Ouvrir le menu principal
Job van Uitert

Pas d'image ? Cliquez ici

Biographie
Date de naissance (21 ans)
Lieu de naissance Dongen, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Nationalité Drapeau : Pays-Bas Hollandais
Carrière
Années d'activité Depuis 2014
Qualité Pilote automobile en endurance
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Drapeau : Royaume-Uni RLR Msport (2018)
Drapeau : Russie G-Drive Racing (2019)

Job van Uitert, né le à Dongen en Hollande, est un pilote automobile hollandais.

CarrièreModifier

Sans aucune expérience du karting, Job van Uitert a commencé à courir en sport automobile à l'âge de 14 ans.

En 2015, Job van Uitert participe au championnat allemand de Formule 4 pour l'écurie Provily Racing.

En 2016, Job van Uitert changea d'écurie pour passer chez l'écurie suisse Jenzer Motorsport[1] pour laquelle il participa aux championnats allemand et italien de Formule 4. C'est en italie qu'il eu plus de succès car il y remporta 2 course et finira le championnat en 4e position.

En 2017, Job van Uitert renouvela l'expérience avec le Jenzer Motorsport et participa aux même championnat que l'année précédente. Il effectua des progrès dans le championnat italien en y remportant 4 courses[2] et finira le championnat en 2e position.

En 2018, Job van Uitert changea de discipline et s'engagea en endurance. Pour cela il participa avec l'écurie anglaise RLR Msport au championnat European Le Mans Series et Michelin Le Mans Cup dans la catégorie LMP3[3]. Il remporta le championnat European Le Mans Series avec deux victoires aux 4 Heures du Castellet 2018 et aux 4 Heures du Red Bull Ring. Il n'a pas eu autant de réussite en Michelin Le Mans Cup où il termina en 9e position.

En 2019, fort de ses bons résultats lors de la saison et d'un test réussi à Sebring[4], il continua en European Le Mans Series mais dans la catégorie LMP2[5] pour le compte de l'écurie tenante du titre, le G-Drive Racing[6]. Lors de sa deuxième course dans cette catégorie, aux 4 Heures de Monza, il remporte le meilleure temps en course et sa 1re victoire au général dans une course d'endurance[7].

PalmarèsModifier

European Le Mans SeriesModifier

Année Ecurie Châssis Moteur Classe 1 2 3 4 5 6 Position Points
2018 RLR Msport Ligier JS P3 Nissan VK50VE 5,0 l V8 Atmo LMP3 LEC
gén:16
cls:1
MON
gén:27
cls:11
RBR
gén:18
cls:1
SIL
gén:18
cls:6
SPA
gén:13
cls:2
POR
gén:15
cls:5
1re 77.5
2019 G-Drive Racing Aurus 01 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo LMP2 LEC
gén:4
cls:4
MON
gén:1
cls:1
BAR SIL SPA POR 1re* 38*

N.B. * Saison en cours. Les courses en " gras 'indiquent une pole position, les courses en "italique" indiquent le meilleur tour de course.

24 Heures du MansModifier

Année Equipe Coéquipiers Voiture Classe Tours Pos. Class
Pos.
2019   G-Drive Racing   Roman Rusinov
  Jean-Éric Vergne
Aurus 01-Gibson LMP2 364 11e 6e

Notes et référencesModifier

  1. (nl) Aangeleverd bericht, « Job van Uitert met Jenzer Motorsport in ADAC Formula 4 », sur autosport.nl, (consulté le 26 mai 2019)
  2. (en) MaP, « Job Van Uitert Wins Italian F4 Race 1 at Adria », sur automobilsport.com, (consulté le 26 mai 2019)
  3. Laurent Mercier, « ELMS et Michelin Le Mans Cup pour Job van Uitert chez RLR M-sport », sur endurance-info.com, (consulté le 26 mai 2019)
  4. Laurent Mercier, « G-Drive Racing en essais à Sebring », sur endurance-info.com, (consulté le 26 mai 2019)
  5. Pierre-Jeff CAarter, « Job Van Uitert, du LMP3 au LMP2 en 2019 », sur endurance24.fr, (consulté le 26 mai 2019)
  6. Pierre-Louis Le Mouëllic, « Job van Uitert troisième homme de l’Oreca 07/G-Drive Racing », sur endurance24.fr, (consulté le 26 mai 2019)
  7. Florian Defet, « Rusinov, van Uitert et Nato imposent l’Aurus 01 #26/G-Drive aux 4 Heures de Monza », sur endurance24.fr, (consulté le 26 mai 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :