Ouvrir le menu principal

Léon Nikolaïevitch Benois

architecte russe
Léon Nikolaïevitch Benois
(ru)Леонтий Николаевич Бенуа
Benua LN.jpg
Léonti Benois
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Леонтий Николаевич БенуаVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Formation
Famille
Père
Fratrie
Enfant
Distinctions
Liste détaillée
Ordre de Sainte-Anne de première classe
Ordre de Saint-Vladimir, 3e classe
Ordre de Saint-Stanislas de première classe
Artiste émérite de la République socialiste fédérative soviétique de Russie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales

Léon Nikolaïevitch Benois ou Léon Benois[1] ou Léonti Benois[2] (en russe : Леонтий Николаевич Бенуа), (né à Saint-Pétersbourg le et mort le à Leningrad[3]), est un architecte russe d'origine française. Il est le fils de Nicolas Benois, le frère d’Alexandre Benois et le grand-père de Sir Peter Ustinov.

Sommaire

BiographieModifier

 
La maison des Benois à Saint-Pétersbourg (ru), architectes Léon Benois, Albert Benois, et Jules Benois, 1912

Léon Benois commence ses études en 1875 à la Société pour l’encouragement des beaux-arts de Saint-Pétersbourg. En 1879, il reçoit son diplôme d'architecte de l'Académie des beaux-arts de Saint-Pétersbourg.

De 1903 à 1906, Léon Benois est professeur à l'Académie impériale des beaux-arts. De 1911-1917 il est doyen de l’Académie impériale des beaux-arts. Il a eu pour élèves Fredrik Lidvall, Vladimir Georgievitch Gelfreich, Vladimiras Dubeneckis, Marian Lalewicz, Vladimir Pokrovski, Lev Roudnev, Ivan Fomine, Ernests Štālbergs, Vladimir Chtchouko, Alexeï Chtchoussev, William Walcot. Il a publié dans la revue d’architecture Zodchii.

Il a donné son nom au tableau de Léonard de Vinci la Madone Benois ou Madonna col Bambino, qu’il a hérité de son beau-père ; ce tableau est exposé à l’Ermitage depuis 1914, date de sa vente par Léon Benois à ce musée. Il est enterré au cimetière de Novodiévitchi de Saint-Pétersbourg. Ses restes sont transférés dans la passerelle des écrivains du cimetière Volkovo à la fin des années 1950.

ŒuvresModifier

 
Léon Benois par Alexandre Mourachko.

Léon Benois est un adepte de l'éclectisme. Ses premiers ouvrages sont de style Renaissance Russe (en), comme la chapelle russe de Darmstadt ou la Cathédrale Saint-Alexandre-Nevski de Varsovie (en). Son église catholique de Notre-Dame-de-Lourdes réinterprète l'architecture romane avec un style presque moderne. Au milieu du XXe siècle, il adopte un style néo-classique avec par exemple la maison des Benois à Saint-Pétersbourg (ru).

Il est l'un des promoteurs de la rénovation de Saint-Pétersbourg. Il a participé à de très nombreux travaux de rénovation et d'architecture intérieure de bâtiments de Saint-Pétersbourg (Foyer du théâtre de l'Ermitage, salle de réunion du palais Marie, façade de l'église finnoise de Saint-Pétersbourg, ...). Il a aussi supervisé la construction du mausolée des grands-ducs de Russie dans la forteresse Pierre-et-Paul.

Comptent parmi ses travaux, à Saint-Pétersbourg, la construction de l’église catholique de Notre-Dame-de-Lourdes et en collaboration avec Fredrik Lidvall de la banque du Commerce extérieur de Russie (1915)[4], rue Bolchaïa Morskaïa. Il a aussi construit la chapelle russe de Darmstadt, la chapelle russe de Bad Homburg.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. selon ce qu'il écrivait en français,
  2. Selon la translittération typographique utilisée dans les publications récentes en français ainsi que sur site internet de l’ambassade de France à Saint-Pétersbourg.
  3. (aujourd’hui Saint-Pétersbourg)
  4. Aujourd'hui université d'État de technologie et de design

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier