Ouvrir le menu principal
Article général Pour un article plus général, voir Athlétisme aux Jeux olympiques.
Lancer du poids aux Jeux olympiques
Description de cette image, également commentée ci-après
Concours du lancer du poids lors des Jeux olympiques de 1896.
Généralités
Sport Athlétisme
Lancer du poids
Organisateur(s) CIO
Éditions 28e en 2016
Catégorie Jeux olympiques

Palmarès
Tenant du titre Ryan Crouser (2016)
Michelle Carter (2016)
Plus titré(s) Ralph Rose, Parry O'Brien et Tomasz Majewski (2)
Tamara Press et Valerie Adams (2)
Records Ryan Crouser (22,52 m, 2016)
Ilona Slupianek (22,41 m, 1980)

Le lancer du poids masculin figure au programme des Jeux olympiques depuis la première édition, en 1896 à Athènes. Les femmes participent à cette épreuve depuis les Jeux de 1948, à Londres.

Avec deux médailles d'or remportées, les Américains Ralph Rose et Parry O'Brien et le Polonais Tomasz Majewski, sont les athlètes les plus titrés dans cette épreuve. Chez les femmes, l'ex-Soviétique Tamara Press et la Néo-Zélandaise Valerie Adams possèdent également deux titres olympiques.

Les records olympiques de la discipline sont actuellement détenus par l'athlète américain Ryan Crouser, auteur de 22,52 m lors des Jeux olympiques de 2016, à Rio de Janeiro, et par l'est-allemande Ilona Slupianek, créditée de 22,41 m lors des Jeux olympiques de 1980, à Moscou[1].

Sommaire

ÉditionsModifier

Années 96 00 04 08 12 20 24 28 32 36 48 52 56 60 64 68 72 76 80 84 88 92 96 00 04 08 12 16 Total
Hommes X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X 28
Femmes X X X X X X X X X X X X X X X X X X 18

HommesModifier

HistoriqueModifier

1896-1912Modifier

 
Ralph Rose, champion olympique du lancer du poids en 1904 et 1908.

Le lancer du poids fait partie des douze épreuves d'athlétisme au programme des premiers Jeux olympiques de l'ère moderne disputés en 1896 au Stade panathénaïque d'Athènes où 7 concurrents issus de 5 nations participent à la compétition. En l'absence de l'Irlandais Denis Horgan, le meilleur spécialiste de la discipline de la fin du de la fin du XIXe siècle[2], la victoire revient à l'Américain Robert Garrett qui s'impose avec un lancer à 11,22 m, devant les Grecs Miltiádis Goúskos et Yeóryios Papasidéris[3].

Lors des Jeux olympiques de 1900, à Paris, l'Américain Richard Sheldon remporte le concours avec la marque de 14,10 m, devançant ses compatriotes Josiah McCracken et Robert Garrett, le tenant du titre. Les mesures de ces deux athlètes sont celles obtenues la veille lors des qualifications car ils ne disputent la finale un dimanche en raison de leur convictions religieuses[4].

Quatre ans plus tard, en 1904 aux Jeux olympiques de Saint-Louis, les concurrents lancent pour la première fois à partir d'un cercle[2]. L'américain Ralph Rose atteint la marque de 14,81 m et devance deux autres américains ː Wesley Coe et Lawrence Feuerbach[5]. Lors de ces mêmes Jeux est organisé un concours de lancer du poids de 56 livres que remporte le Canadien Étienne Desmarteau[6].

Ralph Rose conserve son titre olympique lors des Jeux olympiques de 1908, à Londres, en effectuant un lancer à 14,21 m, devançant Denis Horgan, absent lors des trois premiers Jeux et qui se classe deuxième du concours à 39 ans, et l'Américain John Garrels[7]. En 1909, Ralph Rose deviendra officiellement le premier détenteur du record du monde avec 15,54 m.

Aux Jeux olympiques de 1912, à Stockholm, Ralph Rose ne parvient pas à remporter son troisième titre olympique d'affilée, s'inclinant de 9 cm face à son compatriote Patrick McDonald, auteur d'un jet victorieux à 15,34 m. L'autre américain Lawrence Whitney se classe troisième du concours. Une épreuve supplémentaire de lancer du poids est organisée lors de ces Jeux, le lancer du poids à deux mains, consistant à additionner les résultats obtenus par les athlètes à l'aide de leur bras droit et de leur bras gauche. Ralph Rose remporte ce concours disputé pour la première et seule fois aux Jeux olympiques[8].

1920-1936Modifier

 
Clarence Houser, champion olympique en 1924.

Lors des Jeux olympiques de 1920, à Anvers, le Finlandais Ville Pörhölä met fin aux cinq succès américains consécutifs en enlevant le titre avec la marque de 14,81 m, devant son compatriote Elmer Niklander, titré par ailleurs dans l'épreuve du lancer du disque, et l'Américain Harry Liversedge[9]. Comme en 1904, est organisé parallèlement un concours de lancer du poids de 56 livres, épreuve que remporte Patrick McDonald[10].

En 1924, lors des Jeux olympiques de Paris, l'Américain Clarence Houser s'adjuge le titre olympique du lancer du poids cinq jours avant de remporter l'épreuve du lancer du disque. Il s'impose avec un lancer à 14,99 m, devant ses deux compatriotes Glenn Hartranft et Ralph Hills[11].

L'Américain John Kuck remporte la médaille d'or des Jeux olympiques de 1928, à Amsterdam, en établissant un nouveau record du monde avec la marque de 15,87 m, réalisée à son deuxième essai. Il devance son compatriote Herman Brix et l'Allemand Emil Hirschfeld, qui possédait le record mondial avant le jet de Kuck[12].

Quatre ans plus tard, en 1932 aux Jeux olympiques de Los Angeles, l'Américain Leo Sexton s'adjuge le titre olympique avec un meilleur lancer mesuré à 16,00 m, nouveau record olympique, devançant son compatriote Harlow Rothert et le Tchécoslovaque František Douda, ancien détenteur du record mondial[13].

Lors des Jeux olympiques de 1936, à Berlin, la victoire revient à l'Allemand Hans Woellke qui établit un nouveau record olympique avec un jet à 16,20 m établi à son cinquième essai. Le Finlandais Sulo Bärlund (16,12 m) et l'autre allemand Gerhard Stöck (15,6 m) complètent le podium[14]. L'Américain Jack Torrance, détenteur du record du monde depuis 1934 et favori de l'épreuve, ne termine que 5e de la finale.

1948-1964Modifier

 
Parry O'Brien, champion olympique en 1952 et 1956.

L'Américain Wilbur Thompson est titré lors des Jeux olympiques de 1948, à Londres, en réalisant la marque de 17,12 m à son deuxième essai, précédant ses compatriotes Jim Delaney (16,68 m) et James Fuchs (16,42 m). Thompson améliore à cette occasion son record personnel et établit un nouveau record olympique[15]. Charlie Fonville, l'autre américain qui a établi un nouveau record du monde lors de la saison 1948, n'a pas pu se qualifier pour ces Jeux en ne terminant que 4e des sélections olympiques américaines[16].

Quatre ans plus tard, lors des Jeux olympiques de 1952, à Helsinki, les États-Unis placent de nouveau trois de leurs athlètes sur le podium. Parry O'Brien remporte la médaille d'or en réalisant à son premier essai un lancer à 17,41 m (nouveau record olympique), devançant de justesse Darrow Hooper, médaillé d'argent avec 17,39 m. Jim Fuchs, qui domine la discipline depuis 1948 en ayant remporté 88 victoires consécutives et amélioré à quatre reprises le record du monde, se classe de nouveau troisième du concours, avec 17,06 m[17].

Lors des Jeux olympiques de 1956, Parry O'Brien devient le deuxième athlète après Ralph Rose à conserver son titre olympique du lancer du poids. À Melbourne, il remporte le concours avec un jet de 18,57 m (nouveau record olympique), devant son compatriote Bill Nieder (18,18 m) et le Tchèque Jiří Skobla (17,65 m)[18]. Parry O'Brien a pris la relève de Jim Fuchs de 1952 à 1956, obtenant notamment une série de 116 victoires consécutives et améliorant à neuf reprises le record du monde[19].

Deuxième en 1956, Bill Nieder a depuis amélioré à plusieurs reprises le record du monde et est devenu, quelques jours avant le début des Jeux olympiques de 1960, le premier lanceur a dépasser les vingt mètres (20,06 m). À Rome, il devient champion olympique en établissant en finale, et à son cinquième essai, un nouveau record olympique avec 19,68 m, devançant le double tenant du titre Parry O'Brien, médaillé d'argent avec 19,11 m et l'autre américain Dallas Long, médaillé de bronze avec 19,01 m[20].

En 1964, lors des Jeux olympiques de Tokyo, Dallas Long, qui a amélioré à quatre reprises le record du monde de 1962 à 1964, remporte le titre avec un lancer à 20,33 m (nouveau record olympique), devançant son compatriote Randy Matson (20,20 m) et le champion d'Europe en titre hongrois Vilmos Varjú (19,39 m)[21]. Parry O'Brien, qui dispute ses quatrièmes Jeux olympiques consécutifs, termine au pied du podium avec 19,20 m.

1968-1984Modifier

 
Udo Beyer, champion olympique en 1976.

Lors des Jeux olympiques de 1968, à Mexico, Randy Matson, qui détient le record du monde depuis 1965, s'adjuge la médaille d'or grâce à un lancer à 20,54 m établi dès son premier essai. Il devance son compatriote George Woods, deuxième avec 20,12 m, et le Soviétique Eduard Gushchin, troisième avec 20,09 m[22].

En 1972, lors des Jeux olympiques de Munich, le titre olympique masculin du lancer du poids échappe aux États-Unis pour la première fois depuis 1936[23]. En finale, le Polonais Władysław Komar remporte le titre en réalisant un nouveau record olympique avec 21,18 m, réussi à son premier essai. Il devance d'un centimètre seulement l'Américain George Woods qui obtient sa deuxième médaille d'argent consécutive avec 21,17 m, et l'Est-Allemand Hartmut Briesenick, champion d'Europe en 1971, qui se classe troisième avec 21,14 m. Briesenick devance au titre du deuxième meilleur lancer son compatriote Hans-Peter Gies qui avait également réalisé 21,14 m[24].

Lors des Jeux olympiques de 1976, à Montréal, l'Est-Allemand Udo Beyer devient champion olympique en atteignant la marque de 21,05 m à son cinquième essai, devançant seulement de 2 cm le Soviétique Yevgeniy Mironov et de 5 cm son compatriote Aleksandr Baryshnikov, qui a porté le record du monde à 22,00 m quelques jours avant le début de ces Jeux. Al Feuerbach, le premier américain, se classe 4e de l'épreuve[25].

Lors des Jeux olympiques de 1980, à Moscou, le Soviétique Vladimir Kiselyov remporte le concours grâce à un meilleur jet mesuré à 21,35 m, établissant un nouveau record olympique. Il devance Aleksandr Baryshnikov (21,08 m), médaillé de bronze quatre ans plus tôt à Montréal, et Udo Beyer (21,06 m), le champion olympique en titre[26]. L'Est-Allemand était le favori pour le titre en étant le détenteur du record du monde depuis 1978.

En l'absence des athlètes du bloc soviétique pour cause de boycott, le titre des Jeux olympiques de 1984 à Los Angeles revient à L'Italien Alessandro Andrei qui réalise la marque de 21,26 m à son troisième essai, devançant les Américain Michael Carter (21,09 m) et Dave Laut (20,97 m). Augie Wolf, le troisième américain, échoue à 4 cm seulement de la médaille de bronze[27].

1988-2004Modifier

 
Ulf Timmermann, champion olympique en 1988.

L'Est-Allemand Ulf Timmermann, qui est devenu en mai 1988 le premier lanceur à atteindre la limite des 23 mètres et porté le record du monde à 23,06 m, est le favori des Jeux olympiques de 1988, à Séoul. En finale, au terme d'une épreuve au cours de laquelle le record olympique est amélioré à cinq reprises, il remporte le titre en atteignant la marque de 22,47 m à son sixième et dernier essai, devançant l'Américain Randy Barnes, médaillé d'argent avec 22,39 m et le Suisse Werner Günthör, champion du monde en 1987, qui s'adjuge la médaille de bronze avec 21,99 m[28].

Quatre ans plus tard, lors des Jeux olympiques de 1992, à Barcelone, l'Américain Mike Stulce s'impose en finale avec un jet à 21,70 m effectué à son cinquième essai, devançant son compatriote Jim Doehring (20,96 m) et le Russe Vyacheslav Lykho (20,94 m) qui concourt sous le maillot de l'équipe unifiée de l’ex-URSS[29]. Werner Günthör, champion du monde en 1991, termine au pied du podium, devant le champion olympique en titre Ulf Timmermann. Randy Barnes, qui détient le record du monde depuis 1990, ne participe pas à la compétition en raison de sa suspension pour dopage. A ce titre, les trois athlètes médaillés reviennent d'une période de suspension liée au dopage[30].

Randy Barnes, revenu à la compétition en 1993, remporte le titre des Jeux olympiques de 1996, à Atlanta, en réalisant un lancer à 21,62 m à son sixième et dernier essai. Il devance son compatriote John Godina, champion du monde en 1995, qui s'adjuge la médaille d'argent avec 20,79 m, et l'Ukrainien Oleksandr Bahach, médaillé de bronze avec 20,75 m[31].

Lors des Jeux olympiques de 2000, à Sydney, la victoire revient au Finlandais Arsi Harju qui établit la marque de 21,29 m à son deuxième essai. L'Américain Adam Nelson (21,21 m) et son compatriote John Godina (21,20 m) complètent le podium[32].

En 2004, lors des Jeux olympiques d'Athènes, le concours du lancer du poids se dispute pour la première fois en dehors du stade olympique, ayant lieu au Stade d'Olympie (en) à Olympie, site des Jeux olympiques antiques. L'Ukrainien Yuriy Bilonoh remporte l'épreuve avec un lancer à 21,16 m établi à son sixième et dernier essai, devançant au titre du deuxième meilleur lancer l'Américain Adam Nelson qui avait également réalisé la marque de 21,16 m. Le Danois Joachim Olsen termine troisième de la finale avec 21,07 m[33]. Mais, convaincu de dopage, Yuriy Bilonoh est disqualifié en décembre 2012 ː la médaille d'or est par conséquent réattribuée à Adam Nelson, la médaille d'argent à Joachim Olsen et la médaille de bronze à l'Espagnol Manuel Martínez[34].

Depuis 2008Modifier

 
Tomasz Majewski, champion olympique en 2008 et 2012.

Lors des Jeux olympiques de 2008, à Pékin, le Polonais Tomasz Majewski établit le meilleur lancer de sa carrière pour remporter son premier titre olympique avec la marque de 21,51 m, établie à son quatrième essai. Il devance l'Américain Christian Cantwell, deuxième avec 21,09 m, et le Biélorusse Andrei Mikhnevich, troisième avec 21,05 m[35]. Mais, convaincu de dopage en 2013, Andrei Mikhnevich est déchu de sa médaille de bronze au profit du Canadien Dylan Armstrong[36]. L'Américain Reese Hoffa, champion du monde en 2007, se classe cinquième de l'épreuve.

En 2012, à l'occasion des Jeux olympiques de Londres, Tomasz Majewski devient le troisième athlète de l'histoire après Ralph Rose (en 1904 et 1908) et Parry O'Brien (en 1952 et 1956) à remporter un second titre olympique dans cette discipline. Il s'impose avec un lancer à 21,89 m réussi à son sixième et dernier essai, et devance de justesse l'Allemand David Storl, champion du monde en 2011, qui obtient la médaille d'argent avec 21,86 m, l'Américain Reese Hoffa s'adjugeant la médaille de bronze avec 21,23 m[37]. Christian Cantwell et Dylan Armstrong, médaillés à Pékin en 2008, se classent respectivement 4e et 5e du concours.

Lors des Jeux olympiques de 2016, à Rio de Janeiro, l'Américain Ryan Crouser s'impose en finale avec la marque de 22,52 m qu'il réalise à son cinquième essai, améliorant à cette occasion de 5 cm le record olympique que détenait Ulf Timmermann depuis les Jeux de 1988 à Séoul[38]. Il devance son compatriote Joe Kovacs, champion du monde en 2015, qui obtient la médaille d'argent avec 21,78 m, et le Néo-Zélandais Tomas Walsh, médaillé de bronze avec 21,36 m[39]. Le Congolais Franck Elemba (4e) et le Brésilien Darlan Romani (5e) améliorent leurs records nationaux et terminent juste devant le double tenant du titre Tomasz Majewski[40].

PalmarèsModifier

Édition Or Argent Bronze
1896   Robert Garrett (USA)
11,22 m
  Miltiades Gouskos (GRE)
11,20 m
  Georgios Papasideris (GRE)
10,36 m
1900   Richard Sheldon (USA)
14,10 m
  Josiah McCracken (USA)
12,85 m
  Robert Garrett (USA)
12,35 m
1904   Ralph Rose (USA)
14,81 m
  Wesley Coe (USA)
14,40 m
  Leon Feuerbach (USA)
13,37 m
1908   Ralph Rose (USA)
14,21 m
  Denis Horgan (GBR)
13,62 m
  John Garrels (USA)
13,18 m
1912   Patrick McDonald (USA)
15,34 m
  Ralph Rose (USA)
15,25 m
  Lawrence Whitney (USA)
13,93 m
1920   Ville Pörhölä (FIN)
14,81 m
  Elmer Niklander (FIN)
14,15 m
  Harry Liversedge (USA)
14,15 m
1924   Clarence Houser (USA)
14,99 m
  Glenn Hartranft (USA)
14,89 m
  Ralph Hills (USA)
14,64 m
1928   John Kuck (USA)
15,87 m
  Herman Brix (USA)
15,75 m
  Emil Hirschfeld (GER)
15,72 m
1932   Leo Sexton (USA)
16,00 m
  Harlow Rothert (USA)
15,67 m
  František Douda (TCH)
15,61 m
1936   Hans Woellke (GER)
16,20 m
  Sulo Bärlund (FIN)
16,12 m
  Gerhard Stöck (GER)
15,66 m
1948   Wilbur Thompson (USA)
17,12 m
  Jim Delaney (USA)
16,68 m
  Jim Fuchs (USA)
16,42 m
1952   Parry O'Brien (USA)
17,41 m
  Darrow Hooper (USA)
17,39 m
  Jim Fuchs (USA)
17,06 m
1956   Parry O'Brien (USA)
18,57 m
  Bill Nieder (USA)
18,18 m
  Jiří Skobla (TCH)
17,65 m
1960   Bill Nieder (USA)
19,68 m
  Parry O'Brien (USA)
19,11 m
  Dallas Long (USA)
19,01 m
1964   Dallas Long (USA)
20,33 m
  Randy Matson (USA)
20,20 m
  Vilmos Varjú (HUN)
19,39 m
1968   Randy Matson (USA)
20,54 m
  George Woods (USA)
20,12 m
  Eduard Gushchin (URS)
20,09 m
1972   Władysław Komar (POL)
21,18 m
  George Woods (USA)
21,17 m
  Hartmut Briesenick (GDR)
21,14 m
1976   Udo Beyer (GDR)
21,05 m
  Yevgeniy Mironov (URS)
21,03 m
  Aleksandr Baryshnikov (URS)
21,00 m
1980   Vladimir Kiselyov (URS)
21,35 m
  Aleksandr Baryshnikov (URS)
21,08 m
  Udo Beyer (GDR)
21,06 m
1984   Alessandro Andrei (ITA)
21,26 m
  Mike Carter (USA)
21,09 m
  Dave Laut (USA)
20,97 m
1988   Ulf Timmermann (GDR)
22,47 m
  Randy Barnes (USA)
22,39 m
  Werner Günthör (SUI)
21,99 m
1992   Mike Stulce (USA)
21,70 m
  Jim Doehring (USA)
20,96 m
  Vyacheslav Lykho (EUN)
20,94 m
1996   Randy Barnes (USA)
21,62 m
  John Godina (USA)
20,79 m
  Oleksandr Bagach (UKR)
20,75 m
2000   Arsi Harju (FIN)
21,29 m
  Adam Nelson (USA)
21,21 m
  John Godina (USA)
21,20 m
2004[note 1]   Adam Nelson (USA)
21,16 m
  Joachim Olsen (DEN)
21,07 m
  Manuel Martínez (ESP)
20,84 m
2008[note 2]   Tomasz Majewski (POL)
21,51 m
  Christian Cantwell (USA)
21,09 m
  Dylan Armstrong (USA)
21,04 m
2012   Tomasz Majewski (POL)
21,89 m
  David Storl (GER)
21,86 m
  Reese Hoffa (USA)
21,23 m
2016   Ryan Crouser (USA)
22,52 m
  Joe Kovacs (USA)
21,78 m
  Tomas Walsh (NZL)
21,36 m

