Ouvrir le menu principal

Aleran (en latin Aledramnus), mort en 854, fut comte de Troyes à l'époque de l'empereur Louis le Pieux.

Celui-ci l'envoya comme missis dominicus à Nurcie en 820. En 813, il est chargé de restituer des biens volés à l'abbaye de Montier-en-Der, par un mandement de Charlemagne. En 837, il participe à la fondation de l'abbaye de Montiéramey, sur les rives de la Barse, à l'époque appelée le monastère d'Adrémare, du nom de son fondateur, puis il accompagne Charles le Chauve au siège de Toulouse en 849. Pépin II, roi d'Aquitaine fut vaincu, et Aleran est alors nommé marquis de Gothie. Il est tué en 854 en repoussant une attaque des Musulmans[réf. nécessaire].

SourceModifier

  • Édouard de Saint-Phalle, « Comtes de Troyes et de Poitiers au IXe siècle : histoire d’un double échec » dans Onomastique et Parenté dans l'Occident médiéval, Oxford, Linacre College, Unit for Prosopographical Research, coll. « Prosopographica et Genealogica / 3 », , 310 p. (ISBN 1-900934-01-9), p. 154-170
  • Henri Ehret, Passe avant le meilleur, ou l'histoire de ces comtes qui ont fait la Champagne, 1989, prologue p.11-12.
  • Philippe Sénac, Charlemagne et Mahomet. en Espagne(VIIIe-IXe siècle), Paris, 2015