Ouvrir le menu principal

Le duché de Bavière-Landshut (allemand : Bayern-Landshut) était un duché du Saint-Empire romain germanique de 1353 à 1503.

HistoireModifier

Le duché a été créé à la mort de l'empereur Louis IV du Saint-Empire. En 1349, le traité de Landsberg divisa l'empire de Louis : ses fils Étienne, Guillaume, et Albert devaient régner conjointement sur la Basse-Bavière et les Pays-Bas. Quatre ans plus tard, l'héritage fut encore divisé par le traité de Ratisbonne : Étienne reçut le nouveau duché de Bavière-Landshut[1]. En 1363, Étienne devint aussi duc de Haute-Bavière, ce qui la réunit à la Bavière-Landshut. Après la mort d'Étienne, ses trois fils régnèrent conjointement sur le duché. Mais en 1392, la Bavière-Landshut fut divisée entre les trois ducs, donnant naissance à la Bavière munichoise et à la Bavière-Ingolstadt.

En 1429, des territoires de la Bavière-Straubing furent réunis à la Bavière-Landshut, puis l'intégralité du duché de Bavière-Ingolstadt en 1447. La Bavière-Landshut était alors la partie la plus riche de la Bavière, notamment grâce aux mines de Rattenberg et Kitzbühel et à une administration moderne. Le siège des ducs était le Château de Trausnitz à Landshut jusqu'en 1475, moment où ils s'installèrent au château de Burghausen (en)[2].

Le duché dura ainsi 150 ans jusqu'à ce que la mort de Georges de Bavière déclenche la guerre de Succession de Landshut. À la fin de la guerre en 1505, le territoire fut divisé entre le nouveau duché de Palatinat-Neubourg et la Bavière munichoise[3]. Kufstein et Kitzbühel furent cédées à Maximilien Ier en remerciement de son soutien à la Bavière munichoise, puis réunies au Tyrol.

RéférencesModifier

  1. « Duchy of Bavaria pre-1507 » (consulté le 29 décembre 2013).
  2. Bavarian Palace Department.
  3. "Die Förderer" e.

Liens externesModifier