Jos van Kemenade

homme politique néerlandais

Jos van Kemenade
Illustration.
Jos van Kemenade en 2013.
Fonctions
Commissaire de la Reine
en Hollande-Septentrionale

(9 ans et 11 mois)
Monarque Beatrix
Prédécesseur Roel de Wit
Successeur Harry Borghouts
Bourgmestre d'Eindhoven

(4 ans et 2 mois)
Prédécesseur Gilles Borrie
Successeur Rein Welschen
Ministre de l'Éducation et de la Science

(8 mois et 18 jours)
Premier ministre Dries van Agt
Gouvernement Van Agt II
Prédécesseur Arie Pais
Successeur Wim Deetman

(4 ans, 7 mois et 8 jours)
Premier ministre Joop den Uyl
Gouvernement Den Uyl
Prédécesseur Chris van Veen
Successeur Arie Pais
Biographie
Nom de naissance Josephus Antonius van
Kemenade
Date de naissance
Lieu de naissance Amsterdam (Pays-Bas)
Date de décès (à 82 ans)
Lieu de décès Heiloo (Pays-Bas)
Nationalité Néerlandaise
Parti politique PvdA
Profession Universitaire
Religion Catholicisme romain

Josephus Antonius van Kemenade, dit Jos van Kemenade, né le à Amsterdam et mort le à Heiloo, est un universitaire et homme politique néerlandais, membre du Parti travailliste (PvdA).

Ministre de l'Éducation et de la Science par deux fois, il occupe par la suite la fonction de bourgmestre d'Eindhoven et de commissaire de la Reine en Hollande-Septentrionale. Il lui est décerné en le titre honorifique de ministre d'État.

BiographieModifier

Un parcours d'universitaireModifier

En , Jos van Kemenade adhère au PvdA et commence son parcours professionnel comme travailleur scientifique à l'Institut de sociologie de l'université catholique de Nimègue. Il quitte ce poste en pour devenir directeur de l'Institut de sociologie appliquée, où il enseigne également la sociologie de l'éducation.

Il obtient en un contrat de professeur dans ce domaine à l'université catholique de Nimègue et renonce alors à ses fonctions de direction. Il intègre le le conseil d'administration de l'établissement, où il est chargé des affaires éducatives.

Deux fois ministre de l'ÉducationModifier

Le , Jos van Kemenade est nommé à 36 ans ministre de l'Éducation et de la Science dans le cabinet de coalition du Premier ministre travailliste Joop den Uyl. Il quitte en conséquence ses fonctions universitaires.

Lors des élections législatives du , il se fait élire député à la Seconde Chambre des États généraux. Il quitte le gouvernement le suivant et reprend une activité d'enseignement en , comme professeur de sciences de l'éducation à l'université de Groningue. Au cours de ce mandat, il est le secrétaire général du groupe parlementaire travailliste.

Il est à nouveau désigné ministre de l'Éducation et de la Science, le , à l'âge de 44 ans, dans le deuxième exécutif de coalition du Premier ministre chrétien-démocrate Dries van Agt. Il démissionne avec l'ensemble de ses collègues travaillistes le et quitte ses fonctions 17 jours plus tard.

Devenu professeur d'éducation générale et comparée à l'université d'Amsterdam le , il conserve son mandat parlementaire au cours des élections législatives qui suivent sept jours après.

À la suite de ce scrutin, la reine Beatrix le nomme « informateur » le . Il envisage alors la formation d'une coalition entre le PvdA, l'Appel chrétien-démocrate (CDA) et les Démocrates 1966 (D'66), identique à celle qui avait échoué en , ou d'une alliance unissant le PvdA et le Parti populaire libéral et démocrate (VVD). Constatant le rejet par le VVD d'une telle probabilité et les insurmontables divergences économiques, fiscales et stratégiques entre le Parti travailliste et le CDA, il rend son mandat à la souveraine le .

Il finit par démissionner de la Seconde Chambre le , à la suite de son élection comme président du conseil d'administration de l'université.

Responsable exécutif localModifier

Jos van Kemenade est investi bourgmestre d'Eindhoven le , ce qui le conduit à renoncer de nouveau à sa carrière d'universitaire. Environ 18 mois plus tard, le PvdA lui propose le poste de ministre des Affaires intérieures dans le troisième cabinet de grande coalition formé par Ruud Lubbers, mais il le refuse pour des raisons de santé.

Il change de responsabilité locale le , lorsqu'il prend le poste de commissaire de la Reine dans la province de Hollande-Septentrionale. Le ministère des Affaires intérieures lui est à nouveau suggéré en lors de la constitution du premier gouvernement de coalition violette du travailliste Wim Kok qu'il décline de nouveau et qui revient finalement aux libéraux.

À partir du , il exerce parallèlement le métier de professeur de sciences sociales générales à l'université d'Amsterdam, à titre bénévole. Il abandonne son poste de chef d'exécutif provincial le .

Le , Jos van Kemenade est fait à 65 ans ministre d'État par la reine Beatrix.

Il meurt le à Heiloo à l'âge de 82 ans[1].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier