Galerie Tretiakov

musée d'art à Moscou, Russie

La galerie d'État Tretiakov (en russe : Государственная Третьяковская галерея, Gossoudarstvennaïa Tretiakovskaïa galereïa) est un musée de Moscou fondé en 1856 par Pavel Tretiakov (1832-1898), industriel et grand amateur d'art.

Galerie Tretiakov
Image dans Infobox.
Galerie Tretiakov
Informations générales
Nom local
(ru) Государственная Третьяковская ГалереяVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Visiteurs par an
2 835 836 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Collections
Collections
Nombre d'objets
+150 000
Bâtiment
Architecte
Protection
Site du patrimoine culturel fédéral en Russie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Adresse
10, Lavrushinsky Lane
Russie, Moscou, 119017
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Moscou (centre)
(Voir situation sur carte : Moscou (centre))
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Moscou
(Voir situation sur carte : Moscou)
Point carte.svg

Le musée possède l'une des plus importantes collections au monde : plus de 140 000 pièces de collection, dont 15 000 tableaux, la majorité œuvres d'artistes russes, 4 500 icônes et sculptures, et une centaine de milliers de dessins et divers documents graphiques. Les collections sont réparties entre le complexe Lavrouchinski (du XIe siècle au début du XXe siècle) et la Nouvelle Galerie Tretiakov (XXe siècle).

FondationModifier

 
L'Archange Michel, XIIIe siècle.

Pavel Tretiakov commence sa collection dans les années 1850. On considère que la galerie fut fondée en 1856 avec l'acquisition de deux tableaux de peintres russes, mais en 1854-1855, il avait acquis neuf tableaux de peintres hollandais.

La galerie s'ouvre à un plus large public en 1867 à Zamoskvoretche ; la collection comprenait alors 1276 tableaux, 471 dessins et sculptures d'artistes russes et 84 tableaux de peintres étrangers.

En , il fait don à la ville de Moscou d'un ensemble qui compte 1 287 peintures et 518 œuvres graphiques diverses issues de l'école russe, 75 tableaux et 8 dessins de l'école européenne, 15 sculptures et une collection d’icônes. Le musée ouvre officiellement le .

La galerie était située dans la maison familiale, acquise en 1851 ; du fait de l'accroissement de la collection, il devint rapidement nécessaire de réaliser des extensions successivement en 1873, 1882 1885 et 1892. Celle de 1902-1904 dote la maison d'une nouvelle façade, peinte par Viktor Vasnetsov.

ArchitectureModifier

La galerie Tretiakov est la réalisation architecturale la plus connue de Vasnetsov. La façade créée par l'artiste est surmontée des armes de la ville de Moscou (Saint-Georges terrassant le dragon) sculptée dans la pierre blanche.

Le parti de l'architecte part d'une association avec l'architecture d'avant Pierre le Grand, pour créer une métaphore pittoresque et émotionnelle de l'antiquité russe. Mais il évite d'emprunter à quoi que ce soit de spécifique.

Son architecture devint un signe des temps au tournant des siècles[1].

CollectionsModifier

Les icônes et les peintres d'icônesModifier

La Sainte-Face de Novgorod, Notre-Dame de Vladimir, La Transfiguration, Dormition aux nuages, Annonciation d'Oustioug, L'Archange Mikhaïl, La Vierge du Don, Le Prophète Élie au désert, Quarante martyrs de Sébaste

Dionissi, Simon Ouchakov, Andreï Roublev (Icône de la Trinité), Théophane le Grec (La Transfiguration), Alipi Petcherski

Image Artiste Titre Date Remarques
  Annonciation d'Oustioug Icône réalisée au XIIe siècle, vers 1120-1130, à Novgorod. Le sujet est l'annonce faite à la Vierge Marie de sa maternité divine par l'archange Gabriel (Annonciation). C'est une des rares icônes russes pré-mongoles conservées jusqu'à notre époque.
  peintre Grégoire Notre-Dame de Vladimir vers 1130 Icône envoyée par le patriarche de Constantinople au grand-duc Youri Dolgorouki de Kiev, vers 1131. Selon la tradition, elle a été réalisée par calque inversé (copie spéculaire) de l'icône de la Vierge peinte par l'évangéliste Luc et envoyée de Jérusalem à Constantinople avant 439 par Eudoxia, épouse de l'empereur Théodose II, à sainte Pulchérie, sœur de l'empereur.
  Andreï Roublev Icône de la Trinité 1411 ou 1423–1425 L'icône de la Trinité réalisée par Roublev marque l'apogée de la peinture ancienne de Moscou. Le sujet est l'hospitalité d’Abraham, thème de l'Ancien Testament sur lequel se sont fondés les Pères de l'Église pour évoquer la Trinité. Formée de trois panneaux de bois, elle mesure environ 1 m de large sur 1,5 m de haut.

