Louisville City Football Club

franchise américaine de soccer
(Redirigé depuis Louisville City FC)

Le Louisville City FC, est une franchise de soccer professionnel basée à Louisville, dans l'État du Kentucky, fondé en 2014. La franchise évolue en USL Championship, le deuxième niveau dans la hiérarchie nord-américaine.

Louisville City FC
Logo du Louisville City FC
Généralités
Nom complet Louisville City Football Club
Surnoms LouCity, The Boys in Purple, Los Morados
Fondation
(9 ans, 11 mois et 22 jours)
Statut professionnel Depuis 2015
Couleurs Violet et blanc
Stade Lynn Family Stadium
Louisville, Kentucky
(15 304 places)
Siège 350 Adams Street,
Louisville, KY 40206
Championnat actuel USL Championship
Propriétaire Soccer Holdings LLC
Président John Neace
Entraîneur Danny Cruz
Joueur le plus capé Paolo DelPiccolo (213)
Meilleur buteur Cameron Lancaster (79)
Site web loucity.com
Palmarès principal
National[1] USL Championship (2)

Maillots

Domicile

Extérieur

Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
USL Championship 2023
0

Dernière mise à jour : 4 mars 2023.

Régulier depuis ses débuts, Louisville se qualifie chaque année pour les séries éliminatoires en tutoyant le sommet du classement, tant dans sa conférence qu'au général. Après deux succès en finale en 2017 et 2018, les Violets échouent au même stade en 2019 et 2022. Dans les tribunes, le club devient rapidement un modèle dans les ligues mineures avec des affluences croissantes tandis que le Lynn Family Stadium d'une capacité de 15 304 places est perçu comme l'un des stades les plus modernes au pays.

Histoire modifier

Fondation et débuts (2014-2016) modifier

 
Le panorama urbain de Louisville ayant inspiré le logo utilisé de 2014 à 2020.

Alors que la ville de Louisville n'a jamais porté de club professionnel de soccer extérieur – principalement en raison de son statut de ville de sport universitaire[Note 1] – un groupe de supporters locaux baptisé The Coopers est formé en 2013 dans le but d'amener une première franchise avec ce statut dans la plus grande agglomération du Kentucky[3]. Quelques mois plus tard, en , des entrepreneurs de la région invitent les propriétaires du Orlando City SC à discuter avec les élus de la ville d'une possible implantation d'une équipe de United Soccer League[4]. Orlando City étant officiellement admis en Major League Soccer en [5], ses dirigeants cherchent un acquéreur pour leurs droits à disposer d'une équipe en USL et sont donc intéressés par le marché de Louisville[4].

Finalement, le , Orlando City annonce que le Louisville City FC prendra sa place en United Soccer League à compter de la saison 2015[6],[7]. La formation floridienne devient actionnaire minoritaire de la nouvelle franchise tandis que Wayne Estopinal, à l'origine du projet, en est l'actionnaire majoritaire[8]. Les deux clubs demeurent liés en 2015 puisque Louisville City est désigné comme l'équipe affiliée d'Orlando City, facilitant notamment les prêts de joueurs[8]. En préparation de sa saison inaugurale, le club dévoile son logo rapidement décrié et ses couleurs, inspirées de son partenaire d'Orlando avec une dominante de violet et blanc[9],[2]. James O'Connor, alors adjoint avec les Lions, est intronisé entraîneur le jour-même afin de mener la nouvelle équipe en 2015[8]. Dans les jours suivants, un concours ouvert au grand public est organisé pour décider d'un autre logo[10],[11] et celui-ci aboutit à une nouvelle version – reprenant les éléments du logo original et ajoutant le panorama urbain de la ville – dès la fin du mois de [12].

Pour la première rencontre de son histoire, Louisville City l'emporte sur le score de 2-0 face au Saint Louis FC au Louisville Slugger Field le [13]. Magnus Rasmussen inscrit le premier but de l'histoire de la franchise[14]. À l'issue de cette saison inaugurale, Louisville atteint la deuxième place dans la conférence Est et dans l'ensemble de la ligue. Matthew Fondy, auteur de vingt-quatre buts, est sacré meilleur buteur du championnat et élu meilleur joueur de la ligue[15],[16]. Directement qualifiée pour les demi-finales de conférence, l'équipe est opposée au Battery de Charleston dont elle se défait par la marque de 2-0 en prolongations[17]. Cependant, Louisville est éliminé aux dépens des Rhinos de Rochester en finale de conférence le [18],[19].

Au début de la saison 2016, Orlando City annonce la fin de son affiliation avec Louisville et la création d'une équipe réserve en United Soccer League dans le cadre de la deuxième vague d'expansion majeure de la ligue[20]. Les deux clubs amorcent alors un partenariat de long terme[21].

Sur le plan sportif, les performances de la saison 2015 sont égalées en 2016 avec une nouvelle deuxième place dans la conférence Est comme au classement général de la ligue malgré le passage de vingt-quatre à vingt-neuf équipes[22]. Bénéficiant de l'avantage de jouer à domicile au premier tour et en demi-finale de conférence, Louisville élimine consécutivement les Kickers de Richmond (2-0 après prolongations[23]) puis le Battery de Charleston pour une deuxième année consécutive (1-0)[24]. Le club retrouve alors les Red Bulls II de New York, vainqueur de la saison régulière et meneur dans l'Est, en finale de conférence[25]. Au terme d'une rencontre âprement disputée, conclue par un verdict nul 1-1 et marquée par l'exclusion de trois joueurs[26], la séance de tirs au but consacre la victoire des Red Bulls qui remporteront la finale quelques jours plus tard face aux Rangers de Swope Park[27].

Succès d'une franchise dominante (depuis 2017) modifier

Deux titres consécutifs (2017-2018) modifier

 
James O'Connor, premier entraîneur et champion en 2017.

En 2017, la United Soccer League passe du statut de troisième à deuxième division à la suite de la reconnaissance de la Fédération des États-Unis de soccer[28]. Sur les terrains, LouCity continue d'impressionner en achevant la saison régulière au premier rang de la conférence Est et à la deuxième place au classement général derrière les Real Monarchs[29],[30]. Ces derniers étant éliminés dès le premier tour des séries éliminatoires, cela garantit à Louisville l'avantage du terrain jusqu'à une éventuelle finale[31]. Facilement débarrassée du Steel de Bethlehem (4-0) pour son entrée en jeu dans la phase finale, la formation du Kentucky élimine les Rhinos de Rochester 1-0 en demi-finale de conférence avant d'affronter les Red Bulls II de New York pour une revanche de la finale de conférence de 2016[32]. Le résultat étant le même verdict nul 1-1 que l'année précédente, une séance de tirs au but doit une nouvelle fois départager les deux équipes et celle-ci tourne en faveur de Louisville qui l'emporte 4-3[33]. Cette performance permet à l'équipe de connaître la première finale de championnat de son histoire avec la réception des Rangers de Swope Park, déjà finaliste lors de la dernière édition[34]. Le , alors que le match se dirige vers une nouvelle prolongation, Cameron Lancaster délivre les 14 456 spectateurs du Slugger Field dans les dernières minutes de la partie et permet à Louisville City de soulever son premier trophée (1-0)[35],[36].

Avec le statut de champion en titre, Louisville amorce sa saison 2018 par une série de quatre victoires consécutives, et notamment en déplacement chez le rival du FC Cincinnati début avril[37]. En Coupe des États-Unis, l'équipe se défait des Rough Riders de Long Island puis d'un autre rival, le Saint Louis FC. Au quatrième tour de la compétition, une victoire 3-2 à domicile permet d'éliminer le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, première franchise de Major League Soccer à tomber en coupe face à Louisville. En huitièmes de finale, le Nashville SC s'incline à son tour (2-1). Cependant, quelques jours plus tard, le , il est annoncé que l'entraîneur James O'Connor quitte le club pour prendre la tête d'Orlando City[38],[39][Note 2]. Un trio de joueurs composé de Luke Spencer, Paolo DelPiccolo et George Davis IV, rapidement surnommé le Triumvirat[40], est chargé de faire l'intérim en attendant l'embauche d'un nouveau technicien[38]. Malgré quatre victoires en sept rencontres, ces joueurs-entraîneurs ne peuvent éviter l'élimination du club en U.S. Open Cup aux dépens du Fire de Chicago (4-0)[41]. Le suivant, la franchise officialise l'arrivée de John Hackworth (en), ancien entraîneur du Union de Philadelphie et alors sélectionneur de l'équipe américaine des moins de 17 ans qui prend ses fonctions le [42]. Sous la direction de son nouvel homme, Louisville termine la saison régulière avec six victoires de rang[43], à la deuxième marche de la conférence Est et entre en séries éliminatoires avec un succès 4-1 à domicile face à l'Eleven d'Indy, un rival régional[44]. Après une victoire face au Steel de Bethlehem[45], le club retrouve les Red Bulls II de New York en finale de conférence pour la troisième année consécutive[46],[47]. La rencontre se solde par un triomphe 5-1 et une nouvelle qualification pour la finale nationale[48]. Dans sa tentative de devenir la première formation à être sacrée championne deux fois consécutive, Louisville fait face au Rising de Phoenix dont l'attaque est menée par Chris Cortez, Solomon Asante ou encore Didier Drogba[49],[50]. Au Dr. Mark & Cindy Lynn Stadium, le membre du triumvirat Luke Spencer inscrit l'unique but de la partie (1-0) à l'heure de jeu et offre un deuxième titre en deux ans pour Louisville City[51],[52]. Cameron Lancaster devient quant à lui le deuxième joueur de la franchise à être sacré meilleur buteur de la ligue avec vingt-cinq réalisations en saison régulière[53], un total étant porté à vingt-huit toutes compétitions confondues.

Une régularité exemplaire (depuis 2019) modifier

Durant l'entre-saison, Wayne Estopinal, l'actionnaire minoritaire et fondateur du club en 2014, trouve la mort dans un accident aérien dans la région de Chicago[54].

Louisville lance sa cinquième saison d'existence en 2019 tandis que la ligue change d'appellation et adopte USL Championship comme nouveau nom[55]. En difficulté au début de l'été, l'équipe conclut son calendrier avec une seule défaite dans ses treize dernières rencontres[56]. Ainsi, pour la première fois, en fin de saison régulière, LouCity ne se trouve pas aux deux premiers rangs de sa conférence, prenant la quatrième place et la sixième au général[56]. Après avoir éliminé les Rowdies de Tampa Bay en quarts de finale de conférence (2-1)[57], Louisville vient à bout des meneurs dans l'Est, les Riverhounds de Pittsburgh, grâce à une réalisation de son capitaine Paolo DelPiccolo au bout des prolongations (1-2)[58],[59]. Ces mêmes prolongations sont ensuite nécessaires pour vaincre le rival régional de l'Eleven d'Indy en finale de conférence[60]. Grâce à ses trois victoires en séries éliminatoires, le club obtient ainsi le droit d'accueillir sa troisième finale nationale consécutive, une performance inédite dans la ligue[61]. Malgré l'ouverture du score précoce par l'intermédiaire de Magnus Rasmussen, Louisville est renversé 1-3 par les Real Monarchs, équipe réserve du Real Salt Lake et s'incline le [62],[63],[64].

 
Cameron Lancaster, meilleur buteur de l'histoire et symbole des succès de la franchise.

En , James O'Connor, libre depuis son congédiement par Orlando City en [65] revient au club en qualité de vice-président[66]. L'équipe ouvre bien sa saison en remportant sa rencontre inaugurale sur la pelouse du North Carolina FC (0-1) le [67] mais la pandémie de Covid-19 interrompt abruptement les activités sportives pour plusieurs mois[68]. Le sport reprend finalement ses droits le [69] et Louisville City dispose alors d'un nouveau calendrier généreux puisque le club joue onze des seize rencontres du reste de la saison régulière à domicile[70]. Les huit premiers matchs de cette reprise coïncident avec l'ouverture du nouveau stade de la franchise, le Lynn Family Stadium dont l'inauguration a lieu le lors de la réception des Riverhounds de Pittsburgh[71],[72]. Malgré le soutien de 4 850 supporters, Louisville s'incline 3-1[73]. En dépit de trois défaites lors de ses cinq premières rencontres au calendrier, l'équipe enchaîne par la suite neuf victoires et deux verdicts nuls pour terminer première de son groupe, de sa conférence et troisième dans l'ensemble de la ligue. À la conquête d'une quatrième finale nationale consécutive, LouCity écarte Pittsburgh (2-0)[74] puis remporte 2-0 le dernier match de l'histoire du Saint Louis FC qui cesse par la suite ses activités[75] pour atteindre de nouveau la finale de conférence. Mais les Rowdies de Tampa Bay douchent les espoirs de Louisville avec un but d'entrée de jeu et une victoire 1-2 au terme de la partie[76].

Louisville City ouvre sa saison 2021 par une victoire 2-0 à domicile face à Atlanta United 2 le . Cependant, trois jours plus tard, le club annonce que le contrat de son entraîneur John Hackworth (en) est rompu à l'amiable et que Danny Cruz le remplace par intérim[77]. Malgré la surprise de cette nouvelle, Hackworth ne peut dévoiler les motivations derrière son départ en raison d'une clause de confidentialité[78]. Dauphin des Rowdies de Tampa Bay qui mènent dans la conférence Est par dix points d'avance, Louisville connaît un autre exercice de haut niveau. Les résultats sur les terrains sont également bonifiés par des affluences croissantes dont la moyenne dépasse les 10 000 spectateurs pour la première fois de l'histoire du club[79],[80]. À la fin de l'été, la franchise procède à un transfert historique quand elle cède Jonathan Gómez à la Real Sociedad, formation de Liga[81],[82], avant qu'il connaisse sa première sélection avec équipe nationale américaine[83],[84]. De plus, l'entraîneur par intérim Danny Cruz voit son statut temporaire être retiré le et il signe un nouveau contrat de plusieurs années pour demeurer à la tête de l'équipe[85]. En séries éliminatoires, le club l'emporte par la plus petite des marges face au Miami FC (1-0)[86] et à l'Independence de Charlotte (1-0)[87]. En finale de conférence, une revanche de l'édition 2020 se joue face aux Rowdies de Tampa Bay qui ont une nouvelle fois raison de Louisville en l'emportant 3-2 en prolongations[88].

Lancée de la plus belle des manières par une série de treize rencontres sans défaite, la saison 2022 s'inscrit dans la continuité des précédentes avec une première place dans la conférence Est et des affluences au-delà du seuil de 10 000 spectateurs pour une deuxième année consécutive[89]. Le , LouCity peut même profiter de sa victoire sur les Rowdies de Tampa Bay devant une foule record de 14 673 supporters présents au Lynn Family Stadium[90]. En début de saison, James O'Connor devient président du Soccer Holdings LLC, propriétaire de Louisville City et du Racing Louisville de la NWSL[91],[92] dans un contexte tendu avec les supporters qui reprochent à la direction d'avoir été silencieuse sur des affaires d'inconduites sexuelles[93],[94]. En séries, l'équipe passe proche de l'élimination d'entrée de jeu après avoir remonté un déficit de deux buts en fin de rencontre face aux Riverhounds de Pittsburgh (2-2, 5-3 aux tirs au but)[95], mais inverse la tendance en l'emportant 1-0 après prolongations face aux Rowdies de Tampa Bay pour une troisième finale de conférence Est consécutive avec ces deux clubs[96]. Pour sa quatrième finale nationale en six saisons, Louisville City affronte la meilleure équipe de l'Ouest en saison régulière : le San Antonio FC. Menés 1-0 à la pause au Toyota Field de San Antonio, les joueurs du Kentucky ne peuvent se défaire des Texans qui sont sacrés champions pour la première fois (3-1)[97].

Au-delà de sa constance en saison régulière, Louisville City s'impose au fil des années comme une franchise majeure en USL Championship, parvenant à se qualifier en séries éliminatoires à chaque année et atteignant toujours la finale de conférence au minimum lors de chaque phase finale[98],[2],[99],[100].

Palmarès et records modifier

Palmarès modifier

Ce tableau liste les différentes compétitions nationales et amicales remportées par le Louisville City FC au cours de son histoire.

Palmarès de Louisville City
Compétitions nationales Trophées mineurs
  • King's Cup (6) :
    • Vainqueur : 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.
  • River Cities Cup (2) :
    • Vainqueur : 2017 et 2018.

Bilan par saison modifier

Saison Niv. Saison régulière Position Séries US Open Cup Affl. moy.
saison régulière
Affl. moy.
séries éliminat.
M V N D BP BC Pts Conf. Ligue
2015 3 28 14 6 8 55 34 48 2e/12 2e/24 Finale de conférence Quatrième tour 6 765 8 517
2016 3 30 17 9 4 52 27 60 2e/14 2e/29 Finale de conférence Troisième tour 7 218 6 024
2017 2 32 18 8 6 58 31 62 1er/15 2e/30 Champion Troisième tour 8 601 9 500
2018 2 34 19 9 6 71 38 66 2e/16 3e/33 Champion Quarts de finale 7 888 7 682
2019 2 34 17 9 8 58 41 60 4e/18 6e/36 Finale Quatrième tour 9 041 4 636
2020 2 16 11 2 3 28 12 35 1er/17 3e/35 Finale de conférence Annulée 4 859 4 900
2021 2 32 18 7 7 61 37 61 2e/16 4e/31 Finale de conférence Non tenue 10 020 9 126
2022 2 34 22 6 6 65 28 72 1er/14 2e/27 Finale Huitièmes de finale 10 465 10 036
Total 240 136 56 48 448 248 464

Meilleurs buteurs par saison modifier

Saison Meilleurs buteurs
Joueurs Buts
2015   Matthew Fondy 24
2016   Chandler Hoffman 16
2017   Luke Spencer 11
2018   Cameron Lancaster 28
Saison Meilleurs buteurs
Joueurs Buts
2019   Magnus Rasmussen 18
2020   Cameron Lancaster 12
2021   Cameron Lancaster 21
2022   Wilson Harris 17

Stades modifier

Les débuts au Slugger Field modifier

 
L'équipe joue ses premières saisons au Slugger Field.

Lors de sa fondation, Louisville City annonce que l'équipe jouera ses rencontres au Slugger Field, dans le centre-ville de Louisville[6]. D'une capacité de 8 000 places dans sa configuration soccer, l'enceinte héberge depuis 2000 les Bats de Louisville, une franchise de la Ligue internationale, une ligue mineure de baseball[101]. L'enjeu du partage du stade amène alors à des questionnements quant à la juxtaposition des calendriers des deux équipes[102]. Pour évoluer au Slugger Field, le club de soccer négocie un arrangement financier, prenant en charge une partie des travaux de rénovation et déboursant 5 000 dollars par match en frais de location, tandis que les Bats récupèrent la totalité des revenus liées aux concessions alimentaires présentes dans l'enceinte[102].

LouCity ouvre sa saison inaugurale au Slugger Field face au Saint Louis FC le [103], entamant ainsi une première rivalité régionale baptisée Kings' Cup[13]. La partie se solde par une victoire 2-0 des locaux[104]. L'engouement populaire est au rendez-vous tout au long de la saison régulière puisque l'affluence moyenne atteint 6 765 spectateurs, un résultat encourageant et la deuxième moyenne dans la ligue en 2015[105]. Néanmoins, le partage du stade est un fardeau financier pour le club qui, au terme de sa première année d'existence, enregistre un déficit opérationnel de 700 000 dollars[105],[106].

Projet de construction d'une nouvelle enceinte modifier

La construction d'un nouveau stade entièrement destiné au soccer est alors une question débattue dès l'été 2015[107]. La perspective d'une entrée du club en Major League Soccer dans un avenir proche et d'une structure pouvant accueillir jusqu'à 20 000 spectateurs, ouvre la possibilité d'une installation sur le site du Champions Park, au nord-est du centre-ville[108]. Plusieurs sites sont étudiés[109],[110] mais c'est finalement un site industriel de seize hectares dans le quartier de Butchertown (en), à l'est du centre-ville, qui est retenu en [111]. En , le maire Fischer annonce un plan de financement de trente millions de dollars où la ville s'engage pour l'acquisition des parcelles nécessaires sur le site du futur stade et contribue à l'amélioration des infrastructures[112]. Le plan de financement est approuvé par le conseil municipal le mois suivant, avec une demande au gouvernement de l'État pour un financement supplémentaire des impôts pour le développement environnant[113],[114].

 
Chantier du stade en .

La construction du nouveau stade débute officiellement le et les coûts prévus s'élèvent à 45 millions de dollars. Cependant, des augmentations ont lieu et l'enveloppe finale est estimée entre 60 et 65 millions de dollars[115].

En , les travaux sur la structure du toit sont aux deux tiers terminés et les niveaux inférieurs du stade sont en place[116],[117]. Les éléments de structure en acier du stade sont achevés en juillet[118],[119],[120], avant les travaux sur la surface en herbe qui sont installés en septembre[121]. La construction s'achève le , avec une cérémonie officielle de passation de pouvoir lorsque Louisville City prend possession du stade[122],[123].

Avec une ouverture prévue pour le début de la saison 2020, Louisville City joue sa dernière rencontre de saison régulière au Slugger Field lors de la réception des Rangers de Swope Park le [124]. Le match se solde par une éclatante victoire 8-3 des locaux[125]. Le club conclut son aventure au Slugger Field par une victoire 2-1 lors du quart de finale de conférence face aux Rowdies de Tampa Bay le suivant[57].

Déménagement au Lynn Family Stadium modifier

Pour la saison 2020, Louisville City déménage donc au Lynn Family Stadium, du nom du Dr Mark et Cindy Lynn qui ont acheté les droits de dénomination du stade pour une durée de dix ans[126]. L'enceinte est partagée, depuis 2021, avec le Racing Louisville, du même propriétaire que LouCity[127].

Dans sa configuration initiale, le Lynn Family Stadium contient 11 700 places assises, dont 250 places « Premier Club » et dix-huit loges privatives[128]. La capacité totale du stade est de 15 304 spectateurs avec une zone debout et 20 000 places prévue pour une éventuelle future expansion[129],[130]. Les tribunes entourent trois côtés du terrain, avec l'extrémité ouverte faisant face à l'ouest vers les ponts du centre-ville sur la rivière Ohio ; l'extrémité ouverte a également un grand écran (12,2 m x 22,1 m), l'un des huit écrans numériques du stade[131],[132].

HOK, le concepteur du stade s'est inspiré d'autres stades américains, dont l'Earthquakes Stadium de San José, le Rio Tinto Stadium de Sandy et le Little Caesars Arena de Détroit[133]. Le stade est géré par AEG Facilities[134].

Le Lynn Family Stadium doit être inauguré le avec la rencontre de US Open Cup face au Cleveland SC ou à Nashville United[135] puis en saison régulière avec l'affrontement entre Louisville City et le Legion de Birmingham[136]. Cependant, ces deux rencontres sont annulées lorsque le USL Championship et la US Open Cup sont suspendus en raison de la pandémie de coronavirus[137],[138]. Le match d'ouverture est ainsi repoussé au , face aux Riverhounds de Pittsburgh avec une capacité limitée à 30 %[71],[139],[72]. Le match se joue devant 4 850 spectateurs[140]. Devon Williams (en) est le premier buteur de l'histoire du nouveau stade en ouvrant la marque à la 13e minute, mais Louisville City s'incline sur le score de 1-3[73]. Avec l'allégement progressif des restrictions sanitaires, les supporters célèbrent finalement l'inauguration à pleine capacité de leur nouveau stade le , contre le Memphis 901 FC[141]. Plus de 12 000 spectateurs se retrouvent ainsi à assister à la victoire 3-0 de Louisville City[142],[143]. Au cours de la 2021, le Lynn Family Stadium devient même une forteresse puisque son club résident obtient une fiche de douze victoires, deux verdicts nuls et deux défaites en saison régulière avant d'enchaîner deux succès en séries éliminatoires, précédant l'élimination de l'équipe en finale de conférence aux dépens des Rowdies de Tampa Bay à St. Petersburg[88]. Ce bilan passe ensuite à 13-2-2 pour l'exercice 2022.

Personnalités du club modifier

Entraîneurs modifier

Lors de la fondation du club en , Louisville City annonce la nomination de James O'Connor au poste d'entraîneur[8]. Alors au poste d'entraîneur-adjoint avec Orlando City dont le club hérite de sa place en United Soccer League, O'Connor est un joueur irlandais ayant principalement fait carrière en deuxième et troisième divisions anglaises. Arrivée à Orlando en 2012, il assiste aussi le technicien principal Adrian Heath. Il mène le club pour sa première saison en 2015 et termine le calendrier régulier à la deuxième place dans la conférence comme dans l'ensemble de la ligue, performance qu'il répète en 2016. Ainsi, quelques jours avant le lancement de la saison 2017, il signe une prolongation de contrat jusqu'en 2020, en compagnie de ses adjoints Daniel Byrd et Thabane Sutu[144]. Cette même année, il mène le club à son premier titre en remportant la finale nationale face aux Rangers de Swope Park au terme des séries éliminatoires[35]. Il démarre alors sa quatrième saison à la barre de Louisville et connait un parcours notable en Coupe des États-Unis avant d'être débauché par Orlando City, devenue une franchise de Major League Soccer, le [38], à la suite du licenciement de Jason Kreis[145]. Il quitte ainsi l'équipe avec un bilan de 69 victoires en 125 rencontres et un titre de champion en 2017[146],[147].

Pour succéder à James O'Connor, le club place sa confiance dans un trio de joueurs composé de Luke Spencer, Paolo DelPiccolo et George Davis IV, surnommé le Triumvirat[40], pour opérer l'intérim[38]. Ces joueurs-entraîneurs connaissent quatre succès en sept parties mais voient leur équipe s'incliner en quarts de finale de coupe face à l'écurie de MLS du Fire de Chicago[41]. Après quelques semaines, le nom du nouvel entraîneur principal est connu, il s'agit de John Hackworth (en), ancien entraîneur du Union de Philadelphie et alors sélectionneur de l'équipe américaine des moins de 17 ans qui prend ses fonctions le [42]. L'Américain s'inscrit dans la continuité de son prédécesseur et apporte le second titre de champion de USL au club en 2018, grâce à une victoire 1-0 contre le Rising de Phoenix[51]. En 2019, Louisville City continue à s'imposer comme une formation phare de la ligue et atteint de nouveau la finale nationale mais est privé du triplé par les Real Monarchs[62],[63]. Cependant, la domination du club dans l'Est perdue et Hackworth mène LouCity à la finale de conférence perdue face aux Rowdies de Tampa Bay en 2020[76].

En , l'entraîneur-adjoint et directeur technique de la franchise Danny Cruz remplace Hackworth dont le contrat est rompu à l'amiable après seulement une rencontre victorieuse disputée en 2021[77]. Auteur d'une saison de qualité, Cruz perd son statut d'intérim et hérite définitivement du poste d'entraîneur le suivant[85]. Après une finale de conférence atteinte en 2021, il qualifie Louisville City pour sa quatrième nationale en 2022[97].

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 2014.

Statistiques des entraîneurs de Louisville City (au 4 mars 2023)[148]
Rang Entraîneur Nationalité Début Fin Matchs Victoires Nuls Défaites % victoires Palmarès
1 James O'Connor   Irlande [8] [38] 125 69 31 25 55.20% 1x USL (2017)
2 Trio de joueurs (intérim)[Note 3]   États-Unis [38] [42] 7 4 2 1 57.14%
3 John Hackworth (en)   États-Unis [42] [77] 78 48 14 16 61.54% 1x USL (2018)
4 Danny Cruz   États-Unis [77] En poste 75 43 16 16 57.33%

Effectif actuel (2023) modifier

Logo et couleurs modifier

 
L'ancien drapeau de Louisville, source d'inspiration pour les logos du club.

Les couleurs du club – le violet, l'or et le blanc – trouvent leur origine dans le lien unissant Louisville City au Orlando City SC. Si le premier logo soumis par le club présente une fleur de lys superposée sur un tonneau de whisky bourbon[9],[149], celui-ci ne fait pas l'unanimité parmi les supporters qui obtiennent raison quand le club organise un concours ouvert pour le remplacer[10],[11]. Le blason finalement retenu reprend l'idée de la fleur de lys sur le tonneau de bourbon mais ces deux éléments sont désormais limités à la partie inférieure du logo[12]. Sur le dessus figure le panorama urbain de Louisville, notamment le 400 West Market, la National City Tower et le Humana Building[12].

Le , Louisville City dévoile un nouveau logo et privilégie le nom de « LouCity »[150]. Si le violet et le blanc demeurent des couleurs principales, le noir devient plus présent[151]. L'ancien drapeau de Louisville influence très largement le nouveau rendu, notamment avec l'apparition de treize étoiles représentant les treize colonies britanniques ainsi que les fleurs de lys symbolisant, Louis XVI, Roi de France et de Navarre[152],[2].

Néanmoins, face à la gronde de nombreux supporters et les critiques négatives d'observateurs[153],[154], le club recule trois jours plus tard et annonce le retour du logo original de manière temporaire afin de s'engager dans un processus plus collaboratif pour la réalisation d'un nouveau blason[155]. Au fil des mois, les dirigeants maintiennent une relation étroite avec leur public et leur offre des mises à jour sur l'avancée du projet[156].

Après près d'un an de travail, une nouvelle version du logo épurée de la couleur or, héritage d'Orlando City, et dessinée par Matthew Wolff (en) est présentée le [157],[158].

Soutien et image modifier

Groupes de supporters modifier

 
Tonnelier resserrant un cordage sur un tonneau
Jean-François Millet, 1848-1852
Musée des Beaux-Arts (Boston)

The Coopers est le principal groupe de supporters de Louisville City. Fondé en 2013, un an avec le club, ses membres cherchent à renforcer le soccer professionnel à Louisville[3]. Le nom provient de la tradition des distilleries de whisky bourbon dans la région et des tonneliers (en anglais : coopers) qui produisent les tonneaux permettant le vieillissement de cet alcool[159].

En , un groupe de potentiels investisseurs locaux invitent les propriétaires du Orlando City SC à rencontrer les Coopers et après une première réunion, l'actionnaire majoritaire du club floridien vante la passion des supporters et le succès qu'ils pourraient amener à un éventuel club en ville[4].

Les Coopers, en plus de leur présence aux parties de Louisville City, participent également aux activités du Racing Louisville, club de National Women's Soccer League[159].

Depuis les dernières années, d'autres groupes de supporters ont aussi fait leur apparition dans les estrades, notamment les LouCity Ladies qui se joignent aux Coopers dans la tribune baptisée Estopinal End du nom du fondateur du club décédé en 2018[160],[2]. À l'opposé de la pelouse se trouvent The Sheep’s Pen et Scouse’s House situés dans la tribune Waterfront End[2].

Rivalités modifier

Louisville City partage plusieurs rivalités avec des clubs voisins, le LIPAFC avec l'Eleven d'Indy, la River Cities Cup avec le FC Cincinnati désormais en Major League Soccer et la Kings' Cup avec le Saint Louis FC disparu en 2020.

Le Louisville-Indianapolis Proximity Association Football Contest (LIPAFC) disputé face à l'Eleven d'Indy apparaît lors de l'édition 2015 de la Coupe des États-Unis où Louisville City remporte la rencontre 2-0[161]. Pendant plusieurs années, cette rivalité se limite à des rencontres amicales puisque l'Eleven évolue en North American Soccer League. Lorsque la franchise d'Indianapolis rejoint la United Soccer League[162], les deux équipes deviennent des rivaux voisins au sein de la conférence Est de la ligue.

La River Cities Cup, aussi connue sous l'appellation Dirty River Derby, oppose Louisville City au FC Cincinnati, deux formations dans la conférence Est de la United Soccer League. Cette rivalité a lieu à chaque rencontre de saison régulière entre les deux clubs et le vainqueur remporte la coupe en fin de saison. Les deux villes étant séparées d'une centaine de milles et localisées de part et d'autre de la rivière Ohio, ce derby est l'un des plus disputés dans les ligues mineures[163],[164],[165] jusqu'à ce que le FC Cincinnati rejoigne l'élite en partant pour la Major League Soccer à partir de la saison 2019[166]. Louisville remporte la coupe lors des saisons 2017 et 2018.

La Kings' Cup démarre en 2015 lorsque Louisville City et le Saint Louis FC intègre la United Soccer League. Les deux équipes jouent la première rencontre de leur histoire en s'affrontant au Slugger Field de Louisville, les locaux s'imposant 2-0[13],[104]. En quinze rencontres officielles, Louisville l'emporte à neuf reprises contre seulement deux pour Saint Louis. Cette rivalité prend fin en lorsque le Saint Louis FC cesse ses activités en raison des effets de la pandémie de Covid-19 et de la concurrence à venir du St. Louis City SC[167].

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. Les Cardinals de Louisville dominent le paysage sportif en ville, notamment avec leur équipe de basket-ball dont la rivalité avec les Wildcats du Kentucky est parmi les plus intenses du pays[2].
  2. James O'Connor demeure néanmoins en poste jusqu'à la rencontre du face aux Red Bulls II de New York.
  3. Le « Triumvirat » composé de Luke Spencer, Paolo DelPiccolo et George Davis IV est nommé par intérim pour occuper le poste vacant d'entraîneur.

Références modifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a b c d e et f (en) Kevin Vote, « Descending the Pyramid: New-Look Louisville City FC Is At a Crossroads », sur urbanpitch.com, .
  3. a et b (en) Justin Nunez, « Soccer in Louisville: It’s a Family Thing », sur fndm90.com, .
  4. a b et c (en) « Orlando City Sc Exploratory Meetings with Louisville, KY. », sur orlandocitysc.com, .
  5. (en) « Major League Soccer names Orlando City SC as 21st franchise, set for 2015 debut », sur mlssoccer.com, .
  6. a et b (en) Jonathan Lintner, « Louisville pro soccer club unveiled Wednesday », sur courier-journal.com, .
  7. (en) « Orlando City's USL PRO franchise to move to Louisville in 2015; will become MLS team's affiliate », sur mlssoccer.com, .
  8. a b c d et e (en) « Orlando City Announces Sale of USL PRO Franchise Rights to Louisville », sur orlandocitysc.com, .
  9. a et b (en) Jacob Ryan, « The Logo Design Contest for the Louisville City Soccer Team Has Launched », sur lpm.org, .
  10. a et b (en) Jonathan Lintner, « Have a better logo idea for Louisville City FC? Enter it », sur courier-journal.com, .
  11. a et b (en) Jonathan Lintner, « Louisville City FC logo design contest opens », sur courier-journal.com, .
  12. a b et c (en) Jonathan Lintner, « Louisville City FC unveils 'abstract' new logo », sur courier-journal.com, .
  13. a b et c (en) « Match Recap: Louisville City 2, STL FC 0 », sur louisvillecityfc.com, .
  14. (en) Jonathan Lintner, « Louisville City FC midfielder honored by USL », sur courier-journal.com, .
  15. (en) « Reinvention Leads To MVP Season for Fondy », sur uslchampionship.com, .
  16. (en) Jonathan Lintner, « Louisville City FC's Fondy named USL MVP », sur courier-journal.com, .
  17. (en) Jeff Milby, « Louisville City Update: LCFC Beats Charleston 2-0, Advances to Face Rochester », sur themaneland.com, .
  18. (en) Jonathan Lintner, « Rhinos' defense shuts down LCFC in USL semis », sur courier-journal.com, .
  19. (en) Jeff Milby, « Louisville City Update: LCFC Exits Playoffs, Ends Inaugural Season With 1-0 Loss to Rochester », sur themaneland.com, .
  20. (en) Michael Citro, « Orlando City to End Affiliation with Louisville City FC, Will Pursue Local USL Team », sur themaneland.com, .
  21. (en) « Orlando City SC announce plans to field USL team in 2016, ending Louisville affiliation », sur mlssoccer.com, .
  22. (en) Jonathan Lintner, « Road victory clinches No. 2 seed for LouCity », sur courier-journal.com, .
  23. (en) Danielle Lerner, « LouCity opens playoffs with extra-time win », sur courier-journal.com, .
  24. (en) Danielle Lerner, « LouCity tops Charleston in tense playoff game », sur courier-journal.com, .
  25. (en) Danielle Lerner, « LouCity to settle 'unfinished business' in NY », sur courier-journal.com, .
  26. (en) Daniel Feuerstein, « New York Red Bulls II squeak past Louisville City FC to make USL Cup Final », sur onceametro.com, .
  27. (en) Alicia Rodriguez, « New York Red Bulls II win 2016 USL Cup 5-1 over Swope Park Rangers », sur mlssoccer.com, .
  28. (en) « U.S. Soccer Board of Directors Grants Provisional Division II Status to NASL and USL », sur ussoccer.com, .
  29. (en) Gentry Estes, « Louisville City FC closes regular season with a win, will host Friday playoff game », sur courier-journal, .
  30. (en) « Real Monarchs Clinch 2017 USL Regular Season Championship », sur rsl.com, .
  31. (en) Danielle Lerner, « Louisville City FC breezes through first round of playoffs with win over Bethlehem », sur courier-journal.com, .
  32. (en) Nicholas Murray, « Repeat or Revenge? Louisville, Red Bulls II Ready for Rematch », sur uslchampionship.com, .
  33. (en) Danielle Lerner, « History-making win is 'pure bliss' as Louisville City FC moves on to USL championship », sur courier-journal.com, .
  34. (en) « Louisville, Swope Park Square off For USL Cup », sur uslsoccer.com, .
  35. a et b (en) « LouCity Wins 2017 USL Cup », sur loucity.com, .
  36. (en) Danielle Lerner, « Louisville City FC captures first USL Cup title with last-minute goal », sur courier-journal.com, .
  37. (en) « Cameron Lancaster's goal helps Louisville City FC spoil FC Cincinnati's home opener », sur courier-journal.com, .
  38. a b c d e et f (en) « Louisville City Football Club agrees to A deal in principle with Orlando City SC », sur loucity.com, .
  39. (en) « Orlando City SC Hires James O’Connor as Head Coach », sur orlandocitysc.com, .
  40. a et b (en) Justin Sayers, « Unorthodox and temporary: LouCity settles in with three player-coaches », sur courier-journal.com, .
  41. a et b (en) Danielle Lerner, « Louisville City FC knocked out of Open Cup with loss to Chicago Fire », sur courier-journal.com, .
  42. a b c et d (en) « Louisville City FC Appoints John Hackworth as Head Coach », sur loucity.com, .
  43. (en) Justin Sayers, « Everything to know as Louisville City FC begins its USL title defense », sur courier-journal.com, .
  44. (en) Justin Sayers, « LouCity makes it 5 straight playoff wins with victory against Indy Eleven », sur courier-journal.com, .
  45. (en) « Brian Ownby’s big game leads Louisville City FC to another playoff win », sur courier-journal.com, .
  46. (en) « Playoffs Preview: Louisville City FC vs. New York Red Bulls II », sur uslchampionship.com, .
  47. (en) Justin Sayers, « Stakes high in Louisville City FC-New York Red Bulls II playoff clash », sur courier-journal.com, .
  48. (en) Justin Sayers, « Speedy Williams' two goals lead Louisville City FC back to USL Cup », sur courier-journal.com, .
  49. (en) Adam Hitt, « Louisville City FC looks to repeat as USL Champions on Thursday », sur wave3.com, .
  50. (en) Justin Sayers, « Your guide to Louisville City FC's USL title game vs. Phoenix Rising », sur courier-journal.com, .
  51. a et b (en) Justin Sayers, « Louisville City FC wins second-straight USL Cup, beats Phoenix Rising FC », sur courier-journal.com, .
  52. (en) Alicia Rodriguez, « Louisville City win second consecutive USL Cup after beating Phoenix Rising », sur mlssoccer.com, .
  53. (en) « Record-Setters Lancaster, Ledesma Earn USL Golden Boot, Assists Champion », sur uslchampionship.com, .
  54. (en) Chuck Goudie et Liz Nagy, « Indiana plane crash: 3 dead, 1 ID'd; Cessna Citation bound for Midway Airport », sur abc7chicago.com, .
  55. (en) « USL Unveils New Structure: One Central Brand, Three Leagues, Evolving for the Future », sur uslchampionship.com, .
  56. a et b (en) Robert Rimpson, « As it heads into the USL playoffs, Louisville City FC looks to have a lot of advantages », sur courier-journal.com, .
  57. a et b (en) Lucas Aulbach, « Louisville City FC tops Tampa Bay Rowdies in USL playoff quarterfinals », sur courier-journal.com, .
  58. (en) Keith Barnes, « Louisville City FC downs Pittsburgh Riverhounds SC to advance to USL conference final », sur courier-journal.com, .
  59. (en) John Krysinsky, « FINAL: Louisville City FC 2, Riverhounds SC 1 (AET) », sur pittsburghsoccernow.com, .
  60. (en) Kevin Johnston, « Louisville City FC secures last-minute comeback to make third straight USL championship », sur courier-journal.com, .
  61. (en) « Championship Final Preview: Louisville City FC vs. Real Monarchs SLC », sur uslchampionship.com, .
  62. a et b (en) Hayes Gardner, « Scene of disappointment: Louisville City FC's magical season ends with 3-1 loss », sur courier-journal.com, .
  63. a et b (en) Nicholas Murray, « Monarchs Make History, Claim 2019 USL Championship Final », sur uslchampionship.com, .
  64. (en) Benjamin Baer, « Real Monarchs SLC win 2019 USL Championship title, five Real Salt Lake players feature », sur mlssoccer.com, .
  65. (en) « Orlando City SC Parts Ways With James O’Connor », sur orlandocitysc.com, .
  66. (en) Tim Sullivan, « Former Louisville City FC coach returning in new role », sur courier-journal.com, .
  67. (en) « Louisville City opens the season with a 1-0 win at North Carolina », sur loucity.com, .
  68. (en) « USL Championship Temporarily Suspends Play », sur uslchampionship.com, .
  69. (en) « USL Championship Announces July 11 Return », sur uslchampionship.com, .
  70. (en) « LouCity's revised 2020 schedule loaded with home games », sur loucity.com, .
  71. a et b (en) « LouCity’s Lynn Family Stadium to Officially Open on ESPN2, Deportes », sur uslchampionship.com,
  72. a et b (en) Lucas Aulbach, « Lynn Family Stadium's first game is a benchmark moment in Louisville sports history », sur courier-journal.com, .
  73. a et b (en) « LouCity opens Lynn Family Stadium with a bang, but Riverhounds rally », sur loucity.com,
  74. (en) John Krysinsky, « FINAL: Louisville City FC 2, Riverhounds SC 0 », sur pittsburghsoccernow.com, .
  75. (en) Jonathan Saxon, « Louisville City FC beats Saint Louis FC for 6th straight Eastern Conference finals berth », sur courier-journal.com, .
  76. a et b (en) « LouCity bows out with Eastern Conference Final loss to the Rowdies », sur loucity.com, .
  77. a b c et d (en) « Cruz assumes interim head coaching position with LouCity », sur loucity.com, .
  78. (en) Hayes Gardner, « John Hackworth and LouCity have mutually separated, Danny Cruz named interim coach », sur courier-journal, .
  79. (en) Hayes Gardner, « Halfway through season, LouCity ranks No. 1 in USL in attendance, higher than an MLS team », sur courier-journal.com, .
  80. (en) « 2021 USL Championship Attendance », sur soccerstadiumdigest.com.
  81. (en) « Gomez to complete Real Sociedad transfer upon season's end », sur loucity.com, .
  82. (en) Hayes Gardner, « LouCity's Jonathan Gómez set for transfer to La Liga's Real Sociedad after USL season », sur courier-journal.com, .
  83. (en) « U.S. Men’s National Team Defeat Bosnia and Herzegovina 1-0 to Set Record for Wins in a Calendar Year with 17 », sur ussoccer.com, .
  84. (en) « United States beats 10-man Bosnia and Herzegovina in L.A. friendly », sur espn.in, .
  85. a et b (en) « LouCity removes interim tag, taps Cruz as permanent head coach », sur loucity.com, .
  86. (en) « Gonzalez's strike sends LouCity forward in playoff win over Miami FC », sur loucity.com, .
  87. (en) « Championship Playoffs Report: Lancaster’s Late Winner Sends LouCity Past Independence », sur uslchampionship.com, .
  88. a et b (en) « Louisville City FC falls to Tampa Bay Rowdies 3-2 in USL Eastern Conference Finals », sur courier-journal.com, .
  89. (en) « 2022 USL Championship Attendance », sur soccerstadiumdigest.com.
  90. (en) « LouCity tops Tampa Bay in front of club-record crowd », sur loucity.com, .
  91. (en) « O’Connor appointed Soccer Holdings president on permanent basis », sur loucity.com, .
  92. (en) « James O’Connor Appointed President of Louisville City FC », sur uslchampionship.com, .
  93. (en) Erin Wilson et Bryce Shreve, « Racing Louisville fans protest O'Connor, club leadership during Lou City game », sur spectrumnews1.com, .
  94. (en) Brooks Holton, « 5 things to know as Louisville City FC begins USL Championship Playoffs », sur courier-journal.com, .
  95. (en) John Krysinsky, « FINAL: Louisville City FC 2, Riverhounds 2 (LouCity wins PK shootout, 5-3) », sur pittsburghsoccernow.com, .
  96. (en) Brooks Holton, « Louisville City FC reaches USL Championship Final with extra-time win », sur courier-journal.com, .
  97. a et b (en) « LouCity falls to San Antonio in USL Championship Final », sur loucity.com, .
  98. Antony de Varennes, « Louisville City FC : Succès façon USL », sur culturesoccer.com, .
  99. (en) Lawrence Dockery, « Louisville City cements itself as most dominant club in US soccer », sur worldsoccertalk.com, .
  100. (en) John Morrissey, « Inside Louisville City’s sustained success in the USL », sur backheeled.com, .
  101. (en) « Deion Scores First Run in Louisville », sur apnews.com, .
  102. a et b (en) Jonathan Lintner, « Bats, pro soccer team avoid scheduling tangle », sur courier-journal.com, .
  103. (en) Jonathan Lintner, « Supporters ready for first Louisville City game », sur courier-journal.com, .
  104. a et b (en) Jonathan Lintner, « Louisville City FC wins inaugural opener », sur courier-journal.com, .
  105. a et b (en) « LouCity operated in the red in 2015 », sur courier-journal.com, .
  106. (en) Jonathan Lintner, « Slugger means costly coexistence for LCFC, Bats », sur courier-journal.com, .
  107. (en) Jonathan Lintner, « LCFC owner: 'Positive announcement' coming », sur courier-journal.com, .
  108. (en) Jonathan Lintner, « Councilman, LCFC owner name desired stadium spot », sur courier-journal.com, .
  109. (en) Jonathan Lintner, « Study to measure LCFC stadium feasibility », sur courier-journal.com, .
  110. (en) Danielle Lerner, « Study: New stadium needed to grow LouCity FC », sur courier-journal.com, .
  111. (en) Danielle Lerner, « See renderings for new Louisville City FC stadium in Butchertown », sur courier-journal.com, .
  112. (en) Phillip M. Bailey, « A Louisville City FC soccer stadium by 2020? Mayor, team reveal details on financing project », sur courier-journal.com, .
  113. (en) Danielle Lerner, « Louisville City FC gets money to build its soccer stadium in Butchertown », sur courier-journal.com, .
  114. (en) « State Approves Final Piece Of Butchertown Soccer Stadium Funding », sur lpm.org, .
  115. (en) Danielle Lerner, « Louisville City FC breaks ground on new soccer stadium as costs rise », sur courier-journal.com, .
  116. (en) Sara Rivest, « LouCity FC construction on budget and on schedule », sur wave3.com,
  117. (en) Maggie Menderski, « LouCity FC stadium in Butchertown construction continues, set to open in March », sur courier-journal.com, .
  118. (en) Maira Ansari, « It’s going up fast! Take a look inside the LouCity FC Stadium », sur wave3.com,
  119. (en) Robert Rimpson, « Louisville City FC's new stadium 'about 50 percent' done. Next step: installing the field », sur courier-journal.com,
  120. (en) Nicholas Murray, « How Louisville City’s Leadership Earned Stadium Project Success », sur uslchampionship.com, .
  121. (en) « STADIUM UPDATE: LouCity Rolls Out the Green Carpet », sur uslchampionship.com,
  122. (en) « LouCity accepts keys to Lynn Family Stadium », sur loucity.com,
  123. (en) David Mattingly, « Lou City FC’s new home is complete, ready for fans », sur wave3.com, .
  124. (en) Robert Rimpson, « Louisville City FC says goodbye after historic five seasons at Slugger Field », sur courier-journal.com, .
  125. (en) Robert Rimpson, « Louisville City FC gets historic win in last regular season game at Slugger Field », sur courier-journal.com, .
  126. (en) Robert Rimpson, « Louisville City FC announces the name of its new soccer stadium in Butchertown », sur courier-journal.com, .
  127. (en) Matthew Levine, « National Women’s Soccer League announces expansion to Louisville in 2021 », sur nwslsoccer.com,
  128. (en) « Louisville City FC - Lynn Family Stadium », sur messer.com
  129. (en) Tim Sullivan, « Louisville City FC's stadium launch could attract a national audience », sur courier-journal.com,
  130. « Louisville City FC sécurise les fonds pour son futur stade de soccer », sur ostadium.com,
  131. (en) Connie Leonard, « LouCity stadium taking shape as construction moves forward », sur wave3.com,
  132. (en) « Daktronics Tops Billing of Louisville City FC’s Stadium Build With Eight LED Displays », sur sportsvideo.org,
  133. (en) Danielle Lerner, « Here are the stadiums LouCity officials and architects are using as design inspiration », sur courier-journal.com,
  134. (en) John P. Wise, « LouCity names new stadium management partner », sur wave3.com,
  135. (en) « Lynn Family Stadium to Host 2020 U.S. Open Cup Match », sur soccerstadiumdigest.com,
  136. (en) Kelly Ward, « Louisville City FC announces it's home opener date in Lynn Family Stadium », sur courier-journal.com,
  137. (en) « Louisville City FC suspends ticket sales for April 7 US Open Cup match over COVID-19 concerns », sur wdrb.com,
  138. (en) Hayes Gardner, « LouCity confirms that its home opener is canceled as United Soccer League suspends play », sur courier-journal.com,
  139. (en) « Lynn Family Stadium Opening to be First Tricast in Championship’s History », sur uslsoccer.com,
  140. (en) « Fans flock to LouCity stadium opening event », sur coliseum-online.com,
  141. (en) « Matchday Preview: Louisville City FC vs. Memphis 901 FC », sur uslchampionship.com, .
  142. (en) « LouCity delights on Grand Opening Night with win over Memphis », sur loucity.com, .
  143. (en) Jonathan Saxon, « LouCity celebrates 'Grand Opening' in style, picks up third win over Memphis », sur courier-journal.com, .
  144. (en) Daniel Karell, « Louisville City FC coach James O'Connor signs new contract », sur courier-journal.com, .
  145. (en) « Orlando City SC Agrees to Part Ways with Head Coach Jason Kreis », sur orlandocitysc.com, .
  146. (en) « Orlando City hire 'top-target' James O'Connor as club's new manager », sur espn.com, .
  147. (en) Charles Boehm, « Orlando City SC name Louisville City's James O'Connor head coach », sur mlssoccer.com, .
  148. Historique des entraîneurs de Louisville City sur footballdatabase.eu
  149. (en) « A sinking barrel », sur underconsideration.com.
  150. (en) « LouCity Christens New Era with New Crest », sur uslchampionship.com, .
  151. (en) Charles Gazaway, « Louisville City FC unveils new crest, updated color scheme », sur wave3.com, .
  152. (en) Hayes Gardner, « Louisville City FC unveils new purple and black logo », sur courier-journal.com, .
  153. (en) Kyeland Jackson, « Louisville Soccer Ditches New Logo After Fan Backlash », sur lpm.org, .
  154. (en) Rana L. Cash, « Louisville City FC pulls the plug on its new crest after fans bash the design », sur courier-journal.com, .
  155. (en) Brad Estes, « A Statement from President Brad Estes: », sur loucity.com, .
  156. (en) « Louisville City updates progress in logo redesign », sur loucity.com, .
  157. (en) « LouCity ushers in next chapter with rebrand, new logo », sur loucity.com, .
  158. (en) « Louisville City FC Unveils New Brand for Club’s New Era », sur uslchampionship.com, .
  159. a et b (en) « About The Coopers », sur louisvillecoopers.com.
  160. (en) « LouCity coins supporters section the Estopinal End », sur loucity.com, .
  161. (en) Brandon Gee, « 2015 US Open Cup Round 3: Louisville City scores two late OT goals to pull off sloppy road upset of Indy Eleven (video) », sur thecup.us, .
  162. (en) « Indy Eleven Joins USL for the 2018 Season », sur uslchampionship.com, .
  163. (en) Patrick Brennan, « FC Cincy takeaways: River Cities Cup again lives up to hype », sur cincinnati.com, .
  164. (en) Danielle Lerner, « See photos of alleged biting incident between FC Cincinnati, Louisville City FC players », sur courier-journal.com, .
  165. (en) Rob Peirce, « Dirty River Derby: A Look Back », sur cincinnatisoccertalk.com, .
  166. (en) Pat Brennan, « FC Cincinnati will play its inaugural MLS season in 2019 », sur cincinnati.com, .
  167. (en) Brian Straus, « USL's Saint Louis FC to Fold With St. Louis MLS Expansion Club on the Way », sur si.com, .

Liens externes modifier