Habibullah Khan

Khan du bref khanat de Khotan

Habibullah Khan
Illustration.
Titre
Émir d'Afghanistan
Prédécesseur Abdur Rahman Khan
Successeur Nasrullah Khan
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Tachkent
Date de décès (à 46 ans)
Lieu de décès Kalagosh
Père Abdur Rahman Khan
Monarques d'Afghanistan

Habibullah Khan (né à Tachkent en Ouzbékistan en 1872 - mort à Kalagosh le ), émir d'Afghanistan régna du au en Afghanistan le déclarant indépendant des Britanniques.

BiographieModifier

Fils aîné de Abdur Rahman Khan, Habibullah est un des rares dirigeants afghans à succéder à son père en évitant le traditionnel combat fratricide.

Pendant la Première Guerre mondiale, il reçoit les envoyés du gouvernement allemand et ottoman qui s'efforcent de le convaincre d'attaquer l'empire britannique des Indes, mais il les assigne à résidence et reste neutre[1],[2].

Intéressé par le progrès technique, Habibullah importe la première voiture et construit la première centrale électrique afghane à Djebel Saraj[2],[3].

Il est assassiné le lors d'un voyage de chasse et son frère Nasrullah Khan lui succédera comme émir une semaine avant d'être démis et emprisonné par Amanullah qui lui succède.

DiversModifier

Il a été initié en 1907 dans le plus grand secret, lors d'un séjour en Inde, à la loge "Concordia" à l'Orient de Calcutta, sous juridiction de la Grande Loge Unie d'Angleterre[4].

Le Musée de la Grande Loge Unie d'Angleterre, à Londres, possède le Coran sur lequel le roi d'Afghanistan Habibullah prête son serment de maçon en 1907[5] (l'ouvrage porte en outre la signature de ce dernier)[6].

Notes et référencesModifier

  1. Rémi Kauffer, Histoire mondiale des services secrets, Paris, Éditions Perrin, (ISBN 978-2-262-06457-0, lire en ligne), chap. 7 (« Le monde arabo-musulman en feu »), p. 184-202
  2. a et b (en) « Ḥabībullāh Khan | emir of Afghanistan | Britannica », sur www.britannica.com (consulté le )
  3. « ISAF News Release #2009-164 Afghans in a bid to restore Afghanistan », sur www.nato.int (consulté le )
  4. Jean Marc ARACTINGI, Dictionnaire des Francs Maçons arabes et musulmans, Paris, Amazon, , 473 p. (ISBN 9 781985 235090), p. 200
  5. Thierry ZARCONE, Le croissant et le Compas, Paris, Editions Devry, , 367 p. (ISBN 979 10 242 0119 1, lire en ligne), La loge et les icônes du passé p.177
  6. Nicolas Fontaine, « Habibullah Khan, l’émir d’Afghanistan franc-maçon, pacificateur et réformateur », sur https://histoiresroyales.fr/, (consulté le )

Liens externesModifier