Ouvrir le menu principal

Jeux olympiques de la jeunesse de 2018

3e édition des Jeux olympiques de la jeunesse d'été

Jeux olympiques de la jeunesse de 2018
Image illustrative de l’article Jeux olympiques de la jeunesse de 2018

Pays hôte Drapeau de l'Argentine Argentine
Ville hôte Buenos Aires
Date Du 6 au 18 octobre 2018
Ouverture officielle par Mauricio Macri
Président de la Nation argentine
Participants
Pays 206
Athlètes 3 998 (1 999 masculins et 1 999 féminins)
Compétition
Nombre de sports 32
Nombre d’épreuves 239
Symboles
Serment olympique Teresa Romairone
X
Flamme olympique de la jeunesse Santiago Lange et Paula Pareto
skipper et judokate
Mascotte #Pandi

◄ 2014 Jeux olympiques de la jeunesse 2022 ►

Les Jeux olympiques de la jeunesse de 2018 constituent la 3e édition des Jeux olympiques de la jeunesse d'été et la 5e édition des Jeux olympiques de la jeunesse qui se déroule du 6 au .

Le 4 juillet 2013 à Lausanne, le CIO désigne la ville de Buenos Aires pour organiser les Jeux, en écartant les deux autres villes restantes, Glasgow et Medellín[1].

Sommaire

Sélection de la ville hôteModifier

La liste des six villes requérantes pour les Jeux olympiques de la jeunesse de 2018 a été annoncée par le CIO le 2 mars 2012[2]. La ville de Poznań s'étant retirée en octobre 2012, elles n'étaient plus que cinq candidates[3]. Le 13 février 2013, le CIO sélectionne trois villes candidates, recalant Guadalajara (Mexique) et Rotterdam (Pays-Bas)[4]

Lors de la session extraordinaire du CIO le à Lausanne, le vote désigne la ville hôte en deux tours :

Résultats du choix de la ville candidate
Ville candidate Pays 1er tour 2e tour
Buenos Aires   Argentine 40 49
Medellín   Colombie 32 39
Glasgow   Royaume-Uni 13 -

OrganisationModifier

Buenos Aires organise pour la première fois une compétition multisports consacrée à la jeunesse mais la ville a déjà organisé les 1ers Jeux panaméricains de 1951 et les Jeux sud-américains de 2006.

Après le vote du CIO, son président Thomas Bach nomme en octobre 2013 le Namibien Frankie Fredericks comme président de la commission de coordination de la 3e édition des JOJ. Cette commission comprend également la Slovaque Danka Barteková, le membre le plus jeune du CIO et ambassadeur des JOJ de 2010 à Singapour. Cette commission travaille en collaboration avec le Comité d'organisation local, dirigé par Gerardo Werthein, issu du Comité olympique argentin (COA), avec le gouvernement de la ville et le gouvernement argentin.

Le 17 mars 2017, les dates envisagées des Jeux sont modifiées : initialement prévues du 1er au 12 octobre 2018, elles sont désormais fixées du 6 au 18 octobre 2018.

Logo et sloganModifier

L'emblème, dévoilé en juillet 2015, représente, de façon colorée et symbolique, à travers les 11 lettres qui composent le nom de Buenos Aires et les 4 chiffres de l'année 2018, des monuments et des caractéristiques de la ville et de ses différents barrios, comme l'Obélisque, où se tiendra la cérémonie d’ouverture, la place de la République, le théâtre Colón, le planétarium Galileo-Galilei, le Puente de la Mujer, EcoBici (des éco-vélos), la Casa de los Lirios, le Quartier chinois, la tour des Anglais, el Abasto, la signalétique traditionnelle de la ville, le Palais du Congrès, la Torre Espacial, la sculpture mobile Floralis Genérica ou la Bibliothèque nationale. Un film en détaille les 15 lieux choisis[5].

Le slogan choisi pour les Jeux est en espagnol « Viví el futuro » (en français : « Respire le futur », en anglais : « Feel the future »), littéralement « Vis le futur »

MascotteModifier

 
La mascotte accompagne la flamme olympique à Paraná.

La mascotte des Jeux, #Pandi, est dévoilée le 29 mai 2018[6]. Il s'agit d'un jeune jaguar de 16 ans (en espagnol, yaguareté). Son nom est une combinaison du nom scientifique du félin, Panthera, et sa relation avec le monde digital (#-Pan-di). Depuis 2001, le jaguar est considéré comme monument naturel national[7] — qui ne survit que dans le nord de l'Argentine. Il est de genre fluide (ni masculin ni féminin) pour symboliser la parité. La mascotte est créée par l'agence argentine Human Full Agency sous la direction de Peta Rivero y Hornos. Son nom est précédé du signe # pour souligner l'attachement des JOJ au numérique.

MusiqueModifier

Le compositeur Leo Sujatovich compose pour les cérémonies de remise de prix une musique intitulée Olímpicos.

PictogrammesModifier

 
Pictogrammes 2018

Les 34 pictogrammes sportifs (pour les 32 sports des compétitions) ont été dessinés par plus de 500 élèves des écoles primaires de Buenos Aires, avec comme principe de reproduire les silhouettes à partir de photos de douzaines de jeunes sportifs argentins, en traçant un trait continu sans lever le crayon, avant d’être retravaillés par l’agence de design Prójimo et rendus publics le 18 janvier 2018[8].

Comités nationaux olympiques participantsModifier

206 CNO ont qualifié au moins un athlète. Deux pays font leur première apparition, à savoir le Kosovo et le Soudan du Sud

Les délégations les plus nombreuses sont l'Argentine (141), nation-hôte, la France (99) et la Fédération de Russie (94) dont l’équipe est toujours disqualifiée en athlétisme et haltérophilie (en athlétisme, seuls 4 athlètes neutres autorisés (ANA), tous médaillés par ailleurs, prennent part aux compétitions à titre individuel).

Les 206 délégations participantes aux Jeux de la jeunesse de 2018
Afrique Amériques Asie Europe Océanie
54 pays 41 pays 43 pays 50 pays 17 pays

Sites des compétitionsModifier

L’implantation initialement envisagée était celle retenue lors de la candidature écartée pour les Jeux olympiques de 2004, pour laquelle avait été prévu un corridor olympique de 15 km de long, plutôt qu’un parc olympique[9]. Lors de la candidature aux JOJ de 2018, le corridor olympique est alors transformé en « corridor vert », l’autre principal site choisi étant le parc Roca, en grande partie désaffecté, dans le sud de la ville[10].

Le corridor vert et le corridor olympique partagaient les sites suivants : River Plate Stadium, Tiro Federal, Gimnasia y Esgrima de Buenos Aires, Parque Tres de Febrero, La Bombonera, La Rural et le CeNARD, qui pour la plupart ne seront pas retenus in fine.

De façon à regrouper les sports de façon encore plus ramassée, en septembre 2014 est présenté un nouveau concept avec 4 principaux centres, en écartant des sites comme La Rural[11],[12]

Il est alors prévu que chaque foyer comporterait une zone baptisée YOG FEST où des équipements sportifs, des loisirs familiaux et des activités culturelles seraient regroupés. Mais lors de la 129e session du CIO, en août 2016, un nouveau plan est rendu public qui comporte deux sites isolés, avec de nouveau La Rural, mais qui remplace cette fois le Parque Sarmiento par le Tecnópolis. Cette solution sera de nouveau modifiée, en intégrant dans un « Parc Tecnópolis » à la fois le Tecnópolis proprement dit et le Parc Sarmiento.

Après de nombreux changements, en février 2018, le plan définitif des implantations est enfin présenté, avec quatre sites principaux et quatre sites isolés[13], avec notamment une cérémonie d’ouverture qui se tient, non dans un stade, mais ouverte à tout public, dans les rues autour de l’Obélisque de Buenos Aires[14].

Parc vert (Parque verde)Modifier

 
Les Palermo Woods hébergeront le triathlon, le beach-volley et le cyclisme.

Avec comme slogan Vivir mejor (vivre mieux), proche du centre-ville de Buenos Aires et s’étendant sur 3 km le long du Río de la Plata, cette zone est renommée pour ses parcs boisés. Elle s'étend sur les barrios de Núñez et de Palermo. Les Palermo Woods, un endroit particulièrement renommé pour les loisirs, sera notamment le site du triathlon et du cyclisme.

Site Lieu Sports Type
Parque Tres de Febrero Palermo Triathlon
Cyclisme (épreuve combinée sur route)
Beach-volley
équipements existants, pas de travaux permanents envisagés
Argentine Equestrian Club Núñez Équitation
Buenos Aires Lawn Tennis Club Palermo Tennis
CeNARD Palermo Futsal

Parc olympique de la jeunesse (Parque olímpico de la juventud, Olympic Park)Modifier

 
Le futur Centro Olímpico de la Juventud de Buenos Aires 2018. La Tour spatiale est au centre, le futur Predio Ferial Olímpico on the left, the Youth Olympic Village (YOV) next to it, and the Roca Park Tennis Stadium is on the far right.

Le slogan retenu pour ce parc, qui comprend à la fois le Centro olímpico de la juventud (ancien parc Roca) et le YOV, est La diversidad (la diversité), parce qu'il rassemble autour des pistes d'athlétisme, des canchas de hockey et du nouveau centre aquatique, également cinq pavillons continentaux où sont regroupés 14 sports. Situé au sud de la ville, le parc Roca est une vaste zone de 200 ha située dans le barrio de Villa Soldati, une zone périphérique que le gouvernement local souhaite pouvoir developper[15]. Une des zones les plus vertes de la métropole, elle jouxte le Parque de la Ciudad, désormais désaffecté, où sont construits les appartements qui serviront de village olympique, et l’autodrome de Buenos Aires (Autódromo Juan y Oscar Gálvez). Ce parc, inauguré dans les années 1980, comporte de nombreuses installations sportives comme le Roca Park Athletics Stadium et le Roca Park Tennis Stadium. Cette zone comporte également le Main Media Center (MMC) et la Villa Olímpica, en anglais le YOV, d'où 65 % des athlètes pourront aller à pied en dix minutes jusque vers le site des compétitions, le Parc Roca, rebaptisé pour cette occasion Centro olímpico de la juventud[16] et qui, après les Jeux, deviendra le nouveau site pour le CeNARD qui fait l’objet d’une promotion immobilière.

 
Roca Park is next to the Parque de la Ciudad, where the Youth Olympic Village will be built, and where the 200 meters high Space Needle is located.
 
The Roca Park Tennis Stadium will be fully covered.
Site Lieu Sports Commentaire
Estadio Mary Terán de Weiss Villa Soldati International Broadcast Centre, training and logistics équipements existants, pas de travaux permanents envisagés
Centro olímpico de la juventud
(2 pistes d'athlétisme)
Villa Soldati Athlétisme Site existant, mais les pistes sont refaites ainsi que des gradins provisoires
Centro olímpico de la juventud Villa Soldati Centro Acuático (sports aquatiques : natation, plongeon, pentathlon moderne)
Cancha de hockey (Hockey 5)
Pentathlon
Boxe
Gymnastique (artistique, acrobatique, rythmique et trampoline) (pavillon Amérique)
Judo et lutte (pavillon Asie)
Taekwondo
Haltérophilie
Karaté
Tir
Lutte
Escrime (pavillon Afrique)
Site permanent à construire. Les pavillons serviront de foire d'exposition permanente à l'issue.
Youth Olympic Village Villa Soldati Cérémonie de clôture[17] Site permanent à construire.

Parc urbain (Parque urbano)Modifier

Son slogan est las artes urbanas (les arts urbains). Situé à l’est de la ville, cette zone à la mode longe les quais et les rives du Río de la Plata et comprend les docks du vieux Puerto Madero où se déroulent notamment l’aviron et le canoë-kayak, sur une distance réduite de 500 m au lieu de l’habituelle de 2 000 m[18].

 
Puerto Madero, darse nº 3, sera le site de l'aviron et du canoë-kayak.
Site Lieu Sports Commentaire
Darse n° 3 Puerto Madero Aviron
Canoë-kayak
équipements existants, pas de travaux permanents envisagés
Parque Mujeres Argentinas Puerto Madero Basket-ball (à 3)
Cyclisme (BMX Freestyle)
Escalade sportive
Danse sportive

Techno Park (Parque Tecnópolis)Modifier

 
Tecnópolis will host four sports.

Le slogan choisi pour ce site est la innovación (l'innovation) et il regroupe en fait deux sites proches mais différents. Situé à l’ouest de la ville et près de l’avenida General Paz, qui marque la limite de la ville de Buenos Aires, le parc des sciences et de la technologie Tecnópolis a été inauguré 2011 et hébergera quatre compétitions sportives. Il est relié au Parque Sarmiento proche par une passerelle piétonne au-dessus de Juan Bautista de la Salle.

Site Lieu Sports Commentaire
Tecnópolis Villa Martelli Table Tennis
Futsal
Badminton
équipements existants, pas de travaux permanents envisagés
Parque Sarmiento Saavedra Shooting
Tir à l'arc
Beach Handball

Sites isolésModifier

 
Entrée des joueurs de rugby japonais et argentins sur le terrain de La Boya.

Les épreuves de rugby à sept se déroulent sur le terrain de La Boya, l'une des installations sportives du club Club Atlético San Isidro, dans la ville de San Isidro[19],[20].

Site Lieu Sports Commentaire
Paseo de la Costa Vicente López BMX
Roller speed skating
équipements existants, pas de travaux permanents envisagés
Club Náutico San Isidro San Isidro Sailing
La Boya San Isidro Rugby à sept
Hurlingham Club Hurlingham Golf

CérémoniesModifier

La cérémonie d'ouverture se tient sur l'avenida 9 de Julio où culmine l'Obélisque de Buenos Aires et constitue la première cérémonie olympique gratuite et ouverte au public (avec 500 000 spectateurs attendus et entre 175 000 et 215 000 selon les sources assez convergentes)[21], sous la direction artistique de Fuerza Bruta.

La cérémonie de clôture, destinée avant tout aux athlètes et aux volontaires, se tient dans la Villa Olímpica de la Juventud (Buenos Aires), située dans le Parque de la Ciudad. Lors de cette cérémonie, le drapeau olympique est remis par Thomas Bach à Soham El Wardini, la maire de Dakar.

CompétitionModifier

Flamme olympiqueModifier

Le 15 mars 2018 est annoncé le parcours de la flamme olympique à travers les 5 grandes régions d'Argentine. Le 5 juillet, sont annoncées les étapes du parcours de la torche qui est allumée au Stade panathénaïque à Athènes le 24 juillet 2018 (et pas comme il est d'usage à Olympie, un parcours traditionnel entre Olympie et Athènes avec des relayeurs grecs).

Le parcours s'achève le 6 octobre 2018 à Buenos Aires, lors de la cérémonie d'ouverture sur l'Obélisque de Buenos Aires. Avec un début de parcours le 5 août et une fin le 30 septembre, les principales étapes comprennent notamment, dans cet ordre : La Plata (le 5 août) - Paraná - Santa Fe - Puerto Iguazú - Corrientes - San Salvador de Jujuy - Salta - San Miguel de Tucumán - San Fernando del Valle de Catamarca - La Rioja - Mendoza - San Juan - Córdoba (étape annulée en raison d'un deuil) - Neuquén - Bariloche (étape annulée) - Ushuaïa (le 30 septembre), et donc Buenos Aires.

Elle traverse aussi les villes suivantes du Grand Buenos Aires et de sa province : Quilmes - Lanús - San Isidro - Vicente López - Trenque Lauquen - Junín - San Miguel - Hurlingham - Tres de Febrero - Mar del Plata - Monumento histórico nacional a la BanderaRosario).

Sports au programmeModifier

32 sports sont programmés lors de l'évènement[22] qui sont proposés aux JOJ, ainsi que des sites où ils se déroulent[23]. Sont au programme pour la première fois, le BMX freestyle, le kitesurf sous la forme d'une Twin Tip Race, une course de cross-country en athlétisme, le beach handball, l'escalade sportive, le karaté et la danse sportive (breakdance) ainsi que le roller ;[13] tandis qu'il y aura davantage encore d'égalité de genre entre disciplines et épreuves : pour la première fois, dans une compétition olympique, il y aura autant de femmes que d'hommes. La FIFA a décidé de remplacer le football par le futsal, tandis que d'autres sports comme le skateboard sont un moment envisagés.[16] Le 17 mars 2017, le roller de vitesse est ajouté au programme des Jeux. Certains sports modifient leur format ou leurs épreuves, comme par exemple l'inauguration d'une épreuve de cross en athlétisme. De nouveaux événements sont également introduits pour certains sports.

Sports/disciplines Garçons Filles Mixtes Total
Disciplines et épreuves au programme des Jeux
  Athlétisme 18 18 36
  Aviron 2 2 4
  Badminton 1 1 1 3
  Basket-ball 2 2 4
  Beach handball 1 1 2
  Beach-volley 1 1 2
  Boxe 9 4 13
  Canoë-kayak 4 4 8
  Cyclisme 1 1 2 4
  Danse sportive 1 1 1 3
  Équitation 1 1 2
  Escalade 1 1 2
  Escrime 3 3 1 7
  Futsal 1 1 2
  Golf 1 1 1 3
Gymnastique
  Artistique
  Acrobatique
  Rythmique
  Trampoline
• Épreuve pluridisciplinaire
8
7


1
7
5

1
1
2

1


1
17
12
1
1
2
1
  Haltérophilie 6 6 12
  Hockey sur gazon 1 1 2
  Judo 4 4 1 9
  Karaté 3 3 6
  Lutte 8 7 15
  Pentathlon moderne 1 1 1 3
  Rugby à sept 1 1 2
  Roller de vitesse 1 1 2
Sports aquatiques
  Natation
  Plongeon
19
17
2
19
17
2
3
2
1
41
36
5
  Taekwondo 5 5 10
  Tennis 2 2 1 5
  Tennis de table 1 1 1 3
  Tir 2 2 2 6
  Tir à l’arc 1 1 1 3
  Triathlon 1 1 1 3
  Voile 2 2 1 5

CalendrierModifier

 ●  Cérémonie d'ouverture  ●  Compétitions  ●  Finales  ●  Cérémonie de clôture
Octobre 6
Sa.
7
Di.
8
Lu.
9
Ma.
10
Me.
11
Je.
12
Ve.
13
Sa.
14
Di.
15
Lu.
16
Ma.
17
Me.
18
Je.
Épreuves
Cérémonies -
Athlétisme 9 16 11 36
Aviron 2 2 4
Badminton 3 3
Basket-ball 2 2 4
Beach handball 2 2
Beach-volley 2 2
Boxe 8 5 13
Canoë-kayak 2 2 2 2 8
Cyclisme 1 1 2 4
Danse sportive 2 1 3
Équitation 1 1 2
Escalade 1 1 2
Escrime 2 2 2 1 7
Futsal 1 1 2
Golf 2 1 3
Gymnastique 1 1 1 4 4 5 1 17
Haltérophilie 2 2 2 2 2 2 12
Hockey sur gazon 2 2
Judo 3 3 2 1 9
Karaté 3 3 6
Lutte 5 5 5 15
Natation 3 8 5 7 4 9 36
Pentathlon moderne 1 1 1 3
Plongeon 1 1 1 1 1 5
Roller de vitesse 2 2
Rugby à sept 2 2
Taekwondo 2 2 2 2 2 10
Tennis 2 3 5
Tennis de table 2 1 3
Tir 1 1 1 1 1 1 6
Tir à l’arc 1 1 1 3
Triathlon 1 1 1 3
Voile 2 3 5
  Total par jour 15 23 18 18 15 25 23 26 30 17 20 9
Total cumulé 15 38 56 74 89 114 137 163 193 210 230 239
6
Sa.
7
Di.
8
Lu.
9
Ma.
10
Me.
11
Je.
12
Ve.
13
Sa.
14
Di.
15
Lu.
16
Ma.
17
Me.
18
Je.

Tableau des médaillesModifier

Les médailles sont dessinées par un jeune Indonésien de 18 ans qui remporte un concours organisé par le CIO. 1 250 médailles seront décernées[24],[25].

À côté des équipes mixtes CNO, les dix premières nations au classement des médailles sont énumérés ci-dessous.

93 nationalités ont au moins été présents sur un podium. Les drapeaux de 12 pays ont été hissés pour une première fois : Afghanistan, Algérie, Kosovo, Luxembourg, Macédoine, Maurice, Niger, Philippines, Sri Lanka et Émirats arabes unis aux quels il faut ajouter le Honduras et Sainte-Lucie, deux nations qui n'avaient jamais eu aussi de médailles olympiques.

