Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Risso.

Officier général francais 2 etoiles.svg Joseph Risso
Surnom Cadolive, Escartefigue, Escartebielles
Naissance
Cadolive (Bouches-du-Rhône)
Décès (à 85 ans)
Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)
Origine Drapeau de la France France
Arme Roundel of France.svg Armée de l'air française
Grade Général de brigade aérienne
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Grand-croix de la Légion d'honneur, compagnon de la Libération

Joseph Risso, né le à Cadolive (Bouches-du-Rhône) et mort le à Aix-en-Provence dans le même département, est un aviateur militaire français. Pilote au Normandie-Niémen durant la Seconde Guerre mondiale, il a ensuite continué sa carrière dans l'Armée de l'air française avant de s'éteindre en 2005.

Seconde Guerre mondialeModifier

Engagé dans l'aviation en 1938, il entre à l'école de pilotage Caudron d'Ambérieu la même année. En 1939-1940, il termine son instruction à l'école d'Istres. Après l'armistice de 1940, il s'évade de Nouvion (aujourd'hui El Ghomri, Algérie) à bord d'un Caudron Simoun pour rejoindre Gibraltar. Après un atterrissage forcé à La Línea, il réussit à rallier les FFL à Gibraltar puis en Angleterre. Pilote de chasse de nuit dans la RAF, il est un des tout premiers éléments du groupe de chasse no 3 "Normandie". Il arrive en URSS à Ivanovo en octobre 1942 et il restera dans cette unité jusqu'en 1948.

Carrière militaireModifier

Il a ensuite occupé de nombreuses fonctions dans l'armée de l'Air. Il a notamment été affecté à l'état-major de la 5e RA d'Alger, à la 11e escadre de chasse (commandant en second), à la 13e escadre de chasse tout temps (commandant). Il a aussi été auditeur au Collège de défense de l'OTAN, puis affecté à la Direction de la sécurité militaire. Après un passage au Centre des hautes études militaires et à l'Institut des hautes études de Défense nationale, il dirige le Centre d'opérations de la Défense aérienne à Taverny en tant que général de brigade aérienne.

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier