Liste des chefs d'État d'Afghanistan

page de liste de Wikipédia

Commandeur des croyants
Image illustrative de l’article Liste des chefs d'État d'Afghanistan
Titulaire actuel
Haibatullah Akhundzada
depuis le 15 août 2021
Création 17 juillet 1747
Premier titulaire Ahmad Shah Durrani (empereur d'Afghanistan)
Mollah Omar (commandeur des croyants)
Résidence officielle Palais présidentiel, Kaboul

Voici une liste des chefs d'État d'Afghanistan depuis 1747 et la fondation de l'Empire durrani par Ahmad Shah Durrani, souvent considéré comme le père de la nation afghane. L'Afghanistan reste une monarchie jusqu'à la déposition de Mohammad Zaher Shah, en 1973.

Empire durrani (1747-1823)Modifier

Portrait Nom Règne Remarques
  Ahmad Shah
(vers 1722 – )
1747 – 1772 Fondateur de l'Empire durrani[1].
  Timour Shah
(1743 – )
1772 – 1793 Fils aîné d'Ahmad Shah. Il déplace la capitale de l'empire à Kaboul[1].
  Zaman Shah
(vers 1770 – 1844)
1793 – 1801 Fils de Timour Shah, il s'impose face à ses frères. Il finit par être déposé par son frère aîné Mahmoud Shah.
  Mahmoud Shah
(1769 – )
1801 – 1803 Fils de Timour Shah. Il est déposé par son frère cadet Shuja Shah.
  Shuja Shah
()
1803 – 1809 Fils de Timour Shah. Il conclut une alliance avec l'Empire britannique en 1809, peu de temps avant que Mahmoud Shah ne reprenne le pouvoir.
  Mahmoud Shah
(1769 – )
1809 – 1818 Il est à nouveau chassé du pouvoir.
Ali Shah 1818 – 1819 Fils de Timour Shah, il est supplanté et exécuté par son frère Ayyoub Shah.
  Ayyoub Shah
(mort en 1837)
1819 – 1823 Fils de Timour Shah. Il perd le contrôle du Cachemire à la suite de la bataille de Shopian (en).

Émirat d'Afghanistan (1823-1926)Modifier

Portrait Nom Règne Remarques
  Dost Mohammad Khan
()
1823 – 1839 Fondateur de la dynastie Barakzai, qui supplante les Durrani. Il est déposé le par les Britanniques et les Sikhs dans le cadre de la première guerre anglo-afghane[1].
  Shuja Shah
()
1839 – 1842 Remis au pouvoir par les Britanniques et les Sikhs, il est assassiné quelques mois après la défaite britannique à la bataille de Gandamak.
  Wazir Akbar Khan
(1816 – )
1842 – 1845 Fils de Dost Mohammad Khan.
  Dost Mohammad Khan
()
1845 – 1863 Rentré de son exil en Inde, il règne jusqu'à sa mort.
  Sher Ali Khan
(1825 – )
1863 – 1865 Fils de Dost Mohammad Khan, il est déposé par son frère aîné Mohammad Afzal Khan.
  Mohammad Afzal Khan
(1811 – )
1865 – 1867 Fils de Dost Mohammad Khan.
  Mohammad Azam Khan
(mort le )
1867 – 1868 Fils de Dost Mohammad Khan.
  Sher Ali Khan
(1825 – )
1868 – 1879 Restauré, il règne jusqu'à sa mort. La seconde guerre anglo-afghane éclate sous son règne.
  Mohammad Yaqoub Khan
(1849 – )
1879 Fils de Sher Ali Khan, il est contraint de signer le traité de Gandomak avec les Britanniques. Il est déposé le , après moins de huit mois de règne.
  Ayyoub Khan
(1857 – )
1879 – 1880 Fils de Sher Ali Khan, il remporte la bataille de Maiwand contre les Britanniques. Vaincu à Kandahar, il s'enfuit en Perse.
  Abdur Rahman Khan
(1840/1844 – )
1880 – 1901 Fils de Mohammad Afzal Khan, il signe à nouveau le traité de Gandomak, reconnaissant la suzeraineté britannique. Il est surnommé « l'émir de Fer ».
  Habibullah Khan
()
1901 – 1919 Fils d'Abdur Rahman Khan, il est assassiné au cours d'une partie de chasse.
  Nasrullah Khan
(1874/1875 – )
1919 Fils d'Abdur Rahman Khan, il est déposé par son neveu Amanullah.
  Amanullah Khan
()
1919 – 1926 Fils de Habibullah Khan, il rend à l'Afghanistan son indépendance au terme de la troisième guerre anglo-afghane en 1919. Il prend le titre de roi le .

Royaume d'Afghanistan (1926-1929)Modifier

Portrait Nom Règne Remarques
  Amanullah Khan
()
1926 – 1929 Confronté à la révolte de Habibullah Kalakani, il abdique en faveur de son frère cadet Inayatullah Khan le .
  Inayatullah Shah
()
1929 Fils de l'émir Habibullah Khan et frère d'Amanullah Khan, il abdique dès le .

Guerre civile afghane (1928-1929)Modifier

Portrait Nom Règne Remarques
  Habibullah Kalakani
()
1928 – 1929 Meneur de la révolte contre le roi Amanullah Khan, il prend le titre d'émir dès le et prend le contrôle de Kaboul le . Après neuf mois de règne, il est battu par Mohammad Nadir Shah, qui s'empare de Kaboul le 13 octobre et le fait exécuter peu après.
  Ali Ahmad Khan
(1883 – )
1929 Après l'abdication d'Inayatullah Khan, il se proclame roi à Jalalabad, mais il est capturé par les forces de Habibullah Kalakani dès le . Il est exécuté quelques mois plus tard.
  Amanullah Khan
()
1929 L'ancien roi exilé tente de reprendre pied à Kandahar en mars, mais il quitte à nouveau l'Afghanistan le 23 mai, pour de bon cette fois.

Royaume d'Afghanistan (1929-1973)Modifier

Portrait Nom Règne Remarques
  Mohammad Nadir Shah
()
1929 – 1933 Issu de la dynastie Barakzai, il lutte contre le régime de Habibullah Kalakani et prend Kaboul le . Il meurt assassiné par Abdul Khaliq.
  Mohammad Zaher Shah
()
1933 – 1973 Fils de Mohammad Nadir Shah, il est déposé par son cousin Mohammad Daoud Khan qui proclame la république le .

République d'Afghanistan (1973-1978)Modifier

Portrait Nom Début du mandat Fin du mandat Remarques
  Mohammad Daoud Khan
()
Premier président de la République, il appartient au Parti national révolutionnaire d'Afghanistan. Il est renversé par la révolution de Saur.

République démocratique d'Afghanistan (1978-1992)Modifier

Le chef d'État porte le titre de président du Conseil révolutionnaire et appartient au Parti démocratique populaire d'Afghanistan, sauf mention contraire.

Portrait Nom Début du mandat Fin du mandat Remarques
Abdul Qadir Dagarwal
(1944 – )
Président du Conseil révolutionnaire des forces armées par intérim.
  Nour Mohammad Taraki
()
Renversé à l'instigation de Hafizullah Amin, qui le fait assassiner peu après.
  Hafizullah Amin
()
Assassiné par les Soviétiques dans le cadre de l'opération Chtorm-333.
Babrak Karmal
(1er/
Installé au pouvoir par les Soviétiques, qui le déposent sept ans plus tard.
Mohammad Chamkani
(1947 – 2012)
Non membre du PDPA, il assure l'intérim après le renvoi de Babrak Karmal par les Soviétiques.
  Mohammad Najibullah
()
Il prend le titre de président de la République le . Il démissionne après le retrait de l'aide russe et se réfugie dans les bâtiments de l'ONU à Kaboul.
Abdul Rahim Hatef
()
Président de la République par intérim.

État islamique d'Afghanistan (1992-2002)Modifier

Portrait Nom Début du mandat Fin du mandat Remarques
  Sibghatullah Mojaddedi
()
Membre du Front de libération nationale de l'Afghanistan, il assure l'intérim à la présidence du Conseil islamique après la chute du gouvernement de Mohammad Najibullah.
  Burhanuddin Rabbani
()
Membre de Jamiat-e Islami, il est le président du Conseil dirigeant, en exil du (prise de Kaboul par les talibans) au (prise de Kaboul par la coalition internationale).
  Hamid Karzai
(né le )
Président par intérim.

Émirat islamique d'Afghanistan (1996-2001)Modifier

Portrait Nom Début du mandat Fin du mandat Remarques
Mohammad Omar
(1960 – )
Meneur des talibans, il s'empare de Kaboul le et fonde l'émirat islamique d'Afghanistan avec le titre de commandeur des croyants. Il perd le pouvoir à la suite de la campagne d'Afghanistan.

République islamique d'Afghanistan (2004-2021)Modifier

Portrait Nom Début du mandat Fin du mandat Remarques
  Hamid Karzai
(né le )
Président de l'État transitoire islamique d'Afghanistan de 2002 à 2004, il devient le le premier président démocratiquement élu d'Afghanistan. Il est réélu en 2009.
  Ashraf Ghani
(né le )
Élu en 2014, réélu en 2019. Il quitte le pays à la suite de l'offensive des talibans de 2021.
  Amrullah Saleh
(né le )
en cours Vice-président de Ghani, il s'autoproclame président par intérim suite à son départ. Il n'a cependant presque plus aucun contrôle sur le territoire.

Émirat islamique d'Afghanistan (depuis 2021)Modifier

Portrait Nom Début du mandat Fin du mandat Remarques
Haibatullah Akhundzada
(né en 1961)
en cours Dirigeant suprême des talibans depuis 2016, il prend le contrôle de Kaboul et annonce le rétablissement de l'émirat islamique d'Afghanistan.

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) D. Balland, « AFGHANISTAN x. Political History », sur Encyclopaedia Iranica, Online Edition, (consulté le ).