A noter les premiers titres olympiques pour l'Islande, la Malaisie, Maurice, le Qatar et l'Arabie Saoudite.

  •      Pays organisateur (Argentine)
Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   Russie 29 18 12 59
2   Chine 18 9 9 36
3   Japon 15 12 12 39
4   Divers comités nationaux olympiques 13 13 13 39
5   Hongrie 12 7 5 24
6   Italie 11 10 13 34
7   Argentine 11 6 9 26
8   Iran 7 3 4 14
9   États-Unis 6 5 7 18
10   France 5 15 7 27
11   Ukraine 5 7 6 18

Deux médailles d'or ont été attribuées en BMX freestyle par équipes mixte pour résultat ex-æquo, la médaille d'argent n'a pas été attribuée.

Deux médailles d'argent ont été attribuées en natation 50m papillon garçon pour résultat ex-æquo, la médaille de bronze n'a pas été attribuée. Il n’y avait pas de médaille de bronze délivrée en voile IKA Twin Tip Racing mais deux deuxièmes places.

Deux médailles de bronze ont été attribuées en natation 50m papillon filles et 50m nage libre filles pour résultat ex-æquo. Il est prévu d'attribuer deux médailles de bronze pour chaque épreuves de judo (9), karate (6) et taekwondo (10).

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Robert Livingstone, « Buenos Aires Grabs Surprise Victory to Win 2018 Youth Olympic Games », sur gamesbids.com, Games Bids, (consulté le 4 juillet 2013)
  2. Six CNO en lice pour l'organisation des 3es Jeux Olympiques de la Jeunesse d'été en 2018 - 2 mars 2012 - Comité international olympique
  3. RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CIO - Lausanne, novembre 2012 - Comité international olympique
  4. Trois villes candidates retenues par le CIO pour l'organisation des JOJ d'été de 2018 - Comité international olympique - 13/02/2013
  5. [1]
  6. « Le jaguar, source d'inspiration pour la mascotte des JOJ de Buenos Aires 2018 », Actualités olympiques,‎ (lire en ligne).
  7. [2]
  8. [3]
  9. Cesar R. Torres, « Stymied Expectations Buenos Aires' Persistent Efforts to Host Olympic Games », State University of New York, (consulté le 1er juin 2016)
  10. Rodrigo Quiroga, « Buenos Aires Sede de los Juegos Olímpicos de la Juventud 2018 » [archive du ], Jojba2018.org (consulté le 29 mai 2014)
  11. « Buenos Aires 2018 vows to bring sport to the inner city », Olympic.org (consulté le 28 septembre 2014)
  12. « Venues », Guillermo Dietrich (consulté le 28 septembre 2014)
  13. « Twenty-nine sport venues for the Olympic dreams of almost 4,000 athlete », Buenos Aires 2018, (consulté le 2 février 2018)
  14. https://www.buenosaires2018.com/en/news/united-by-the-flame
  15. Emily Goddard, « Buenos Aires 2018 vows to bring sport to 2.6 million young people in city », Inside the Games (consulté le 28 septembre 2014)
  16. Rodrigo Quiroga, « Buenos Aires Sede de los Juegos Olímpicos de la Juventud 2018 », Jojba2018.org (consulté le 29 mai 2014)
  17. https://www.buenosaires2018.com/en/news/details-about-first-inclusive-opening-ceremony-olympic-history
  18. Liam Morgan, « Exclusive: Skateboarding among sports being considered for inclusion at Buenos Aires 2018 », Inside the Games (consulté le 21 février 2016)
  19. (en + es + fr) « A venue with a long history and tradition », sur www.buenosaires2018.com, (consulté le 17 octobre 2018).
  20. (es) « Sedes e Instalaciones », sur www.casi.org.ar, Club Atlético San Isidro (consulté le 13 octobre 2018).
  21. [4]
  22. La liste des logos comprend 34 sports, les sports aquatiques étant scindés entre natation et plongeon et la gymnastique entre artistique et rythmique.
  23. [5]
  24. [6]
  25. [7]