Ouvrir le menu principal

Henri V de Vaudémont

comte de Vaudémont
Henri V de Joinville
Titres de noblesse
Sire de Joinville
-
Prédécesseur
Successeur
Comte de Vaudémont
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
FeudataireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Maison de Joinville (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Conjoint
Marie de Luxembourg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Blason Joinville 52.svg
blason

Henri de Joinville, né en 1327, mort en 1365, fut sire de Joinville de 1343 à 1365 et comte de Vaudémont (Henri V) de 1348 à 1365. Il était fils d'Anseau de Joinville, sire de Joinville et de Marguerite de Vaudémont.

BiographieModifier

Il hérite de la Terre de Joinville à la mort de son père en 1343 et du comté de Vaudémont à la mort de son grand-père maternel, en 1348 il était aussi l'héritier de la charge de sénéchal de Champagne de 1342 à 1365[1]. Il se partagea entre ses deux domaines et combattit souvent, mettant en péril ses finances.

Il se battit souvent contre les Anglais et notamment à la bataille de Poitiers (1356) où il fut fait prisonnier. Libéré contre rançon, il est chargé en 1358 de réprimer une Jacquerie en Champagne, puis combat les grandes compagnies. En 1362, il se bat contre le duc Jean Ier de Lorraine. Il meurt peu après, laissant ses domaines à sa fille âgée de onze ans.

Mariage et enfantsModifier

Il épouse en 1347 Marie de Luxembourg, fille de Jean de Luxembourg, comte de Ligny, et d'Alix de Flandre-Dampierre-Richebourg, dame de Houdan et petite-fille de Guillaume de Flandre, d'où :

RéférencesModifier

  1. Arnaud Baudin, Emblématique et pouvoir en Champagne, Dominique Guéniot, Langres, 2012, p559.

SourcesModifier

  • Michel François, Histoire des comtes et du comté de Vaudémont des origines à 1473, Nancy, Imprimeries A. Humblot et Cie, , 459 p. [détail des éditions]