Ouvrir le menu principal

Lexique hydrologique

Article principal : hydrologie.

.

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

AModifier

  • Affluent : un affluent est un cours d'eau rejoignant un autre cours d'eau. Le Missouri est un affluent du Mississippi.
  • Aggradation : l'aggradation est l'exhaussement du lit d'un cours d'eau par accumulation de sédiments.
  • Anaclinal : un cours d'eau est dit anaclinal lorsqu'il coule dans le sens inverse du pendage des couches géologiques. S'il coule dans le même sens, il est dit cataclinal et s'il coule perpendiculairement, il est dit orthoclinal.
  • Avulsion : une avulsion est une modification brutale du cours d'une rivière qui abandonne un chenal pour en prendre un autre à la suite d'une crue et d'un dépôt important d'alluvions[1].

BModifier

  • Bassin : un cours d'eau est caractérisé par un bassin versant, c'est-à-dire l'aire géographique dans laquelle toute l'eau coule d'amont en aval dans le cours de ce cours d'eau et ses affluents. Il convient de faire la différence entre un bassin hydrologique et bassin hydrographique. En effet, le premier considère la ligne de partage des eaux comme limite du bassin, alors que le second considère les lignes de crêtes comme limites. Dans certaines zones, typiquement des régions karstiques comme le massif du Jura (France, Suisse et Allemagne), il arrive que les lignes de partage des eaux et les lignes de crêtes ne soient pas confondues, l'eau s'infiltrant au travers de la montagne pour en sortir sur l'autre versant.
  • Bras mort : un bras mort est une portion du lit d'un cours d'eau où celui-ci ne coule plus.

CModifier

  • Captage : Le captage est le fait de collecter de l'eau (potable ou non) d'une source, d'une rivière ou d'une nappe souterraine, à des fins de consommation (captage d'eau potable), d'irrigation ou autre. Le terme désigne aussi le point du prélèvement.
  • Capture : la capture d'un cours d'eau correspond au détournement de celui-ci par un autre plus actif.
  • Cataclinal : un cours d'eau est dit cataclinal (ou conséquent) lorsqu'il suit le pendage des strates géologiques d'un bassin sédimentaire. Lorsqu'il coule en sens inverse du pendage, il est dit anaclinal et s'il coule perpendiculairement il se nomme orthoclinal. En géomorphologie, les cours d'eau cataclinaux ont tendance à s'orienter de manière orthoclinale au fil du temps.
  • Confluent : le confluent est le lieu où un affluent rejoint le cours d'eau dont il est l'affluent. On parle de la confluence de deux cours d'eau.
  • Cône de déjection : un cône de déjection est un amas de matière transportée par un torrent au débouché d'une vallée ou en contrebas d'un versant ; il a une forme triangulaire ou conique.

DModifier

  • Débit : le débit d'un cours d'eau est la quantité d'eau coulant dans le lit par unité de temps. Selon les ordres de grandeurs, on peut utiliser le litre par seconde (l/s) ou le mètre cube par seconde (m3/s). Cette notion est à rapprocher de celle de module.
  • Défluent : un défluent est un bras d'un cours d'eau cours qui s'en sépare sans le rejoindre en aval.
  • Delta : un delta est une des formes d'embouchures d'un cours d'eau, caractérisée par sa division en deux ou plusieurs bras figurant un triangle.

EModifier

  • Effluent : cours d'eau dans lequel se jette un affluent.
  • Endoréisme : on parle d’endoréisme pour désigner les régions où les eaux d'écoulement ne rejoignent jamais la mer. Lorsque les eaux s'écoulent vers la mer, on parle d’exoréisme.

FModifier

  • Fleuve : on désigne généralement par fleuve un cours d'eau rejoignant l'océan. Néanmoins, il existe plusieurs exceptions : l'Okavango dont le bassin est endoréique se finit dans un désert, le Rhin finit son cours dans un delta commun avec la Meuse et l'Escault.

LModifier

  • Lame d'eau : La lame d'eau est une mesure d'écoulement des précipitations atmosphériques au sein du bassin versant d'un cours d'eau.
  • Lit : le lit est l'espace occupé par le cours d'eau, que ce soit en permanence ou occasionnellement. Le lit mineur est la partie comprise entre les deux rives, le lit majeur est l'espace sur lequel il s'étend lors de ses plus fortes crues. Certains cours d'eau sont dits à lit mobile car, sur certaines portions de leur cours, le lit n'est pas fixé et l'eau peut fréquemment changer de trajet dans l'espace du lit majeur, notamment après des épisodes de crue. C'est le cas notamment des cours d'eau en tresse.

MModifier

  • Méandre: Un méandre est une sinuosité très prononcée d'un cours d'eau.
  • Module : le module est la moyenne annuelle ou pluri-annuelle du débit du cours d'eau. Elle considère le débit journalier moyenné sur 365 jours. Le module est souvent réalisé sur plusieurs années contiguës, idéalement plusieurs décennies.

OModifier

  • Orthoclinal : Un cours d'eau est dit orthoclinal (ou subséquent) lorsqu'il coule perpendiculairement au sens du pendage des strates géologiques. Plus particulièrement, dans un relief de cuestas, cet adjectif désigne un cours d'eau qui longe le front de côte.

TModifier

RéférenceModifier

  1. (fr) Le tressage [PDF] pages 14 à 17, consulté le 3 novembre 2013.