La Chapelle-Bâton (Deux-Sèvres)

commune française du département des Deux-Sèvres

La Chapelle-Bâton
La Chapelle-Bâton (Deux-Sèvres)
Une éolienne de pompage à la Chapelle-Bâton.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Parthenay
Intercommunalité Communauté de communes Val de Gâtine
Maire
Mandat
Lynda Birot
2020-2026
Code postal 79220
Code commune 79070
Démographie
Gentilé Chapellois, Chapelloises
Population
municipale
398 hab. (2018 en diminution de 4,56 % par rapport à 2013)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 28′ 29″ nord, 0° 19′ 42″ ouest
Altitude Min. 78 m
Max. 200 m
Superficie 16,93 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Niort
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Autize-Égray
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
La Chapelle-Bâton
Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres
Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
La Chapelle-Bâton
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Bâton
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Bâton

La Chapelle-Bâton est une commune du Centre-Ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

GéographieModifier

UrbanismeModifier

TypologieModifier

La Chapelle-Bâton est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Niort, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 91 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[4],[5].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (83,8 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (83,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (38,9 %), zones agricoles hétérogènes (28,4 %), prairies (16,5 %), forêts (16,2 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

ToponymieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Camille Moreau    
2008 2014 Jean-Pierre Baraton[7]    
2014 En cours Fabrice Baraton[8]    

DémographieModifier

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour La Chapelle-Bâton, cela correspond à 2006, 2011, 2016[9], etc. Les autres dates de « recensements » (2009, etc.) sont des estimations légales.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
350447419479701731751763800
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
771750759723704806725750742
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
696742679647602582571571503
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
468415368332365316320399400
2018 - - - - - - - -
398--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Chateau de Maillé[12],[13]
  • Chateau des Loges[14] qui appartient à la même famille depuis 1693.
  • Chateau de la Grande Fougère[15],[16],[17] mis en vente en 2018.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Michel-Jack Chasseuil (1941-), collectionneur de grands vins et propriétaire de « la plus belle cave du monde ».

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

Notes et cartesModifier

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 19 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

RéférencesModifier

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 4 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Niort », sur insee.fr (consulté le 4 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 4 avril 2021).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 19 avril 2021)
  7. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  8. http://www.conseil-general.com/local/mairies-villes-communes/mairie-la-chapelle-baton-79220.htm
  9. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 1er avril 2012).
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. « Château de Maillé à La Chapelle-Bâton - PA00101211 - Monumentum », sur monumentum.fr (consulté le 9 septembre 2018).
  13. chateauxdefrance@orange.fr, « chateau de Maillé à La Chapelle Bâton, inscrit MH en 1971 », sur www.chateau-fort-manoir-chateau.eu (consulté le 9 septembre 2018).
  14. « Château des Loges à La Chapelle-Bâton - PA79000033 - Monumentum », sur monumentum.fr (consulté le 9 septembre 2018).
  15. « Vente Château Médiéval DEUX SEVRES », sur www.chateauxpourtous.fr (consulté le 9 septembre 2018).
  16. chateauxdefrance@orange.fr, « chateau de La Grande Fougère à La Chapelle Bâton, XVe siècle », sur www.chateau-fort-manoir-chateau.eu (consulté le 9 septembre 2018).
  17. « Prestigieux château en vente La Chapelle-Bâton, Poitou-Charentes - 57085645 », sur LuxuryEstate.com (consulté le 9 septembre 2018).