L'Instit

série télévisée
L'Instit
Titre original L'Instit
Genre Série dramatique
Création Pierre Grimblat
Didier Cohen
Production Pierre Grimblat jusqu'en 1997
Jean-Luc Azoulay à partir de 1999
Musique Didier Vasseur
Pays d'origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Chaîne d'origine France 2
Nb. de saisons 9
Nb. d'épisodes 46
Durée 90 minutes
Diff. originale

L'Instit est une série télévisée franco-suisse en 46 épisodes de 90 minutes créée par Pierre Grimblat (producteur) et Didier Cohen (scénariste) et diffusée du au [1] sur France 2. Depuis 2008, la série est régulièrement rediffusée sur les chaînes Gulli, Téva et France 3 tout comme en 2005 sur TMC.

SynopsisEdit

Victor Novak (Gérard Klein), ancien juge pour enfants, est tardivement devenu instituteur. Effectuant des remplacements à travers toute la France (et parfois même au-delà : Suisse, Québec, Tunisie...), il est à la recherche de sa femme et de sa fille qui l'ont abandonné. Il se trouve, dans chaque épisode, confronté à un problème concernant un enfant et débouchant sur un sujet de société : racisme, illettrisme, maltraitance sur mineur, chômage, immigration clandestine, séropositivité, refus de scolarisation, homoparentalité, handicap, maladie, etc.

DistributionEdit

Pour les personnalités ayant joué dans la série, voir l'épisode correspondant.

ÉpisodesEdit

Saison 1 (1993)Edit

Saison 2 (1994)Edit

Saison 3 (1994 - 1995)Edit

Saison 4 (1996 - 1998)Edit

Saison 5 (1998 - 2000)Edit

Saison 6 (2000 - 2001)Edit

Saison 7 (2001 - 2002)Edit

Saison 8 (2002 - 2003)Edit

Saison 9 (2004)Edit

CommentairesEdit

  • Diffusée pour son premier épisode le sur France 2, la série a été créée par Pierre Grimblat et Didier Cohen sur une idée de François Mitterrand qui souhaitait transmettre des valeurs civiques par l'intermédiaire d'une fiction[2]. Le président Mitterrand souhaitait que cette série soit rapidement diffusée et puisse ralentir la poussée du FN, notamment lors des élections municipales à venir de 1995[3].
  • En 1994, au soir du lancement de L’Instit, Gérard Klein était l’invité du 20 heures de France 2, présenté par Paul Amar. L’acteur a déclaré au sujet que le rôle de son personnage était d’« aider les enfants à se protéger contre la perversion des grandes personnes »[4].
  • La série présente sous un jour favorable l'enseignement défendu et mis en œuvre par son héros : « Aucun de mes élèves n'est en échec scolaire. Il est important qu'ils puissent tous apprendre à apprendre, et mon enseignement doit leur profiter à tous, sans exception » (Saison 1 - épisode 2).
  • Une déclinaison des 25 premiers épisodes (sauf Les Chiens et les Loups et D'une rive à l'autre) de la série en romans a été publiée dans la collection Bibliothèque verte.
  • En 2004, Dorothée a tourné un épisode pilote de L'Instit, jamais diffusé à la télévision. Elle devait remplacer l'acteur principal, Gérard Klein, mais France Télévisions refusa de continuer le projet car elle représentait trop l'image de TF1[5].
  • La série est également sortie en cassette vidéo : Hamster Productions, et DVD: AB vidéo, Hachette (n° 1 à 46). Chaque DVD, vendu en kiosque ou par abonnement, était accompagné d'un livret au format 21x27 cm sur 12 pages mettant en valeur divers aspects de l'épisode.
  • L'Instit est également le titre d'une autre série (en cinq épisodes), avec Ronny Coutteure dans le rôle principal, qui a été diffusée en 1984 sur Antenne 2. Elle met en scène la vie d'un instituteur, Paul Fogerolles, confronté aux problèmes quotidiens d'une école de banlieue. Contrairement à ce que le titre pourrait laisser penser, il n'y a pas de lien entre cette série et celle avec Gérard Klein.
  • En 2010, Gérard Klein a annoncé vouloir donner une suite à cette série, et a proposé à France Télévisions de le produire à nouveau. Dans le synopsis qu'il a écrit en quelques lignes, l'instit serait à la retraite et ferait le tour du monde à la recherche de ses anciens élèves[6].

AudiencesEdit


Saison Épisode Titre Jour de diffusion Nombre de

téléspectateurs

PDM
Ref
1 1 Les Chiens et les Loups 9 261 000 millions 39 % [7]
2 Le Mot de passe 7 717 500 millions 35 % [7]
3 Concerto pour Guillaume 11 576 250 millions 49,1 % [7]
2 4 Tu m'avais promis 11 884 950 millions 51 % [7]
5 Une seconde chance 11 524 800 millions N*C
6 Samson l'innocent N*C N*C
3 7 Vanessa, la petite dormeuse N*C N*C
8 Le Crime de Valentin N*C N*C
9 L'Angélus du corbeau N*C N*C
10 Aimer par cœur 10 125 360 millions 43,5 % [7]>
11 Le Boulard 11 158 560 millions 48,5 %
12 D'une rive à l'autre 10 383 660 millions 49,5 %
4 13 Le Réveil N*C N*C
14 La Révélation 9 503 190 millions N*C



RécompensesEdit

  • Sept d'or 1994 : meilleur comédien pour Gérard Klein
  • Sept d'or 1997 : meilleur comédien - série ou feuilleton - pour Gérard Klein
  • Sept d'or 2001 : meilleur comédien de fiction pour Gérard Klein

Notes et référencesEdit

  1. J.D., « C'est le tout dernier épisode », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  2. « L’instit et le chemin des étoiles », sur lavie.fr,
  3. « Face à la montée du FN, François Mitterrand misait sur L'Instit », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  4. « L'Instit - L'Encyclopédie des Séries TV », sur Toutelatele.com (consulté le 13 mai 2013)
  5. « Dorothée : elle aurait pu jouer dans l'instit à la place de Gérard Klein ! », sur news-de-stars.com,
  6. « L'instit : Gérard Klein aimerait une suite à la série », sur premiere.fr,
  7. a b c d et e « SUPERPJ - Audiences TV depuis 1990 », sur web.archive.org, (consulté le 10 janvier 2020)

Liens externesEdit