Ouvrir le menu principal

Le Puiset

ancienne commune française du département d'Eure-et-Loir

Le Puiset
Le Puiset
L'église Saint-Étienne-et-Sainte-Madeleine
Logo monument historique Classé MH (1961) [1]
Blason de Le Puiset
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Chartres
Canton Voves
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Beauce
Maire délégué Jean-Louis Desforges
Code postal 28310
Code commune 28311
Démographie
Population 422 hab. (2016 en augmentation de 4,98 % par rapport à 2011)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 12′ 33″ nord, 1° 51′ 58″ est
Altitude Min. 132 m
Max. 150 m
Superficie 7,91 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Janville-en-Beauce
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 15.svg
Le Puiset

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 15.svg
Le Puiset

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Le Puiset

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Le Puiset

Le Puiset est une ancienne commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Janville-en-Beauce.

GéographieModifier

SituationModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

Du latin puteus, « trou, fosse », « gouffre, fosse très profonde », « puits d’eau vive » ou même « puits de mine » et du diminutif -ittum. Son sens s’est ensuite étendu au « trou creusé pour atteindre une nappe d’eau souterraine ».

HistoireModifier

 
Diplôme en latin de 1111 par lequel le roi Louis VI, après avoir fait prisonnier le seigneur du Puiset, fait raser son château et abolit les coutumes établies par ce seigneur sur les terres de l'abbaye de Saint-Denis. Archives Nationales.

Un château fut construit par la reine Constance d'Arles, alors en lutte contre son fils Henri Ier. Celui-ci l'emporta d'assaut, et le réunit au domaine royal[2].

Profitant des troubles dus à la minorité de Philippe Ier, un cadet de la maison de Breteuil, Hugues Ier du Puiset s'en empara. Lui et ses successeurs se comportèrent comme des seigneurs brigands, pillant le pays chartrain. À la suite d'une assemblée à Étampes en février 1079, Hugues Blavons se rebella ouvertement contre le roi[3], qui réunit au printemps une armée pour assiéger le Puiset. Mais Hugues fit une sortie et mit l'armée royale en déroute[4].

 
Siège du château du Puiset.

La Beauce étant située à la limite du domaine administré par le roi de France, Louis VI y affronta à plusieurs reprises en 1111, en 1112 et 1118 son vassal Hugues III du Puiset, petit-fils du précédent, et rasa le château, vengeant ainsi l'humiliation subie par son père Philippe Ier en 1079. La motte de l'ancien château reste visible[2].

Le , elle fusionne avec Allaines-Mervilliers et Janville pour constituer la commune nouvelle de Janville-en-Beauce dont la création est actée par un arrêté préfectoral du [5].

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 août 2012 Martial Chevallier UMP Conseiller général
septembre 2012 31 décembre 2018 Jean-Louis Desforges SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementaleModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2016, la commune comptait 422 habitants[Note 1], en augmentation de 4,98 % par rapport à 2011 (Eure-et-Loir : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
536557580572649591642578585
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
579599588575551524516539518
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
505534531456439409408438448
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
421398367377365371412402419
2016 - - - - - - - -
422--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Manifestations culturelles et festivitésModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

L'église comporte notamment une verrière réalisée en 1920 par Charles Lorin, en hommage aux morts du Puiset de la guerre de 1914-1918 (baie 7) et figurant à l'inventaire général du patrimoine culturel[10].
  • Vestiges de l'ancien château fort, dont la tour dite de Boël.

Site inscritModifier

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : d’argent au lion de gueules armé et lampassé d’or.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b « Église Saint-Étienne et Sainte-Madeleine », notice no PA00097188, base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 20/04/2012.
  2. a b et c Le bourg et les ruines du château du Puiset en ligne [1].
  3. Déroulement des faits établi par Bernard Gineste dans son édition d'une notice de l'abbé Eustache de Saint-Père de Chartres, dans le Corpus Etampois
  4. Le récit de cet épisode par Raoul Tortaire a été traduit et mis en ligne par le Corpus Etampois
  5. Régis Elbez, « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de Janville-en-Beauce par fusion de Allaines-Mervilliers, Janville et Le Puiset », Recueil des actes administratifs d'Eure-et-Loir,‎ (lire en ligne [PDF])
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « Verrière en hommage aux morts du Puiset de la Guerre de 1914-1918 (baie 7) », notice no IM28000079, base Palissy, ministère français de la Culture