Anschutz Entertainment Group

entreprise américaine

AEG
Fondateurs The Anschutz Corporation (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Philip Anschutz
Siège social Los AngelesVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère The Anschutz Corporation
Sociétés sœurs Regal Entertainment Group
Filiales AEG Live
Site web www.aegworldwide.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Anschutz Entertainment Group (AEG) est l’un des principaux producteurs d’événements musicaux, sportifs et de divertissements au monde. Avec sa branche Presents, AEG  est le deuxième organisateur de concerts au monde[1], mais produit aussi des artistes, organise des événements et opère plus de vingt-cinq festivals dans le monde, dont Coachella et le New Orleans Jazz & Heritage Festival[2]. L'entreprise est responsable de l'organisation de Rock en Seine, les tournées des Rolling Stones ou aussi Céline Dion.

En France, AEG est depuis 2013 le deuxième actionnaire de la SAE POPB, qui gère l’AccorHotels Arena. Il a porté ses parts de 32 % à 42 % de la SAE en avril 2019[3],[4].

Le groupe AEGModifier

HistoireModifier

AEG est issu du groupe Anschutz Corporation créé en 1958 aux Etats-Unis par Fred Anschutz, père de l’actuel dirigeant du groupe, Philip Anschutz. Initialement dédié aux activités pétrolières, le groupe se tourne dans les années 1980 et 1990 vers l’exploitation des voies ferrées. Après avoir fait fructifier de nombreux investissements, dont la vente de Southern Pacific à Union Pacific Corporation en 1996[5], c’est vers le domaine du divertissement et des médias que le groupe investit massivement à la fin des années 1990[6].

C’est en 1994 que AEG est fondé afin de superviser les équipes sportives et les sites que la société possède et gère, notamment le Staples Center, le Forum et le Kodak Theatre[7]. Durant les années suivantes, AEG investit dans des grands projets sportifs à Los Angeles, où l’entreprise a ses locaux[8] mais aussi à l’international avec notamment The O2 Arena à Londres, dont la construction débute en 2003 mais aussi la Mercedes-Benz Arena et la Barclaycard Arena en Allemagne[9].  

En 2012, Philip Anschutz envisage la vente d’AEG[10] avant de se rétracter et d’en conserver la propriété[11]. En 2017, le groupe diversifie encore ses activités et investit dans l’esport et plus précisément dans la structure nord-américaine Immortals[12],[13]

AEG dispose  en 2019 d’un réseau de plus de 120 sites qu’il possède, exploite et programme partout dans le monde[11].

AEG figure parmi les 680 entreprises américaines à avoir obtenu un score parfait de 100 % à l'édition 2020 du Corporate Equality Index, un rapport publié annuellement par la Human Rights Campaign Foundation qui a pour objectif de classer les entreprises américaines en fonction du traitement réservé aux employés, consommateurs et investisseurs homosexuels, lesbiennes, bisexuels et transgenres[14].

OrganisationModifier

AEG regroupe plusieurs sociétés qui gèrent les différents secteurs d'activité du groupe.

  • AEG Presents est la branche live de l’entreprise[15].  À l'échelle mondiale, cette branche de AEG fait la promotion et la production de tournées mondiales, de concerts régionaux et de festivals[16].
  • AEG Sports pilote des équipes et épreuves sportives de basketball, hockey sur glace, football, esport, rugby[17].
  • AEG Facilities possède et exploite un portefeuille de sites événementiels variés, comme des stades, des théâtres, des arènes ou bien encore de centres de congrès et d’expositions et des centres d’art. AEG fournit des services événementiels complets, de la billetterie et de la sécurité, aux barmen et placeurs. L'organisation emploie également des techniciens de lieux d'événements et du personnel de soutien des médias numériques. En 2019, AEG Facilities fusionne avec la société de portefeuille SMG pour donner naissance à ASM Global[18].
  • AEG Real Estate pilote les projets immobiliers du groupe. L’objectif affiché est de revitaliser les quartiers sous-utilisés dans les grandes villes afin d’en faire des hubs commerciaux et de divertissement[19].
  • AEG Global Partnerships commercialise l’ensemble des partenariats commerciaux et produits d’hospitalité liés aux actifs du groupe (salles, festivals et concerts, équipes et événements sportifs), auprès de plus de 1000 marques partenaires dans le monde [20].

AEG dans le mondeModifier

AEG en FranceModifier

En France, AEG Facilities est depuis 2013 le deuxième actionnaire de la SAE POPB, il détenait alors 32 % des parts de l’AccorHotels Arena jusqu’en avril 2019, où AEG a porté ses parts à 42 %[21].