Les peintres du XVIIIe siècleModifier

Ivan Argounov, Dmitri Levitsky

Les peintres du XIXe siècleModifier

Ivan Aïvazovski, Abram Arkhipov, Ivan Chichkine, Nicolas Gay, Alexandre Ivanov, Oreste Kiprensky, Constantin Korovine, Xavier de Maistre, Ilia Répine, Alexeï Savrassov, Valentin Serov, Vassili Sourikov (La Boyarine Feodosia Morozova Morozova, 1887), Victor Vasnetsov

Les peintres du XXe siècleModifier

Kim Britov, Marc Chagall, Aleksandrs Drēviņš[2], Nathalie Gontcharova, Igor Grabar, Sergei Grigoriev, Vassily Kandinsky, Andrei Kolkoutine, Constantin Korovine, Kasimir Malevitch, Alkis Pierrakos, Nicolas Roerich, Nina Sergueieva, Vladimir Stojarov, Zourab Tsereteli, Tatiana Iablonskaïa, Georgy Totibadze.

Filiales de la Galerie TretiakovModifier

Nouvelle Galerie TretiakovModifier

 
Nouvelle Tretiakov

La Nouvelle Galerie Tretiakov, est une filiale de la Galerie Tretiakov située Rue Krymski Val , 10 à Moscou. En 1956, la décision a été prise de construire un bâtiment supplémentaire à la rue Krymski Val à proximité du lieu de naissance de Pavel Tretiakov. La construction s'est achevée en 1986 et , la même année les premières expositions ont eu lieu: 40e année de la victoire sur le fascisme, la jeunesse du pays et Les étapes d'un grand chemin, organisées ensemble avec la Galerie Tretiakov et la Galerie d'art d'État. Depuis 2018 La nouvelle Galerie Tretiakov expose des œuvres de l'art russe datant du XXe siècle et du XXIe siècle réalisées dans le style de l' avant-garde, du réalisme socialiste, du non-conformisme[3].

Corpus des ingénieurs, Galerie TretiakovModifier

 
corpus des ingénieurs, Moscou

En 1989, du côté sud du bâtiment principal du corpus des ingénieurs (Ruelle Lavrouchinski, 12 à Moscou) ont été aménagés des espaces d'exposition, des salles de conférences, un centre d'information ainsi que des services d'ingénierie. Au premier et au deuxième étages ont lieu régulièrement des expositions de peinture classique et contemporaine dans le cadre du projet général Carte d'or de la Russie dans le but de présenter à Moscou l'ensemble des musées régionaux du pays[4].

Maison-atelier Anna GoloubkinaModifier

 
Musée-atelier A. Goloupkina

Le musée-atelier du nom de la sculpteure Anna Goloubkina a été fondé en 1934 par un décret du Présidium du comité central exécutif de toute la Russie. À cette époque, il était situé dans deux ateliers d'art de Goloubkina et était le seul musée de sculpture à Moscou. Le 19 mai 1952, le musée a été fermé pour des raisons idéologiques et l'exposition a été transférée au musée russe et à la galerie Tretiakov. En 1972, le ministère de la culture de l'URSS a décidé de restaurer le musée, et en 1988, il est devenu une partie de la galerie Tretiakov. La collection comprend des sculptures de Goloubkina, une collection de pierres et de dessins, des outils techniques du travail du maître, ainsi que des objets personnels et des photographies[5].Le musée est situé ruelle Grand Levchinski, 12

Maison-musée Pavel KorineModifier

En 1968, à Moscou, est ouverte la Maison-musée Pavel Korine, au no 16 de la rue Malaïa Pirogovskaïa. C'est une filiale de la galerie Tretiakov (Maison-musée Pavel Korine). De nombreuses œuvres y sont exposées, parmi lesquelles des icônes russes anciennes.

Notes et référencesModifier

  1. Andreï Ikonnikov, L'architecture russe de la période soviétique, Liège, Pierre Mardaga, , 57-58 p. (ISBN 2-87009-374-8, lire en ligne)
  2. (en) « Drevin, Aleksandr (Rudolf) Davidovich. », sur tretyakovgallery.ru (consulté le )
  3. (ru) « Nouvelle Tretiakov (Новая Третьяковка) », Культура.рф (consulté le )
  4. (ru) « Инженерный корпус » [« corpus des ingénieur »], Культура.рф (consulté le )
  5. (ru) « musée commémoratif-atelier de la sculpteure A. S. Goloubkina », museum.ru (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :