Escalade sportive

forme de l'escalade libre

Escalade sportive
Picto
Fédération internationale International Federation of Sport Climbing (IFSC)
Principale instance FFME (Fondée en 1945)
Autre(s) instance(s) UIAA (Fondée en 1932)
Champion(ne)(s) du monde en titre masculin Résultats mondiaux en 2014
féminin Résultats mondiaux en 2014
Image illustrative de l’article Escalade sportive
Deux grimpeurs escaladant une paroi artificielle en salle

L'escalade sportive est un style d'escalade qui repose sur des ancrages permanents fixés sur le rocher ou sur une paroi artificielle pour la protection. Le terme est utilisé par opposition à l'escalade traditionnelle ou à l'escalade en terrain d'aventure au cours de laquelle des protections doivent être rajoutées par le premier de cordée pour s'assurer. L'escalade sportive est une discipline de l'escalade libre.

FondamentauxModifier

L'escalade sportive met l'accent sur les aspects gymniques et athlétiques de l'escalade et peut être entreprise avec relativement peu d'équipements dès lors que la voie est dotée de points d'ancrage. Le matériel personnel requis pour l'escalade sportive comprend une corde dynamique, un baudrier pour le grimpeur, un pour l'assureur, des dégaines, et un système d'assurage (plaquette, huit ou système autobloquant).

Grimper une voie « en tête » signifie monter avec une extrémité de la corde attachée au baudrier du grimpeur, et maintenue à l'autre extrémité par l'assureur. Dès qu'un point d'ancrage est atteint dans la voie, une dégaine est fixée à ce point, la corde est alors passée au mousqueton libre de la dégaine, ce qui protège le grimpeur en cas de chute. Les points d'ancrage sont situés à intervalles réguliers d'environ trois mètres, mais cette hauteur peut varier selon les voies. En haut de chaque voie se trouvent habituellement deux points d'ancrage (le relais) comme protection terminale. Une fois que la corde est passée au relais, la voie peut être parcourue en « moulinette » (la corde reste reliée au relais), ou libérée de son équipement pour le grimpeur suivant. Le meilleur endroit pour apprendre les bonnes techniques de l'escalade sportive reste la salle d'escalade avec des moniteurs qualifiés.

Équipements des voiesModifier

Dans certains sites d'escalade, en particulier au Royaume-Uni, l'escalade sportive est dépréciée car beaucoup de grimpeurs estiment que le placement permanent de points d'ancrage dans des zones montagneuses ou de falaises de bord de mer détériore le rocher et dévalorise la réalisation de l'ouvreur, qui a parcouru la voie en y plaçant ses propres protections[1]. Au Royaume-Uni, l'escalade sportive ne se déroule qu'en intérieur sur des murs d'escalade et sur quelques falaises de calcaire ou d'ardoise inadaptées à l'escalade « traditionnelle ».

Cela n'est cependant pas nécessairement le cas dans le reste de l'Europe. En Espagne par exemple, qui possède quelques uns des plus beaux sites d'escalade en Europe, l'escalade sportive y est devenue très populaire et de nombreux sites, tels que El Chorro à Malaga ou La Pedriza près de Madrid, proposent plusieurs centaines de voies équipées, de tous niveaux.

Aux États-Unis, l'escalade sportive devient également populaire. Les États-Unis restent très attachés à l'escalade traditionnelle, spécialement sur certains sites, et œuvrent pour le maintien des voies telles qu'elles ont été parcourues à leur ouverture. Ainsi, il est généralement perçu comme inacceptable d'installer des points d'ancrage sur une voie d'abord réalisée en escalade traditionnelle. De plus, de nombreux sites d'escalade se situent dans des parcs naturels et, bien que l'escalade y soit autorisée, la pose de points d'ancrage permanents y est interdite.

L'escalade sportive est une branche relativement moderne de ce sport, devenue populaire dans les années 1980. L'accent mis sur la résistance et l'endurance a mené à une amélioration significative du niveau des meilleurs grimpeurs. Les compétences acquises en escalade sportive peuvent être appliquées en escalade traditionnelle, permettant de dépasser les cotations maximales alors admises.

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier