École Militaire (métro de Paris)

station du métro de Paris

École Militaire
L'entrée de la station, juin 2012.
L'entrée de la station, juin 2012.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 7e
Coordonnées
géographiques
48° 51′ 18″ nord, 2° 18′ 24″ est
Géolocalisation sur la carte : 7e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 7e arrondissement de Paris)
École Militaire
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
École Militaire
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Zone 1
Transit annuel 4 443 503 (2013)
Historique
Mise en service 13 juillet 1913
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 10-07
Ligne(s) (8)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 28 80 82 87 92
(8)

École Militaire est une station de la ligne 8 du métro de Paris, située dans le 7e arrondissement de Paris.

SituationModifier

La station est établie sous l'avenue de La Motte-Picquet, au nord-est de la place de l'École-Militaire. Orientée selon un axe nord-est/sud-ouest, elle s'intercale entre les stations La Motte-Picquet - Grenelle et La Tour-Maubourg, étant toutefois séparée de cette dernière par l'actuelle station fantôme Champ de Mars.

HistoireModifier

La station est ouverte le avec la mise en service du premier tronçon de la ligne 8 entre Opéra et Beaugrenelle (aujourd'hui Charles Michels).

Elle doit sa dénomination à son implantation au nord de l'École militaire, laquelle ferme la perspective sud-est du Champ-de-Mars. Elle fut fondée en 1750 sur la proposition du financier Joseph Pâris Duverney, avec le soutien de Madame de Pompadour, dans l'objectif de créer un collège académique pour des élèves officiers d’origine modeste. Sur les terrains de la ferme de Grenelle, élaborée par Ange-Jacques Gabriel, la construction démarra en 1752, mais l’école n’ouvrit qu’en 1760. Elle reçut en tant qu'élève le jeune Bonaparte en 1784. L'École militaire regroupe aujourd'hui l'ensemble des organismes de l'enseignement militaire supérieur.

Depuis les années 1950 jusqu'en 2007, les piédroits de la station sont revêtus d'un carrossage métallique avec montants horizontaux verts et cadres publicitaires dorés et éclairés. Par la suite, cet aménagement fut complété par des sièges de style « Motte », d'abord de couleur jaune[1], puis verts pour l'uniformité colorimétrique.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station ont été rénovés le 25 juin 2004[2], puis ce fut au tour des quais à partir de 2007, entraînant la dépose de leur carrossage. Cette dernière modernisation s'est achevée en 2008.

En 2011, 4 403 029 voyageurs sont entrés à cette station[3]. Elle a vu entrer 4 443 503 voyageurs en 2013, ce qui la place à la 105e position des stations de métro pour sa fréquentation[4].

Le , la moitié des plaques nominatives sur les quais de la station sont provisoirement remplacées par la RATP afin de célébrer le 60e anniversaire d'Astérix et Obélix, comme dans onze autres stations[5]. Reprenant notamment la typographie caractéristique de la bande dessinée de René Goscinny et Albert Uderzo, École Militaire est humoristiquement renommée « École Légionnaire » en référence au dixième album de la série, Astérix Légionnaire.

Services aux voyageursModifier

AccèsModifier

La station dispose de trois accès :

  • l'accès 1 « Avenue Bosquet - Tour Eiffel », constitué d'un escalier fixe orné d'un candélabre Dervaux, débouchant au no 42 de l'avenue de La Motte-Picquet ;
  • l'accès 2 « Avenue Duquesne - Hôtel des Invalides », constitué d'un escalier fixe, se trouvant au droit du no 41 de l'avenue de La Motte-Picquet ;
  • l'accès 3 « Avenue de la Motte-Picquet », constitué d'un escalier mécanique montant permettant uniquement la sortie depuis le quai en direction de Balard, se situant face au no 36 de ladite avenue.

QuaisModifier

École Militaire est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro. Établie à fleur de sol, le plafond est constitué d'un tablier métallique, dont les poutres, de couleur argentée, sont supportées par des piédroits verticaux. Les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les piédroits, les tympans et les débouchés des couloirs. Les cadres publicitaires métalliques sont inclinés et le nom de la station est inscrit en police de caractères Parisine sur plaques émaillées. Les sièges, de style « Akiko », sont de couleur verte. L'éclairage est semi-direct, projeté sur les piédroits, les publicités et la première rangée de voûtains.

IntermodalitéModifier

La station est desservie par les lignes 28, 80, 82, 87 et 92 du réseau de bus RATP.

À proximitéModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes, p. 87
  2. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 22 avril 2019)
  3. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 29 octobre 2013).
  4. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).
  5. « VIDÉOS. Pour les 60 ans d'Astérix, des stations du métro de Paris renommées et décorées », sur actu.fr (consulté le 11 octobre 2019).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier