Sir (noblesse)

titre honorifique

Sir est une adresse honorifique utilisée dans plusieurs situations dans de nombreuses cultures anglophones. Le terme peut être utilisé comme un prédicat formel, en particulier dans le Commonwealth, pour les hommes qui ont reçu certains honneurs ou titres (tels que les chevaliers et les baronnets), où l'utilisation est strictement régie par la loi et la coutume.

Le terme est également couramment utilisé comme un moyen respectueux de s'adresser à un homme, généralement de statut social supérieur ou détenant un grade militaire.

Si les hommes chevaliers seront appelés « Sir » suivi de leur prénom, le titre est distinct pour les femmes. Ainsi, l'épouse d'un chevalier ou baronnet sera nommée « Lady », à la manière des femmes des pairs. En revanche, si elle possède elle-même le titre de « lady » (suo jure), elle sera appelée « Dame », sur le même principe (excepté pour l'ordre de la Jarretière et l'ordre du Chardon, où une « dame compagnon » est « lady »). Inversement, il convient de noter qu'il n'existe pas d'équivalence pour l'époux d'une « dame » ou d'une « lady ».

Le mot « sir » figure dans les dictionnaires de la langue française[1], il n'y a donc pas lieu de l'écrire en italique. En outre, concernant la majuscule à « sir », en application de la règle du Lexique des règles typographiques[2], on écrit « un sir écossais mais Sir Sean Connery ».

Quelques personnalités des XXe et XXIe siècles anobliesModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Notamment dans Le Petit Larousse, entrée « sir ».
  2. Lexique des règles typographiques, p. 21, section « Anglais (composition de l') » : « […] les titres de civilité ou de noblesse accompagnés du patronyme portent toujours une capitale initiale ».