Ouvrir le menu principal

Métro de Boston
Boston 'T'
Image illustrative de l’article Métro de Boston

Situation Drapeau des États-Unis Boston (Massachusetts)
Type Métro
Entrée en service 1897
Longueur du réseau 105,7 km
Lignes · · · ·
Stations 123
Fréquentation 628 400 voyageurs par jour
Écartement des rails 1 435 mm
Exploitant Massachusetts Bay Transportation Authority

Image illustrative de l’article Métro de Boston

Le métro de Boston est le réseau de métro qui dessert la ville de Boston et son agglomération, dans l'État du Massachusetts. Il est géré par la Massachusetts Bay Transportation Authority (MBTA) depuis 1964. La MBTA est un consortium dont fait partie le groupe français Transdev à hauteur de 60%.

Le 8 janvier 2014, la MBTA a choisi le français Keolis (SNCF) pour gérer le réseau de banlieue durant 8 ans[1].

Les bostoniens désignent le réseau sous le nom de « T » en référence au logo des années 1960 du précurseur de la MBTA, lors de la fusion des différents modes de transport utilisa la lettre T en noir pour le mot "transport" dans un cercle blanc éclairé durant la nuit afin de pouvoir localiser les stations facilement. La dénomination T est devenue l'appellation officielle de la MBTA également.

Le métro de Boston comprend trois lignes de métro lourds, une ligne de pré métro, une ligne de tram-train et une ligne souterraine de bus à grands gabarits. Il transporte en moyenne 628 400 par jour en semaine ce qui représente un taux global de 55 % des déplacements sur l’ensemble du système MBTA qui gère également onze lignes de chemins de fer de banlieue, quatre lignes de trolleybus, 150 lignes de bus et des ferries.

Les quatre lignes du réseau se croisent en souterrain dans le centre de Boston sous la forme d’un carré, seules les lignes rouge et bleu n’offrent pas de correspondance directe l’une à l’autre. Au nord ouest, le T rejoint également Cambridge et le très prisé centre universitaire de Harvard. Chaque ligne roule avec un matériel différent et incompatible l'une avec l'autre.

Historiquement même si New York a inauguré son système de métro en 1867 et Chicago, son 'L' en 1892, c'est à Boston que le premier réseau souterrain est ouvert aux États-Unis en 1897 sous Tremont Street. Ce tronçon est toujours utilisé aujourd'hui par la ligne verte.

Histoire[2]Modifier

 
Rame Bombardier à JFK sur la ligne rouge.
 
Rame de la ligne rouge.

Dès 1880, la circulation à Boston freine la mobilité des tramways hippomobiles de la ville. Il est très vite conclu que comme à Londres, la ville doit se munir d’un système de transport à plus grand gabarit et séparé du trafic soit grâce à un tunnel ou à un viaduc.

Le premier tunnel du T est inauguré en 1897 sous Tremont Street ; ce tronçon fera partie de la ligne verte. Les métros New York et Chicago mis en service antérieurement sont sur viaducs[3]. Cette ligne fut donc le premier réseau souterrain aux États-Unis et le quatrième au monde après ceux de Londres, Budapest et Glasgow. New York suit en 1904 et Philadelphie en 1908 avec l'inauguration de leur premier tunnel.

Dès 1898, l’ouverture du premier tronçon entraîne la disparition de plusieurs lignes de tramway qui sont soit déviées sur le réseau du métro soit complètement fermées afin d’éviter l’embouteillage du centre-ville.

En 1901, la ville inaugure également son premier tronçon sur viaduc (la Main Line Elevated) (sur le tracé de l'actuelle ligne orange) entre Sullivan Square et Dudley Street[3].

En 1904, la ligne bleue entre Maveric et le port de Boston est ouverte à son tour avant que le premier tronçon de l'actuelle ligne rouge n'entre en exploitation en 1912.

Réseau actuelModifier

 
Rame Siemens sur la ligne bleue.

Aperçu généralModifier

Le métro de Boston circule en souterrain dans le centre-ville et en surface sur le reste du réseau avec des croisements à niveau. Le système actuel du 'T' est composée dans son centre de trois lignes de métro lourd, d’une ligne de pré-métro (ligne verte) dans laquelle roulent quatre lignes de tramways et d'une ligne souterraine de bus à grands gabarits qui relie le quartier financier de la ville à l'aéroport international Logan. Dans le sud de la ville, le réseau comporte également une ligne de tram-train, la Ashmont-Mattapan High Speed Line qui prolonge la ligne rouge. Le réseau complet mesure 105,7 kilomètres et comporte 123 stations. L'accessibilité des stations aux personnes handicapées fut réalisée dans les années 90[4].

Les lignes de métro sont différenciées par des couleurs depuis 1965. La ligne orange (anciennement Main Line) a reçu sa couleur du nom de Orange Street sous laquelle elle roule, la ligne rouge doit sa couleur à celle de l’université d’Harvard qu’elle dessert, la ligne bleue (anciennement East Boston Line) de la couleur de l’eau du port de Boston sous lequel elle roule tandis que la ligne verte est un rappel de l'Emerald Necklace, un des plus beaux parcs de la ville.

La ligne rougeModifier

Article détaillé : Ligne rouge du métro de Boston.
 
Rame de la ligne bleue.

Elle fait 33 kilomètres de long dont 14 km en souterrain. Elle comprend vingt-deux stations et est constituée d'un tronc commun qui se divise en deux branches, l’une vers Ashmont l’autre vers Braintree. La voie est d'une longueur de 28,3 km sur une branche (parcourue en 48 minutes) et de 18,8 km sur l’autre branche (parcourue en 37 minutes). La ligne rouge traverse la Charles River sur le pont Longfellow pour desservir l’université d'Harvard, dont la couleur rouge du blason donne le nom à la ligne. Au sud, à son terminus d’Ashmont, la ligne est prolongée jusqu’à Matapan par une ligne de tramway.

La ligne orangeModifier

Article détaillé : Ligne orange du métro de Boston.

Ouverte en 1901 en ligne essentiellement aérienne, la ligne est longue de 18 km, comprend vingt stations et est parcourue en 33 minutes. Elle comprend 3 km en souterrain et 7,5 km en viaduc.

La ligne bleueModifier

Article détaillé : Ligne bleue du métro de Boston.

Elle fait 9,6 km (dont 3,4 km en souterrain) et comprend douze stations ; elle est parcourue en 23 minutes. Elle passe sous le port de Boston pour réaliser la desserte de l'aéroport de Boston.

La ligne verteModifier

Article détaillé : ligne verte du métro de Boston.

La première ligne du réseau, la ligne verte, a été inaugurée en 1897 sous forme d'un métro souterrain de 8 km. C'est aujourd'hui une ligne de tramway exploitée avec les mêmes véhicules, comportant une section souterraine (prémétro) en centre-ville de 9 km et 2 km en viaduc, le reste en surface (40 km au total avec 70 arrêts), se divisant en quatre branches pour desservir les quartiers ouest de la ville.

Réseaux connexesModifier

 
La ligne argent.

La Ashmont-Mattapan High Speed Line est une ligne de tramway faisant partie du réseau du Métro de Boston. Mise en service le 26 août 1929, elle comporte 8 stations.

En parallèle circule un bus à haut niveau de service. Il s'agit de la ligne argent qui opère dans deux sections; les premières courses du Dudley Square dans Roxbury au centre ville Boston et South Station, surtout via Washington Street, avec les bus opérant dans les petites routes réservées; les deuxièmes courses de la South Station à plusieurs points dans South Boston et à l'aéroport international Logan dans East Boston, partiellement dans un tunnel de bus dévoué et sur la priorité dévouée de surface. Les passagers peuvent changer entre les sections à la South Station.

Les autobus articulés Neoplan de 18,3 m circulant sur la ligne sont alimentés par des câbles électriques aériens de South Station à Silver Line Way afin d'éviter l'émission de gaz de combustion à l'intérieur du tunnel. Ils poursuivent ensuite leur route en propulsion diesel, qui est converti en propulsion électrique pour alimenter les mêmes moteurs utilisés avec les câbles aériens.

Matériel roulantModifier

Le parc métro est composé en 2018 de 432 voitures appartenant à plusieurs séries différentes. Le matériel de la ligne bleue présente la particularité d'utiliser deux alimentations électriques différentes : une ligne caténaire dans les tronçons de surface, et un troisième rail dans le tronçon souterrain situé entre l'aéroport et la boucle terminale de Bowdoin ; le gabarit très restreint du tunnel ne permet pas le débattement du pantographe, qui est baissé avant l'entrée dans le tunnel. Sur la ligne Bleue circulent 94 véhicules Siemens livrés en 2008. Sur la ligne Orange circulent 120 véhicules Hawker-Siddeley livrés en 1979-1981. Sur la ligne Rouge sont en service 218 véhicules de trois séries différentes, la plus récente livrée en 1993-1994, construits par Bombardier. Les véhicules des lignes Orange et Rouge seront remplacés par des véhicules de la société chinoise CRRC qui a obtenu un contrat en octobre 2014, suivi de deux avenants en 2016 et 2017, pour la fabrication d'un total de 418 véhicules[5].Ces véhicules seront assemblés dans la nouvelle usine construite par CRRC à Springfield.

SignalisationModifier

Un contrôle de train automatique fut introduit sur la ligne orange dès les années 1980[6]. Boston fut la première grande ville américaine dotée d'un système de contrôle des trains basé sur les communications[7]. Le Centre de Contrôle du métro bénéficia d'une rénovation[8]. La MBTA a attribué à Barletta Heavy Division un contrat pour la modernisation des systèmes de signalisation des lignes rouge et orange[9]. Alstom fournira une nouvelle technologie de signalisation pour les lignes rouge et orange du métro de Boston[10].

ExploitationModifier

Le métro de Boston circule de 5h00 à 0h45. Il passe une rame toutes les trois à quatre minutes aux heures de pointe et une rame toutes les cinq à quinze minutes aux heures creuses. Sur la ligne verte, les voyageurs peuvent traverser les voies entre les rames pour la correspondance dans la station principale (tramway).

ProjetsModifier

Les projets de la la MBTA sont inscrits dans le Capital Investment Plan, révisé chaque année, décidé par le Massachusetts Department of Transportation[11]. Il fut envisagé de créer un tronçon entre Bowdoin et la station de Charles pour assurer une correspondance avec la ligne rouge[12].Une extension de la ligne verte est programmée[13].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

 
Ligne rouge sur le pont Longfellow.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Le français Keolis remporte la gestion du RER de Boston
  2. (en) MBTA, A chronicle of the Boston transit system, Boston, , 28 p. (lire en ligne)
  3. a et b http://www.mbta.com/about_the_mbta/history/?id=962
  4. (en) John J Haley Jr, « Accessibility high on investment agenda », Developing Metros,‎
  5. (en) « CRRC signs Boston Red Line metro car contract », Metro Report International,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Burr Carrington, « Boston making good system better », Mass Transit,‎
  7. (en) « Boston is the first major U.S. city with system-wide, communications-based train control », Mass Transit,‎
  8. (en) Steve Annear, « MBTA Operations Control Center Undergoes $6 Million Upgrade », Boston Magazine,‎ (lire en ligne)
  9. (en) Kyra Senese, « MBTA awards signal upgrade contract to Barletta Heavy Division », RT&S,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « Alstom to provide signaling tech to MBTA », RT&S,‎ (lire en ligne)
  11. (en) MassDOT, « Capital Investment Plan (CIP) », sur Mass.gouv, MassDOT, (consulté le 13 novembre 2019)
  12. (en) Mac Daniel, « State agrees to design link between Red and Blue », Boston Globe,‎ (lire en ligne)
  13. (en) Kyra Senese, « MassDOT, MBTA approve 5 year $18B capital plan », RT&S,‎ (lire en ligne)