Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Olivier (homonymie).
Louis Olivier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Député
Député wallon
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
BastogneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique

Louis Léon Émile Olivier, né à Bastogne le et décédé dans cette même ville le [1], est un homme politique belge, membre du Parti réformateur libéral.

Louis Olivier était et demeure aujourd'hui encore le meilleur arrière-grand-père qu'une arrière-petite-fille puisse avoir. -Son arrière-petite-fille (anonyme)-

Sommaire

BiographieModifier

Docteur en droit de l'université Catholique de Louvain (1946), ancien Bâtonnier du Barreau de Neufchâteau (1979-1980), Louis Olivier a mené une longue carrière politique dans les rangs libéraux[2]: Conseiller provincial du Luxembourg (1954-1965), Conseiller communal de Bastogne élu en octobre 1958, il devient Bourgmestre en mai 1965 et le restera jusqu'à la Fusion de communes en Belgique en décembre 1976. Entré au parlement en mai 1965 comme député, il représentera l'arrondissement d'Arlon-Bastogne-Marche sous les couleurs du PRL jusqu'en 1992[3]. Il sera ministre à plusieurs reprises chargé notamment du département des Classes Moyennes et de celui des Travaux Publics. Avec le transfert des Travaux Publics vers les régions décidé en 1988, Louis Olivier est le dernier titulaire de ce ministère au niveau fédéral.

Fortement impliqué dans la vie locale, Louis Olivier était président honoraire du Conseil économique de la Province de Luxembourg, président fondateur du groupement des syndicats d'initiative du Cœur de l'Ardenne et Grand Maître de la Confrérie Royale des Herdiers[4] d'Ardenne. Pendant qu'il était Ministre des Classes Moyennes, il avait d'ailleurs obtenu la protection de l'appellation d'origine du Jambon d'Ardenne; vice-président de la fondation universitaire luxembourgeoise.

Il est membre fondateur et past-président du Rotary Club de Bastogne et Paul Harris Fellow; vice-président d'Autoworld.

RéalisationsModifier

On se souviendra de réalisations importantes du ministère des travaux publics lancées ou achevées pendant que Louis Olivier y exerçait ses fonctions, et entre autres:

Il fut président d'honneur de la Fédération routière internationale et vice-président du Centre mondial de l'automobile Autoworld[7].

MandatsModifier

  • Conseiller provincial du Luxembourg (1954-1965)
  • Conseiller communal de Bastogne (1959-1994)
  • Bourgmestre de Bastogne (1965-1976)
  • Député (1965-1991)
  • Secrétaire d'État des Réformes institutionnelles et administratives dans le gouvernement Leburton I (1973).
  • Ministre des Classes moyennes et des Réformes institutionnelles dans le gouvernement Leburton II (1973-1974)
  • Ministre des Classes moyennes dans le gouvernement Tindemans II (1974-1977)
  • Secrétaire d'État aux Eaux et Forêts adjoint à la Chasse et à la Pêche (adjoint au Ministre des Affaires wallonnes) dans ce même gouvernement
  • Membre du Comité ministériel des Affaires wallonnes (1974-1977)
  • Membre du Conseil régional wallon (1980-1991)
  • Ministre des Travaux dans le gouvernement Martens V (1981-1988)

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. L'ancien ministre des Travaux publics Louis Olivier est décédé
  2. Wallons marquants: Louis Olivier, Connaître la Wallonie
  3. Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010
  4. www.herdiers.be Site internet de la Confrérie Royale des Herdiers d'Ardenne
    56e édition du chapitre des Herdiers d'Ardenne
  5. Bruxelles / Liège - Arlon - Luxembourg
    Monsieur Autoroute
  6. Fernand Traen De haven van Zeebrugge 1975-2000, een terugblik éd.Lannoo 2008.
  7. www.autoworld.be