Lev Lagorio

artiste russe

Lev Lagorio (en russe : Лев Феликсович Лагорио) né à Théodosie le ou le 17 novembre 1827 ( dans le calendrier grégorien) et mort à Saint-Pétersbourg, le 9 décembre 1905 ( dans le calendrier grégorien), est un des peintres russes de marines des plus réputés. Il étudie la peinture à l'Académie russe des beaux-arts à Saint-Pétersbourg. Il est l'élève d'Ivan Aïvazovski. Il peut être classé parmi les peintres de l'école de peinture de Cimmérie.

Lev Lagorio
Lagorio.jpg
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Formation
Distinctions
Ordre de Sainte-Anne de troisième classe
Grand médaille d'or de l'Académie impériale des arts (d)
Q52566242Voir et modifier les données sur Wikidata
LF Lagorio

BiographieModifier

 
Portrait imaginaire de Kozma Proutkov, créé par Lev Lagorio

Lev Lagorio est né à Théodosie dans une famille de marchands francs-maçons. Son père, Félix Lagorio (1781-1857), est vice-consul du Royaume des Deux-Siciles, et provient d'une famille génoise aristocratique.

Lev Lagorio termine les années de gymnasium à Théodosie.

En 1839—1840, il suit les cours d'Ivan Aïvazovski à Théodosie.

En 1842, avec le soutien du gouverneur de Tauride Alexandre Kaznatcheev, il entre à l'Académie russe des beaux-arts, où il étudie grâce au soutien matériel du duc Maximilien de Leuchtenberg. Il a comme professeur Alexandre Sauerveid et Maxime Vorobiov, puis Bogdan Willewalde.

Durant l'été 1845, il navigue sur la frégate Groziachi et, en 1846, sur son propre bateau dans le golfe de Finlande. En 1847, il reçoit la petite médaille d'argent pour sa toile Vue finlandaise, et, en 1848, la grande médaille d'or pour ses croquis sur la nature. Trois ans plus tard, il reçoit la médaille d'or de 2e classe pour son tableau Vue dans les environs de Vyborg. En 1850, il reçoit le titre d'artiste de XIV classe et la médaille d'or de 1ère classe pour sa toile Vue de Lakhta, près de Saint-Pétersbourg. Pendant ses années d'étude, il participe à la création du portrait imaginaire de Kozma Proutkov, un pseudonyme de journaliste. En 1851, il est envoyé par le gouvernement dans la Caucase.

En 1852, après avoir terminé l'académie il obtient la nationalité russe, puis entreprend un voyage d'étude en Europe pendant huit ans. En 1853, il vit à Paris, où il étudie la peinture des grands maîtres français au Palais du Louvre et au Palais du Luxembourg. En 1854, il s'installe à Rome. En 1857, il est autorisé a prolonger son séjour à l'étranger pour une période de deux ans, mais à fonds propres.

À son retour en Russie en 1860 il reçoit le titre de professeur pour ses tableaux Fontaine d'Annibal à Rocca di Papa, Capodimonte à Sorrente et Marais pontins. En 1861, il fait à nouveau un voyage dans le Caucase, puis présente à l'empereur Alexandre II trois tableaux : Le défilé de Darialski, Elbrouz et Gout-Gora, pour lesquels il est nommé membre de l'Ordre de Sainte-Anne en 3e classe.

En 1863, il part de nouveau pour le Caucase dans la suite du prince Michel Nikolaïevitch de Russie, où il participe à la lutte contre les montagnards, participation pour laquelle il sera décoré. En 1864, de retour du Caucase, il s'installe à Saint-Pétersbourg, mais passe les mois d'été à Soudak, où il dispose d'un atelier, fait des voyages annuels à l'étranger et visite la Russie.

En 1885, il reçoit une commande pour une série de tableaux sur la Guerre russo-turque, dont il a visité le théâtre des opérations en Europe et en Asie.

En 1900, Lev Lagorio est nommé membre de l'académie des beaux-arts.

Il meurt en et est enterré à Saint-Pétersbourg au Cimetière de Novodievitchi[1].

GalerieModifier

RéférencesModifier

  1. Cimetière de Novodievitchi/[медиа:План Новодевичьего кладбища, 1914.jpg|Могила на плане Новодевичьего кладбища (№ 55)] // Tout Saint-Pétersbourg en 1914/Весь Петербург на 1914 год, адресная и справочная книга г. С.-Петербурга, Saint-Pétersbourg., Souvorine Alexeï/Т-во Суворин, Алексей Сергеевич,‎ (ISBN 5-94030-052-9), Отдел IV

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier