Louis IX de Bavière

Louis IX de Bavière
Ludwig der Reiche.jpg
Louis IX de Bavière.
Fonction
Duc de Bavière
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
LandshutVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Marguerite d'Autriche (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Jeanne de Bavière-Landshut
Elisabeth de Bavière-Landshut (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Amélie de Saxe (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Parentèle
Élisabeth de Habsbourg (cousine germaine)
Anne de Habsbourg (cousine germaine)
Jean IV (cousin germain)
Albert III Achille (cousin germain)Voir et modifier les données sur Wikidata

Louis IX, dit « le Riche » (en allemand : der Reiche), né le à Burghausen et mort le à Landshut, est un prince de la maison de Wittelsbach, fils de Henri XVI le Riche. Il fut duc de Bavière-Landshut de 1450 à sa mort.

Le deuxième des trois célèbres « ducs riches » qui ont régné sur la Bavière-Landshut au XVe siècle, il engagea la guerre contre le margrave Albert Achille de Brandebourg-Ansbach. En 1472, il a fondé l'université d'Ingolstadt, la future université Louis-et-Maximilien de Munich.

BiographieModifier

 
Statue de Louis le Riche à Landshut.

Né au château de Burghausen, Louis est le fils de Henri XVI (1386-1450), duc de Bavière-Landshut depuis 1393, et de son épouse Marguerite de Habsbourg (1395-1447), fille du duc Albert IV d'Autriche. Il succède à la tête du duché de Bavière-Landshut après la mort de son père le et il hérita également de la plus grande partie de l'ancien duché de Bavière-Ingolstadt. La résidence des « ducs riches » était le château de Trausnitz à Landshut, une fortification qui a atteint des dimensions énormes. Ils tirent leur richesse surtout des mines à Reichenhall et à Kitzbühel.

Dès la prise de possession de Louis, il a fait chasser les Juifs qui avaient rejeté le baptême de son duché ; il suit ainsi l'exemple de son cousin Albert III de Bavière-Munich.

En été 1456, il envahit la villes libre impériale de Dinkelsbühl. Après qu'il assiégea et conquit la ville libre de Donauwörth deux ans plus tard, , et l'empereur Frédéric III a décidé d'intervenir : en 1459, la mise au ban de l'Empire est prise à l'encontre de Louis et le margrave Albert Achille de Brandebourg-Ansbach a la charge d'exécuter la proscription. Johann von Eych, l'évêque de Eichstätt, a joué un rôle de médiateur ; néanmoins, le duc a déclaré la guerre en occupant les villes d'Eichstätt et de Roth avec ses troupes. Il en est résulté un conflit prolongé avec le margrave issu de la maison de Hohenzollern jusqu'à ce que la paix soit faite à Prague en 1463. Dans la bataille de Giengen le , Louis bat son ennemi Albert III qui a essayé de prolonger son influence en Franconie et le de cette année a été conclue une trêve à Nuremberg.

Louis eut la permission du pape Paul II pour essayer de ramener les couvents de son duché à l'observance de la règle. Le , il fonde l'université d'Ingolstadt, déplacée à Landshut en 1800 et enfin à Munich. En 1475, il organise le mariage à Landshut de son fils Georges avec la princesse Edwige Jagellon, fille du roi Casimir IV de Pologne, l'une des plus belles fêtes du Moyen Âge.

Mariage et descendanceModifier

Le , avec une cérémonie solennelle, Louis épouse Amélie (1436-1501), issue de la maison de Wettin, fille de l'électeur Frédéric II de Saxe. De cette union naquirent quatre enfants :