Luna Park

page d'homonymie d'un projet Wikimédia

Luna Park est un nom utilisé par des dizaines de parcs d'attractions, parcs forains et fêtes foraines ouverts à travers le monde depuis 1903. Le premier parc à utiliser ce nom fut le deuxième grand parc d'attractions de Coney Island, créé par Charles I. D. Looff, qui a ensuite créé le Washington's Luna Park de Seattle en 1907. Le vaisseau spatial de l'attraction Un Voyage vers la Lune, mise en place lors de l'Exposition Pan-américaine, a inspiré le nom de ces parcs, et de ceux qui ont suivi[1].

En 1905, Frederick Ingersoll commençait déjà à se forger une réputation pour son travail de pionnier dans le domaine de la création et de la construction de montagnes russes, quand il ouvrit des Luna Parks à Pittsburgh et Cleveland, les deux premiers parcs disposant d'éclairage électrique (celui de Pittsburgh était illuminé de 67 000 lampes[2] ; celui de Cleveland en avait 50 000[3]). Il ouvrit par la suite 42 autres Luna Parks à travers le monde ; ce fut la première chaîne de parcs d'attractions.

Malgré la mort d'Ingersoll en 1927 et la fermeture de la plupart de ses parcs, le nom Luna Park resta populaire et fut régulièrement utilisé pour de nouveaux parcs. Ainsi, le mot Lunapark désigne aujourd'hui un parc d'attractions en néerlandais, allemand, grec, italien, turc et hébreu.

Après-guerre, des forains indépendants ouvrent des parcs forains fixes ouverts l'été (où ils sont propriétaires de leurs attractions respectives) en particulier sur la côte méditerranéenne ou atlantique ainsi qu’à la côte belge et les baptisent Luna Park. À la différence des premiers Luna Park, ils n'appartiennent pas à une seule et même compagnie et ne sont pas des parcs d'attractions.

Des fêtes foraines (qui reviennent à dates fixes et sont itinérantes) portent parfois le nom de Luna Park, comme à Genève.

Parcs d'attractions modifier

Luna Park est le nom porté par des dizaines de parcs d'attractions, en cours d'exploitation ou disparus, qui ont été ouverts sur tous les continents (sauf l'Antarctique), depuis 1903 :

Parcs forains en France modifier

Fêtes foraines modifier

Œuvres modifier

Autres modifier

Références modifier

  1. Dale Samuelson, AJP Samuelson et Wendy Yegoiants, The American Amusement Park (ISBN 0-7603-0981-7).
  2. Jim Futrell, Amusement Parks of Pennsylvania (Flagpole Books, 2002) (ISBN 0-8117-2671-1).
  3. (en) Marylynne Pitz, « Luna Park's luminary: Entrepreneur/roller coaster designer deserves his due », Pittsburgh Post-Gazette, 1er septembre 2008.
  4. Site de l'événement : http://www.lunapark-quimper.com/.
  5. azurpark.com, « Luna Park Nice », (consulté le ).
  6. Pierre Laurent, « Besançon : ouverture de la fête foraine Luna Park à Micropolis », sur estrepublicain.fr, (consulté le )
  7. « Luna Park, route de Careil : 26 ans que ça dure ! », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « Rhône. Luna Park à Villefranche-sur-Saône : la tête dans les étoiles jusqu'au 6 janvier », sur www.leprogres.fr, le 30/12/2018 à 10:19 (consulté le )