Hors d'atteinte

film sorti en 1998
Hors d'atteinte
Titre québécois Loin des regards
Titre original Out of Sight
Réalisation Steven Soderbergh
Scénario Scott Frank
Musique David Holmes
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Jersey Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre policier
Durée 123 minutes
Sortie 1998


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hors d'atteinte ou Loin des regards au Québec (Out of Sight) est un film américain réalisé par Steven Soderbergh, sorti en 1998. Il s'agit d'une adaptation cinématographique du roman Loin des yeux d'Elmore Leonard paru deux ans plus tôt.

SynopsisModifier

Jack Foley n'a pas son pareil pour braquer en douceur les banques. Malheureusement pour lui, il est poursuivi par la guigne et se retrouve condamné pour la troisième fois à une peine de prison. Alors qu'il a vent d'un projet d'évasion dans les rangs de prisonniers, il en profite pour se faire la malle, avec l'aide de l'un de ses complices en liberté, Buddy. Karen Sisco, une marshal, tente de s'interposer ; les deux hommes l'embarquent avec eux, Jack montant dans le coffre avec elle. Coincés dans ce lieu exigu, Jack et Karen font connaissance avant de, rapidement, tomber amoureux l'un de l'autre. Un jeu du chat et de la souris commence alors entre eux deux...

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  États-Unis :
  Italie : (Mostra de Venise 1998)
  France : (festival du cinéma américain de Deauville 1998)
  France :

DistributionModifier

ProductionModifier

DéveloppementModifier

Après le succès du film Get Shorty : Stars et Truands (Barry Sonnenfeld, 1995), l'acteur-producteur Danny DeVito achète les droits d'un autre roman d'Elmore Leonard. Universal Pictures contacte alors Steven Soderbergh, qui a déjà fait deux films pour le studio, pour diriger le film avec George Clooney en premier rôle. D'abord hésitant, le réalisateur se laisse convaincre par le producteur Casey Silver[3]. Le roman est adapté par le scénariste Scott Frank, déjà à l’œuvre sur Get Shorty.

Distribution des rôlesModifier

 
Jennifer Lopez, ici en 2004, incarne Karen Sisco

Sandra Bullock est à l'origine attachée au rôle de Karen Sisco. Mais Steven Soderbergh déclare à ce sujet : « j'ai passé beaucoup de temps avec eux [Clooney et Bullock] - et ils ont en réalité une vraie alchimie. Mais ce n'était pas le bon film. Ils devraient vraiment faire un film ensemble, mais ce n'était pas l’énergie d'Elmore Leonard »[4]. Le rôle féminin principal revient finalement à Jennifer Lopez, alors que Catherine Keener avait été elle aussi envisagée. Cette dernière incarne finalement Adele.

 
Michael Keaton reprend ici son rôle de Jackie Brown (1997)

Durant la préproduction du film, une autre adaptation d'Elmore Leonard est mise en chantier par Miramax Films : Jackie Brown de Quentin Tarantino, d'après le roman Punch créole. Michael Keaton y interprète le rôle de Ray Nicolette. Ce personnage apparaît également dans le roman Loin des yeux, qui sert de base à ce film. Universal Pictures décide alors d'engager le même acteur. Ravi du clin d'œil, Quentin Tarantino demande à Miramax de laisser Universal utiliser librement le personnage.

À la fin du film, l'acteur Samuel L. Jackson effectue un petit caméo non crédité dans le rôle d'un prisonnier. Il n'a pas été payé pour cette apparition.

TournageModifier

Le tournage s'est déroulé entre et à Detroit et Miami, ainsi qu'au Louisiana State Penitentiary (pénitencier d'État d'Angola), en Louisiane[5].

Bande originaleModifier

Out of Sight
Music from the motion picture

Bande originale de divers artistes
Sortie [6]
Durée 46:01[6]
Compositeur David Holmes, Willie Bobo, Sammy Cahn, Herbie Hancock, Jon Hendricks, Jimmy Van Heusen, The Isley Brothers, Chris Jasper, Antônio Carlos Jobim, Melvin Lastie, Newton Mendonça, Eric "Vietnam" Sadler[6]
Producteur Anita Camarata (exécutif)
Label MCA
Critique

Après une longue collaboration avec Cliff Martinez pour ses six précédents films, Steven Soderbergh fait ici appel au compositeur et DJ britannique David Holmes. À l'origine engagé pour seulement quelques compositions, il sera chargé de composer d'autres titres de la bande originale. Il travaille alors pendant 6 semaines parfois 17 heures par jour pour être prêt à temps. Il s’inspire de Lalo Schifrin, Quincy Jones, Dean Martin, Miles Davis, Sun Ra et Willie Bobo[7],[8].

En plus des morceaux de David Holmes, l'album contient certaines chansons du film, de Dean Martin, des Isley Brothers, Walter Wanderley, etc.

Liste des titres
  1. It's Your Thing - The Isley Brothers
  2. I Think You Flooded It - David Holmes
  3. Watermelon Man - Mongo Santamaría
  4. Jailbreak - David Holmes
  5. Ain't That a Kick In the Head - Dean Martin
  6. The Trunk Scene - David Holmes
  7. Foley Pt. 2 - David Holmes
  8. Rip Rip - David Holmes
  9. Spanish Grease - Willie Bobo
  10. Fight the Power (Part 2) - The Isley Brothers
  11. Tub Scene - David Holmes
  12. One Note Samba, interprété par Walter Wanderley
  13. The Drive to Ripley's - David Holmes
  14. Bitch Out - David Holmes
  15. No More Time Outs - David Holmes
Autres chansons présentes dans le film

AccueilModifier

Le film reçoit des critiques globalement positives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 93% d'opinions favorables pour 89 critiques et une note moyenne de 7,9510[9]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 85100 pour 30 critiques[10].

Le célèbre critique américain Roger Ebert donne au film la note de 3,54 et souligne tout particulièrement la performance de Georges Clooney : « Clooney n'a jamais été aussi bon »[11]. Janet Maslin du New York Times met quant à elle en avant la prestation de Jennifer Lopez : « Mme Lopez a son meilleur rôle ici depuis bien longtemps, et elle apporte aussi bien de la séduction que du cran »[12].

Dans le Los Angeles Times, Kenneth Turan écrit notamment « Comme toujours avec le meilleur d'Elmore Leonard, c'est le voyage et non la destination, qui compte ». Il souligne également le bon travail du réalisateur[13]

Dans LA Weekly, Manohla Dargis écrit notamment « Ce n'est pas un film profond, ou encore un film majeur, mais il n'essaie pas de l'être. C'est si divertissant et si rempli de petits plaisirs satisfaisants que vous ne réalisez pas combien c'est bon jusqu'à ce que ça soit fini »[14].

Dans Libération, on peut notamment lire sous la plume de Philippe Garnier « On a un film avec des performances d'acteurs qui rendent justice, et parfois plus, aux personnages inventés par Leonard : Don Cheadle, en particulier, brille comme jamais en petit mac de prison, puis brutal chef de bande de foireux cambrioleurs. Albert Brooks est formidable en onctueux escroc financier (à la Milken), avec son petit carnet noir et sa moumoute. [...] C'est cette vérité des personnages qui fait aisément passer le peu de crédibilité de cette histoire d'amour entre flic et malfrat, même si le film, comme toujours avec Leonard, flageole un brin vers la fin »[15].

Côté box-office, Steven Soderbergh renoue enfin avec le succès, même relativement modeste. Après son premier long métrage Sexe, Mensonges et Vidéo (Palme d'or 1989), tous ses films suivants avec été des échecs commerciaux. Hors d'atteinte rapporte plus de 77 millions de dollars dans le monde[16], pour un budget de 48 millions de dollars[1].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
37 562 568 $[16] [17] 4[17]
  France 548 495 entrées[1] - -

  Total mondial 77 745 568 $[16] - -

DistinctionsModifier

Source : Internet Movie Database[18]

RécompensesModifier

NominationsModifier

PostéritéModifier

En , le magazine Entertainment Weekly classe le film 1er des films les plus sexy de tous les temps[8].

Série téléviséeModifier

Dans la série télévisée Karen Sisco, Carla Gugino reprend le personnage du même nom incarné par Jennifer Lopez dans le film. C'est Robert Forster (Max Cherry dans Jackie Brown, autre adaptation d'Elmore Leonard) qui reprend le rôle du père de Karen, Marshall Sisco. Faute de succès, la série ne connaitra qu'une seule saison diffusée en 2003 à la télévision.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Hors d'atteinte », sur JP's Box-office (consulté le 25 juin 2020)
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. (en) Jones, Belinda (Janvier 1999). "Rockumentaries..." - Empire
  4. (en) "Steven Soderbergh Interview". Mr. Showbiz. 1998.
  5. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  6. a b c et d (en) Out of Sight (1998 OST) - AllMusic.com
  7. (en) Mark Bautz, « Sight and Sound », Entertainment Weekly,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mai 2009)
  8. a et b (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  9. (en) « Out of Sight (1998) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 25 juin 2020)
  10. (en) « Out of Sight Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 25 juin 2020)
  11. (en) Roger Ebert, « Out of Sight », sur Chicago Sun-Times, (consulté le 23 janvier 2009)
  12. Janet Maslin, « A Thief, a Marshal, an Item », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2009)
  13. Kenneth Turan, « Out of Sight », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 23 janvier 2009)
  14. (en) Manohla Dargis, « With A Bullet », sur LA Weekly,
  15. Philippe Garnier, « «Hors d'atteinte», touché! Réjouissante adaptation d'un polar d'Elmore Leonard. Hors d'atteinte de Steven Soderbergh, avec George Clooney, Jennifer Lopez, Ving Rhames, Don Cheadle, Nancy Allen ; 2h02 », sur Libération, (consulté le 25 juin 2020)
  16. a b et c (en) « Out of Sight », sur Box Office Mojo (consulté le 25 juin 2020)
  17. a et b (en) « Out of Sight - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 25 juin 2020)
  18. (en) Awards - Internet Movie Database

Liens externesModifier