Lahosse

commune française du département des Landes
Ne doit pas être confondu avec Lafosse ou Labosse.

Lahosse
Lahosse
Château du Loumaing.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Dax
Canton Coteau de Chalosse
Intercommunalité Communauté de communes Terres de Chalosse
Maire
Mandat
Jean-Louis Capdeville
2014-2020
Code postal 40250
Code commune 40141
Démographie
Gentilé Lahossais
Population
municipale
317 hab. (2017 en augmentation de 7,09 % par rapport à 2012)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 42′ 49″ nord, 0° 47′ 43″ ouest
Altitude Min. 25 m
Max. 101 m
Superficie 8,08 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Landes
Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Lahosse
Géolocalisation sur la carte : Landes
Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Lahosse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lahosse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lahosse

Lahosse est une commune française située dans le département des Landes en région Nouvelle-Aquitaine.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Commune située en Chalosse à l'est de Montfort-en-Chalosse sur le Louts, affluent de l'Adour.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Lahosse[1]
Lourquen Mugron,
Saint-Aubin
Nousse   Caupenne
Baigts

ToponymieModifier

Origine du nom Lahosse (en gascon : La Hòssa).

L’affirmation récurrente selon laquelle le village, antérieurement dénommé Sainte-Geneviève, aurait changé de nom est totalement infondée[réf. nécessaire].

Le premier document connu qui mentionne le village est le cartulaire de la cathédrale de Dax (XIIe siècle), qui mentionne à trois reprises la paroisse « Sanctus Johannis de Fossa » ou « Sancto Johanne de Lefosse » et encore « Sanctus Johannes de Lefosse ».

L’origine du toponyme n’est pas établie avec certitude. Il s’agit probablement du mot gascon « hòssa » (dérivé du latin fossa) qui peut signifier fosse ou fossé (peut-être défensif).

Le village est établi sur une hauteur, ce qui exclut de donner au toponyme le sens de « fosse » ou « vallon creux » comme pour la fontaine de Lahosse à Poyartin ou l’étang de Lahosse à Horsarrieu (pour ne citer que deux exemples de ce toponyme assez répandu).

HistoireModifier

Au XIVe siècle – absence de documents antérieurs – la partie est du village appartenait à la seigneurie de Montfort, la partie ouest étant incluse dans la seigneurie de Caufour dépendant des barons de Caupenne.

Entre les deux se trouvait la caverie de Laulom ou de Bellocq. Une caverie est un territoire donné à un seigneur cavier qui doit en contrepartie défendre le territoire du seigneur.

Deux marnières sont exploitées jusqu’au XIXe siècle. L’une près d’un lieu-dit Caousse et l’autre d’un lieu-dit dénommé Clauzon.

La légende veut que l’ancienne église, dédiée à saint Jean, puis saint Jean-Baptiste, située au centre géographique de la paroisse, aurait été « bâtie par des religieux ». L’abbaye de Divielle avait effectivement des possessions à Lahosse en 1751 et des dîmes à la veille de la Révolution. Cette église se trouvait dans un vallon, entourée de deux ruisseaux qui se rejoignent pour aller ensuite rejoindre le Louts. Un endroit idéal pour l’implantation d’un monastère, désigné par le terme « le Fosse ».

Plus tard une paroisse a été créée autour de cette église abandonnée par les moines. On y a rattaché les habitations situées à proximité, à savoir la caverie de Bellocq, le bourg, et une partie de la seigneurie de Caufour.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 En cours Jean-Louis Capdeville   Agriculteur
mars 1971 mars 2014 Michel Comet PCF Retraité agricole

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3]. En 2017, la commune comptait 317 habitants[Note 1], en augmentation de 7,09 % par rapport à 2012 (Landes : +3,71 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
531587583619631593613574602
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
592561547548565549511508519
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
505506498441404403375382344
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
347332272249221258267295315
2017 - - - - - - - -
317--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Pour approfondirModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier