Ouvrir le menu principal

CRRC
logo de CRRC

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs CRRC Group Corporation (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action Bourse de Shanghai (601766) et bourse de Hong Kong (1766)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social PékinVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires CRRC Group Corporation (en) (0,56 )[2], BlackRock (0,01 )[3] et Himalaya Capital Management (en) (0,01 )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Industrie ferroviaire (d)[3] et machine industry (en)[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Changchun Railway Vehicles (en), CSR Sifang Co Ltd. (en), Tangshan Railway Vehicle (en), Zhuzhou Electric Locomotive Co. (en), CNR Dalian (en), CRRC Yangtze (d), Qishuyan Locomotive and Rolling Stock Works (en), CRRC Qishuyan Institute (d), CRRC Nanjing Puzhen (en), CRRC Beijing Locomotive (d), CRRC Yongji Moto (d), CRRC Sifang Institute (d) et Zhuzhou CSR Times Electric Co., Ltd. (en)
Effectif 183 061 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.crrcgc.ccVoir et modifier les données sur Wikidata
Chiffre d'affaires 224 137 964 000 yuan ()[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net 13 909 909 000 yuan ()[3]Voir et modifier les données sur Wikidata

CRRC Corporation Limited est une société d'État sous contrôle direct du gouvernement de la République populaire de Chine. Sa vocation première est l'étude, la construction, la réparation, la vente et la location de matériel de chemin de fer. Elle est issue de la fusion de deux entreprises d'État : la CSR Corporation Limited et la China CNR Corporation Limited.

Sommaire

HistoireModifier

Elle est issue de la fusion de la CSR Corporation Limited et de la China CNR Corporation Limited.

La CRRC fournit pour la première fois des rames de trains de passagers en Europe en août 2015, pour le gouvernement de Macédoine[4].

Les rames de la ligne 4 du métro de Rio de Janeiro construite à l'occasion des Jeux olympiques 2016 sont fabriquées par la CRRC[5].

En 2016 est annoncée la vente pour un montant de 20 millions d'euros en Europe à l'exploitant ferroviaire privé, — Leo Express — de trois trains pouvant atteindre la vitesse commerciale de 160 km/h. La livraison du premier train est prévue pour mi-2018[6].

ProductionModifier

Rames automotrices (Grandes lignes)Modifier

CRH (Hexie)Modifier

CRH1

CRH2

CRH3

CRH5

CRH6

 
Un train électrique à grande vitesse CRH380A hérité de la société CSR qui l'a développé

CR400 (Fuxing)Modifier

CR400AF

CR400BF

CR300 (Fuxing)Modifier

Rame de métroModifier

Cetrovo (en fibre de carbone)[7]

 
CR400AF-0207 (par Qingdao Sifang Co., Ltd.)

Entreprises filialesModifier

Bureau d'études

  • Zhuzhou Electric Locomotive Research Institute Co.Ltd.
  • Qishuyan Locomotive & Rolling Stock Technology Research Institute Co., Ltd.
  • Dalian Locomotive Research Institute Co.,Ltd.
  • Sifang Rolling Stock Research Institute Co., Ltd.
  • DaLian Electric Traction R&D Center
  • Sifang Rolling Stock Research Institute Co., Ltd.

Entreprises de fabrication

  • Changchun Railway Vehicles Co., Ltd.
  • Qingdao Sifang Co., Ltd.
  • Harbin Rolling Stock Co., Ltd.
  • CRRC MA (Springfield, MA, États-Unis)
  • CRRC Kuala Lumpur Maintenance Sdn. Bhd. (Malaisie)[8]

Joint ventureModifier

  • Bombardier Sifang (Qingdao) Transportation Ltd. (BST)

Notes et référencesModifier

  1. « https://www.hkex.com.hk/eng/invest/company/profile_page_e.asp?WidCoID=1766&WidCoAbbName=&Month=&langcode=e »
  2. rapport annuel, consulté le
  3. a b c d et e rapport annuel
  4. (en)Article de Railway Gazette du 9 juillet 2015
  5. (en) « CRRC supplies trains for Rio Olympics », sur europe.chinadaily.com.cn, (consulté le 2 août 2016).
  6. http://www.lefigaro.fr/societes/2016/12/24/20005-20161224ARTFIG00008-le-geant-chinois-du-rail-vend-ses-premiers-trains-en-europe.php
  7. (en) DVV Media International Ltd, « Cetrovo takes centre stage », Railway Gazette,‎ (lire en ligne, consulté le 18 septembre 2018).
  8. (en) CRRC Kuala Lumpur Maintenance, « Home | CRRC Kuala Lumpur Maintenance Sdn. Bhd. », sur www.crrcckm.com (consulté le 2 septembre 2018)

Voir aussiModifier