Michèle Moretti

actrice française

Michèle Moretti est une actrice française née le à Paris.

Michèle Moretti
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (81 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Née en 1940 à Paris, au sein d'une famille militante, elle vend, petite, après la guerre, le quotidien communiste L'Humanité sur les marchés. Elle commence un parcours d'actrice au théâtre au début des années 1960 et fait partie, avec Bulle Ogier, Pierre Clémenti, Jean-Pierre Kalfon, Philippe Bruneau, Valérie Lagrange et d'autres encore, du théâtre de Marc'O, un atelier théâtral menant une réflexion sur ce métier, travaillant sur les ressources de l'inconscient individuel et collectif, utilisant les schémas de la comédie musicale et de la bande dessinée, détournant les genres, et dénonçant dans ses créations, avant mai 68, la société de consommation[1],[2]. Elle joue sur les planches de cet atelier théâtral, notamment dans Les Bargases, puis dans Les Idôles[3]. Puis à la fin des années 1960, dans L'Amour fou de Jacques Rivette, et dans des films Jacques Demy, Marin Karmitz ou encore Moshé Mizrahi[3].

Durant la décennie 70, Michèle Moretti est aussi l'une des 343 femmes signataires du manifeste en faveur de l'avortement libre et gratuit, dit Manifeste des 343, publié par Le Nouvel Observateur le [3].

Elle continue à jouer au théâtre, avec Jean-Marie Serreau, Jean-Claude Grumberg, Alfredo Arias, etc.[3]. Elle tourne également au cinéma, dans de nombreux films, notamment avec André Téchiné[3]. Ainsi que dans des séries télé comme Le nom des gens de Michel Leclerc en 2010[3].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

DoublageModifier

ThéâtreModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Colette Godard, « Angoisses et certitudes de Michèle Moretti », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Jean-Pierre Thibaudat et Weronika Zarachowicz, « Marc'O et les siens réinventent un nouveau théâtre politique », Libération,‎ (lire en ligne)
  3. a b c d e et f Joëlle Guimier, « Moretti, Michèle [Paris 1940] », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber (dir.), Dictionnaire universel des créatrices, Éditions Des femmes, , p. 3025

Liens externesModifier