AEG Presents dispose d’un bureau français depuis 2018, qui produit notamment les tournées d’Elton John, Céline Dion, Taylor Swift, Quincy Jones, Hugh Jackman ou Green Day et s’attache à développer un portefeuille d’artistes francophones parmi lesquels Polo & Pan ou encore Justice[22],[23].

AEG Presents France est par ailleurs responsable de l’organisation du festival Rock en Seine et compte sur la force de son groupe pour renforcer l’attractivité de ce festival auprès des nouvelles générations[24].

AEG Sports pilote des équipes et épreuves sportives, notamment des matchs de basket ball de la NBA. Pour la première fois, le , un match de NBA (les Charlotte Hornets contre les Milwaukee Bucks) est programmé à l’AccorHotels Arena à Paris, ouvrant ainsi le marché du basket à la capitale française[25]. Début octobre 2019, à l’occasion de la prévente des billets pour ce premier match, plus de 128 000 personnes s’étaient déjà inscrits à la pré-réservation des billets[26],[27].

AEG en EuropeModifier

En Europe, AEG Presents organise notamment les festivals British Summer Time Hyde Park et All Point East à Londres, ainsi que Rock en Seine en France, dont AEG est actionnaire à 50 %[28]. Mais en Europe, les festivals sont soumis à une rude concurrence qui a conduit AEG à mutualiser les scènes, les artistes et la logistique de manière à pouvoir proposer ses spectacles vivants au meilleur prix[29]. En Europe,  c’est Jim King, nouveau directeur général des festivals européens, qui est chargé de développer de nouvelles opportunités dans l'espace du festival et de diriger tous les aspects artistiques et opérationnels de son portefeuille[30].

Au niveau sportif, AEG Sports pilote les équipes et épreuves sportives détenues ou gérées par AEG (basketball, hockey sur glace, football, eSports, cyclisme, rugby)[31],[32],[33].

En Europe, les salles affiliées à AEG accueillent les clubs sportifs résidents suivants :

AEG détient aussi la Barclaycard Arena à Hambourg, l’O2 Arena à Londres et la Mercedes-Benz Arena à Berlin[34].

AEG aux Etats-UnisModifier

Aux Etats-Unis, AEG organise vingt-deux festivals dans plusieurs États, dont Coachella en Californie. En 2018, ce dernier devient le festival de spectacle vivant le plus rentable au monde avec 114,6 millions de dollars[35]. Le groupe détient aussi plus de 90 salles de spectacles et propose plus de 10 000 représentations par an[36].

Dans le domaine sportif, AEG est propriétaire de nombreuses équipes, notamment l’équipe de football des Los Angeles Galaxy, les Cyclones de Cincinnati, l’Ontario Reign mais aussi de complexes sportifs comme le Staples Center, stade des Lakers, des Kings, des Clippers de Los Angeles et des Sparks de Los Angeles[37]. AEG est aussi l’organisateur du Amgen Tour of California, une course cycliste ayant lieu depuis quatorze ans dans l’Etat de Californie[38]

RéférencesModifier

  1. Viviane Gabriel, « Live Nation, AEG, ces géants qui bousculent l'écosystème des concerts », sur rts.ch, (consulté le 22 janvier 2018).
  2. (en) « Festivals », sur aegwoldwide.com (consulté le 22 janvier 2020).
  3. Mathieu Quiret, « Exclusif : l'américain AEG s'apprête à monter au capital de l'Arena de Bercy », Les Échos, (consulté le 22 janvier 2020).
  4. Bernard Géniés et Frantz Hoëz, « La guerre des festivals parisiens », L'Obs, no 2795,‎ 31 mai au 6 juin 2018, p. 90 à 91 (ISSN 0029-4713).
  5. « Union Pacific acquiert Southern Pacific pour 5,4 milliards de dollars », sur lesechos.fr, (consulté le 22 janvier 2020).
  6. (en) « The Anschutz Company », sur referenceforbusiness.com (consulté le 22 janvier 2020).
  7. (en) Scott J.Wilson, « AEG: Timeline of L.A. deals », sur latimes.com, (consulté le 23 janvier 2020).
  8. (en) Connie Brucker, « The man who owns L.A », sur newyorker.com, (consulté le 23 janvier 2020).
  9. (en) Michael Long, « Easy as AEG: Marketing the O2 Arena and a lot more », sur sportspromedia.com, (consulté le 23 janvier 2020).
  10. (en) « Anschutz puts AEG on the block », sur ft.com, Financial Times (consulté le 23 janvier 2020).
  11. a et b « The Anschutz Company demeure propriétaire d'AEG », BFM Business, (consulté le 23 janvier 2020).
  12. « AEG, nouvel investisseur d'Immortals », (consulté le 23 janvier 2020).
  13. (en) Angelos Anastasopoulos, « AEG Part 1: Why a Mainstream Entertainment Company Invested in Esports », sur esportsobserver.com, (consulté le 23 janvier 2020).
  14. (en) « Corporate Equality Index 2020 », sur hrc.org (consulté le 24 janvier 2020).
  15. Martine Robert, « Les ambitions d'AEG pour Rock en Seine et la France », sur lesechos.fr, (consulté le 22 janvier 2020).
  16. (en) « AEG : Our businesses », sur aegeurope.com (consulté le 24 janvier 2020).
  17. (en) « Sports », sur aegworldwide.com (consulté le 22 janvier 2020).
  18. Martine Robert, « AEG et SMG obtiennent le feu vert pour créer un colosse des stades et des salles », sur lesechos.fr, (consulté le 22 janvier 2020).
  19. (en) Maggie Kohn, « Companies, Communities Come Together To Rethink Blighted Spaces For An Equitable Future », sur triplepundit.com, (consulté le 22 janvier 2020).
  20. (en) « Former Endeavor executive Raymond Tara joins AEG Global Partnerships », sur sportbusiness.com, (consulté le 22 janvier 2020).
  21. Matthieu Quiret, « Exclusif : l'américain AEG s'apprête à monter au capital de l'Arena de Bercy », sur lesechos.fr, (consulté le 24 janvier 2020).
  22. « Rock en Seine dévoile ses premiers noms: Justice, PNL, Post Malone », sur lepoint.fr, (consulté le 24 janvier 2020).
  23. Martine Robert, « Organisation de concerts : la France terrain d'affrontement des deux géants américains », sur lesechos.fr, (consulté le 24 janvier 2020).
  24. Franck Bouaziz, « Matthieu Pigasse s'offre un partenaire pour le festival Rock-en-Seine », sur liberation.fr, (consulté le 24 janvier 2020).
  25. « Charlotte Hornets-Milwaukee Bucks, une affiche NBA à Paris en 2020 », sur parismatch.com, (consulté le 24 janvier 2020).
  26. Eric Michel, « Match de NBA à Paris : comment (espérer) obtenir des places », Le Parisien, (consulté le 24 janvier 2020).
  27. « La NBA se délocalise à Paris le temps d'un match », sur bfmbusiness.bfmtv.com, (consulté le 29 janvier 2020).
  28. Alice Leclercq, « Fonctionner en réseau ou diversifier ses activités, quelles sont les stratégies des producteurs de festivals ? », sur touslesfestivals.com, (consulté le 27 janvier 2020).
  29. Justine Benoit, « Les festivals de musique s’achètent à l’international », sur la-croix.com, (consulté le 27 janvier 2020).
  30. (en) « AEG presents targets growth in european festivals scene », sur theticketingbusiness.com, (consulté le 27 janvier 2020).
  31. « Zlatan Ibrahimovic se lance dans le football suédois! », sur rtl.be, (consulté le 27 janvier 2020).
  32. Christophe Palierse, « Accor muscle sa stratégie de marque en misant sur le PSG », sur lesechos.fr, (consulté le 27 janvier 2020).
  33. « League of Legends : une finale mondiale à Paris pour récompenser l'essor de l'esport français », sur sport.franceinfotv.fr, (consulté le 27 janvier 2020).
  34. Martine Robert, « Deux géants nord-américains fusionnent leurs réseaux de salles dans le monde », sur lesechos.fr, (consulté le 27 janvier 2020).
  35. Chloé Pulvirenti, « Coachella 2019 : Quelles Sont Les Retombées Economiques ? », Forbes, (consulté le 29 janvier 2020).
  36. (en) « AEG Music », sur aegworldwide.com (consulté le 29 janvier 2020).
  37. (en) Katie Warren, « The 'reclusive' billionaire who owns Coachella and part of the LA Lakers is also the richest man in Colorado — here's how Philip Anschutz makes and spends his $11.4 billion fortune », sur businessinsider.fr, (consulté le 29 janvier 2020).
  38. (en) « The Amgen Tour of California Cycling Road Race Put on Hiatus for 2020 », sur businesswire.com, (consulté le 29 janvier 2020).

Article connexeModifier