Ouvrir le menu principal

Lacrimosa (groupe)

groupe de musique allemand-suisse
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lacrimosa.
Lacrimosa
Description de cette image, également commentée ci-après
Tilo Wolff sur scène avec Lacrimosa en 2013.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical Rock gothique[1], dark wave[2], Neue Deutsche Todeskunst[3], metal gothique[4], metal symphonique[5], hard rock[6]
Années actives Depuis 1990
Labels Hall of Sermon
Site officiel www.lacrimosa.ch
Composition du groupe
Membres Tilo Wolff, Anne Nurmi

Lacrimosa /lakriˈmosa/[7] (« larmoyant » en latin et en italien) est un groupe de metal symphonique et rock gothique allemand. Il est mené depuis 1990 par Tilo Wolff, auquel se joint en 1993 Anne Nurmi, ex-claviériste des Two Witches. Il était affilié au courant de la dark wave, avant de s'orienter depuis Satura vers un style plus metal et orchestral. Le groupe est actuellement basé en Suisse, mais est originaire de Francfort, en Allemagne, ville natale de Tilo Wolff[réf. nécessaire]. Il compte plus de 20 000 exemplaires vendus de chacun de ses albums en Allemagne.

Tilo Wolff est l'âme pensante et la clé du groupe[réf. nécessaire]. Il compose toute la musique de Lacrimosa (à l'exception de quelques chansons, souvent en anglais, dues à Anne Nurmi), et se signale notamment par un style tout à fait reconnaissable de composition des parties orchestrales de sa musique[réf. nécessaire].

BiographieModifier

 
Anne Nurmi.

Lacrimosa est formé en 1990 à Francfort par Tilo Wolff, auquel se joint en 1993 Anne Nurmi, ex-claviériste des Two Witches.

Lacrimosa publie son neuvième album, Lichtgestalt, le 2 mai 2005. Il se caractérise pour la première fois par des éléments tirés du rock[8]. La même année, un nouvel EP, Lichtgestalten est publié, comprenant une version électronique de la chanson Lichtgestalt.

En 2006, un DVD, Musikkurzfilme, est publié, et comprend tous les clips de Lacrimosa. Leur album Sehnsucht est publié en 2009. Le chanteur et producteur Tilo Wolff souhaitait réaliser un album moins conceptuel et plus spontané que les précédents albums de Lacrimosa et, pour cette raison, Sehnsucht comprend une variété de chansons, comme la chanson sarcastique Feuer[9]. En 2008, le label de Lacrimosa, Hall of Sermon label, réclame les droits de tous les albums du groupe publié au label Nuclear Blast[10].

Un onzième album est publié en septembre 2012[11], intitulé Revolution[12]. La première chanson de l'album est écrite en 2009 pendant leur tournée en Chine. De retour en studio, Tilo Wolff commence à l'enregistrer[13].

Style musicalModifier

Le style musical du duo mélange musique gothique, heavy metal et metal symphonique. Bien que l'évolution du duo au cours des années ait modifié l'instrumentation, Lacrimosa se démarque surtout par l'utilisation de violons, trompettes et autres instruments classiques. Les paroles de Lacrimosa sont le plus souvent écrites en Allemand bien que depuis la parution de l'album Inferno en 1995, tous les albums aient présenté une ou deux chansons en anglais, généralement écrites par Anne Nurmi. Le finnois a également fait son apparition dans l'introduction parlée de deux chansons (Schakal issue de Inferno, et The Turning Point issue de Elodia) et dans une piste bonus issue de l'édition limitée de Fassade appelée Vankina. Les paroles traitent principalement de la solitude, du désespoir, de l'obscurité, et de l'amour.

L'esthétique du groupe a évolué parallèlement à la musique, partant d'une apparence plutôt « batcave » pour arriver à une esthétique néo-romantique, s'inspirant du XVIIe siècle, présentant ainsi une image plus douce et recherchée.

DiscographieModifier

Albums studioModifier

SinglesModifier

Albums liveModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Isabella van Elferen, Gothic Music: The Sounds of the Uncanny, University of Wales Press, (ISBN 978-0-7083-2512-4 et 978-0-7083-2513-1, lire en ligne), p. 151
  2. Jérôme Alberola, Les belles et les bêtes : Anthologie du rock au féminin, de la soul au metal, Camion Blanc, (ISBN 978-0-7083-2512-4 et 978-0-7083-2513-1, lire en ligne)
  3. (en) Birgit Richard, chap. 14 « German gothic: from 'Neue Deutsche Todeskunst' to neo-Victorian steampunk », dans Michael Ahlers et Christoph Jacke (dir.), Perspectives on German Popular Music, Routledge, (ISBN 978-1-4724-7962-4 et 978-1-315-60020-8, lire en ligne), p. 128–134
  4. (en) Todd Lyons, « Lacrimosa – Revolution Review » (version du 5 mars 2016 sur l'Internet Archive), sur About.com.
  5. Stëphan Cordary, « Lacrimosa : album live », Obsküre,‎ (lire en ligne).
  6. Corto1809, « LACRIMOSA: Sehnsucht (2009) », sur Music Waves, (consulté le 29 novembre 2018).
  7. Prononciation en italien standard (ainsi qu'en latin) retranscrite selon la norme API.
  8. (de) Hendrik Lattekamp, « Lacrimosa – Lichtgestalt », Sonic Seducer, .
  9. (de) Jan Schwarz, « Lacrimosa – Sehnsucht », Sonic Seducer, .
  10. (de) « Lacrimosa albums re-released », sur Side-Line, .
  11. (de) Lacrimosa: Flexibilität' ; Peter Heymann, Sonic Seducer, Thomas Vogel Media, pages 14–15, chapitre 7/8, volume 19 (2012).
  12. (de) « Lacrimosa - The official website: "Revolution" - the new artwork » (consulté le 22 août 2011).
  13. (en) Jase Spiegel, « Interview: Lacrimosa », RockRevolt Magazine, .

Liens externesModifier