Ouvrir le menu principal

Ordre de Léopold II

ordre honorifique belge
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ordre de Léopold (homonymie).
Les différentes médailles de l'Ordre de Léopold II

L'ordre de Léopold II est un ordre du Royaume de Belgique créé le 24 août 1900 par le roi Léopold II en tant que souverain de l'État indépendant du Congo. En 1908, l'Ordre a été intégré dans l'ensemble des décorations belges.

Il se situe en troisième position dans la hiérarchie des ordres nationaux décernés actuellement en Belgique, après l’ordre de Léopold, premier ordre national, et l’Ordre de la Couronne. De nos jours, il est conféré par un arrêté royal pour des actes de mérite envers le Roi ou la maison royale, ou en récompense d’un nombre d’années de service dans la fonction publique ou le secteur privé.

Il est décerné aux militaires en fonction de leur nombre d’années de service et de leur grade.

HistoriqueModifier

 
Pendentif de l'Ordre de Léopold II (Commandeur)

Initialement, le décret du 24 août 1900 prévoyait trois classes pour l’ordre de Léopold II avec une croix en or pour les décorés de la première classe, une croix en argent pour ceux de la deuxième classe et des médailles en or, argent et bronze pour la troisième classe.

Un second décret datant du 1er mai 1903 transforma la structure de l’ordre pour en faire ce que nous connaissons encore aujourd’hui, c’est-à-dire un ordre à cinq classes (grands-croix, grands-officiers, commandeurs, officiers et chevaliers) et trois médailles (or, argent et bronze).

Le transfert de l’ordre de Léopold II de l’État indépendant du Congo à la Belgique s’est opéré en 1908, non par une loi ou un décret mais simplement par le remplacement de la devise « Travail et Progrès » sur l’écusson des médailles de l’ordre par celle de la Belgique, « L’union fait la force ». La devise était à ce moment-là unilingue.

L’arrêté royal du 24 octobre 1951 sur l’emploi des langues en matière de décorations a eu pour effet le remplacement de la devise unilingue par une devise bilingue « L’union fait la force – Eendracht maakt macht » sur toutes les décorations de l’ordre de Léopold II. Depuis lors, plus aucune modification n’a été apportée à l’aspect des décorations.

StructureModifier

L'ordre comporte cinq classes :

Il existe aussi trois médailles :

Personnes décoréesModifier

Voir la catégorie : Ordre de Léopold II.

François Ernest Samray, reçue avec palme

RéférencesModifier

AnnexesModifier