Eichstätt

commune allemande

Eichstätt (parfois écrit Eichstädt) est une ville située le long de la rivière Altmühl. C'est la capitale du district d'Eichstätt dans l'état fédéral de Bavière, en Allemagne.

Eichstätt
Eichstätt
Eichstätt
Blason de Eichstätt
Armoiries
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de Bavière Bavière
District
(Regierungsbezirk)
Haute-Bavière
Arrondissement
(Landkreis)
Eichstätt
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Josef Grienberger, CSU
Code postal 85072, 85067
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
09 1 76 123
Indicatif téléphonique 08421
Immatriculation EI
Démographie
Population 13 714 hab. ()
Densité 287 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 52′ 59″ nord, 11° 10′ 59″ est
Altitude 371 m
Min. 371 m
Max. 534 m
Superficie 4 784 ha = 47,84 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
Eichstätt
Géolocalisation sur la carte : Bavière
Voir sur la carte topographique de Bavière
Eichstätt
Liens
Site web www.eichstaett.de
Cathédrale d'Eichstätt : vue du chœur, côté ouest
Le château Saint-Willibald (de), ancienne forteresse médiévale dominant la ville.

Géographie

modifier

La ville d'Eichstätt s'étend dans la vallée de l’Altmühl, au centre de la Bavière, entre Munich et Nuremberg. La cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption est le siège du diocèse d'Eichstätt et la ville abrite également l'université catholique d'Eichstätt-Ingolstadt (de).

La ville est située sur le bassin d'une mer de l'ère jurassique. Les carrières qui s'y trouvent aujourd'hui font l'objet de fouilles importantes en raison de leur richesse en fossiles.

Histoire

modifier
Appartenances historiques

  Duché de Bavière 907–1255
  Duché de Haute-Bavière 1255–1305
  Principauté épiscopale d'Eichstätt 1305–1806
  Royaume de Bavière 1805–1817
Principauté d'Eichstätt 1817–1833
  Royaume de Bavière 1833–1871
  Empire allemand 1871–1918
  République de Weimar 1918–1933
  Reich allemand 1933–1945
  Allemagne occupée 1945–1949
  Allemagne de l'Ouest 1949–1990
  Allemagne 1990–présent

Son évêché fut fondé au VIIIe siècle par Willibald qui s'y était rendu par ordre de Boniface VI. La ville est détruite par les Suédois en 1634 après une guerre de trente ans au cours de laquelle ne resta plus que la cathédrale[1].

Démographie

modifier

Politique

modifier

Maires d'Eichstätt :

  • 1825–1847 : Joseph Holl
  • 1847–1849 : Carl Nar
  • 1849–1885 : Georg Fehlner
  • 1885–1896 : Karl Schneider
  • 1896–1919 : Eduard Mager
  • 1919–1934 : Otto Bets
  • 1934–1938 : Walter Krauß NSDAP
  • 1938–1941 : Edgar Emmert NSDAP
  • 1941–1945 : Hans Rösch NSDAP
  • 1945–1948 : Romuald Blei
  • 1948–1949 : Richard Jaeger, CSU
  • 1949–1952 : Romuald Blei
  • 1952–1976 : Hans Hutter, CSU
  • 1976–1994 : Ludwig Kärtner, CSU
  • 1994–2012 : Arnulf Neumeyer, SPD
  • 2012–2020 : Andreas Steppberger, FW
  • 2020– : Josef Grienberger, CSU

Conseil municipal

L'actuel conseil municipal a été élu en 2008. Les sièges se répartissent comme suit[2]:

  • CSU: 46,16 % : 12 sièges
  • Freie Wähler Eichstätt:18,63 % : 4 sièges
  • SPD :18,62 % : 4 sièges
  • Bündnis 90/Die Grünen:8,49 % : 2 sièges
  • ödp : 7,10 % 2 sièges

Jumelages

modifier

Monuments

modifier
  • Le Schottenkloster, ancienne abbaye bénédictine, capucine et passioniste.

Université catholique d'Eichstätt

modifier

La tradition universitaire d’Eichstätt remonte au XVIe siècle. Un collège jésuite, le Willibaldinum a été créé le 16 novembre 1564 à la suite du Concile de Trente comme séminaire et internat pour former les clercs du diocèse, et de nos jours, ce Collegium Willibaldinum continue de servir de séminaire. Entre 1616 et 1773, il fut administré par la Compagnie de Jésus, et ses élèves s'illustrèrent bien au-delà des frontières de la Bavière ; avec l'expulsion des Jésuites, il connut une longue période de décadence, et ce n'est qu'en 1843 qu'Eichstätt retrouva un établissement d'enseignement digne de ce nom, avec la création du lycée épiscopal, qui deviendra en 1922 l’« Institut de Philosophie et de théologie ». En 1972 cet établissement fusionna avec l’Institut Pédagogique d’Eichstätt (créé, lui, en 1958) pour former, en 1980, l'Université catholique. Elle s'est agrandie d'une Faculté de sciences économiques à Ingolstadt en 1989, et l'actuel nom de cette institution, Katholische Universität Eichstätt-Ingolstadt, remonte à 2001.

L'université catholique d'Eichstätt-Ingolstadt est aujourd'hui la seule université catholique d’Allemagne. Avec 5 064 étudiants, dont 824 en filière professionnelle (source[3] : statistiques 2012-13), elle est aussi la plus petite université de Bavière. Ses locaux se trouvent pour l'essentiel sur le territoire de la commune d’Eichstätt, le reste à Ingolstadt. Cette université est un établissement confessionnel dépendant d'une fondation religieuse.

Culture

modifier

Articles connexes

modifier

Eichstätt a remporté la finale des Jeux sans Frontières de 1966, en battant la ville belge de Jambes

Notes et références

modifier
  1. Guide Vert Allemagne, Michelin, 2000, p. 176
  2. [1]
  3. « Statistiques estudiantines pour le semestre d'hiver 2012-2013 », Katholische Universität Eichstätt-Ingolstadt (consulté le )

Liens externes

modifier