Multiples médaillésModifier

Hommes
Rang Athlète Pays Période Or Argent Bronze Total
1= Rose, RalphRalph Rose   États-Unis 1904–1912 2 1 0 3
1= O'Brien, ParryParry O'Brien   États-Unis 1952–1960 2 1 0 3
3 Majewski, TomaszTomasz Majewski   Pologne 2008–2012 2 0 0 2
4= Nieder, BillBill Nieder   États-Unis 1956–1960 1 1 0 2
4= Matson, RandyRandy Matson   États-Unis 1964–1968 1 1 0 2
4= Barnes, RandyRandy Barnes   États-Unis 1988–1996 1 1 0 2
4= Nelson, AdamAdam Nelson   États-Unis 2000–2004 1 1 0 2
8= Long, DallasDallas Long   États-Unis 1960–1964 1 0 1 2
8= Beyer, UdoUdo Beyer   Allemagne de l'Est 1976–1980 1 0 1 2
10 Woods, GeorgeGeorge Woods   États-Unis 1968–1972 0 2 0 2
11= Baryshnikov, AleksandrAleksandr Baryshnikov   Union soviétique 1976–1980 0 1 1 2
11= Godina, JohnJohn Godina   États-Unis 1996–2000 0 1 1 2
13 Fuchs, JimJim Fuchs   États-Unis 1948–1952 0 0 2 2

Record olympiqueModifier

 
Ryan Crouser, actuel détenteur du record olympique du lancer du poids.
Évolution du record olympique masculin[41]
Marque Athlète Date Lieu Record
11,22 m   Robert Garrett (USA) 7 avril 1896 Athènes
13,80 m   Richard Sheldon (USA) 15 juillet 1900 Paris
14,10 m   Richard Sheldon (USA) 15 juillet 1900 Paris
14,35 m   Ralph Rose (USA) 31 août 1904 Saint-Louis
14,40 m   Wesley Coe (USA) 31 août 1904 Saint-Louis
14,81 m   Ralph Rose (USA) 31 août 1904 Saint-Louis
14,98 m   Ralph Rose (USA) 10 juillet 1912 Stockholm
15,25 m   Ralph Rose (USA) 10 juillet 1912 Stockholm
15,34 m   Patrick McDonald (USA) 10 juillet 1912 Stockholm
15,75 m   Herman Brix (USA) 29 juillet 1928 Amsterdam
15,87 m   John Kuck (USA) 29 juillet 1928 Amsterdam WR
15,94 m   Leo Sexton (USA) 31 juillet 1932 Los Angeles
16,00 m   Leo Sexton (USA) 31 juillet 1932 Los Angeles
16,03 m   Sulo Bärlund (FIN) 2 août 1936 Berlin
16,20 m   Hans Woellke (GER) 2 août 1936 Berlin
16,37 m   James Fuchs (USA) 3 août 1948 Londres
16,47 m   Wilbur Thompson (USA) 3 août 1948 Londres
16,68 m   James Delaney (USA) 3 août 1948 Londres
17,12 m   Wilbur Thompson (USA) 3 août 1948 Londres
17,41 m   Parry O'Brien (USA) 21 juillet 1952 Helsinki
17,92 m   Parry O'Brien (USA) 28 novembre 1956 Melbourne
18,47 m   Parry O'Brien (USA) 28 novembre 1956 Melbourne
18,57 m   Parry O'Brien (USA) 28 novembre 1956 Melbourne
18,77 m   Parry O'Brien (USA) 31 août 1960 Rome
19,11 m   Parry O'Brien (USA) 31 août 1960 Rome
19,68 m   Bill Nieder (USA) 31 août 1960 Rome
19,88 m   Randy Matson (USA) 17 octobre 1964 Tokyo
20,20 m   Randy Matson (USA) 17 octobre 1964 Tokyo
20,33 m   Dallas Long (USA) 17 octobre 1964 Tokyo
20,68 m   Randy Matson (USA) 13 octobre 1968 Mexico
20,97 m   Hartmut Briesenick (GDR) 9 septembre 1972 Munich
21,14 m   Hans-Peter Gies (GDR) 9 septembre 1972 Munich
21,18 m   Wladyslaw Komar (POL) 9 septembre 1972 Munich
21,32 m   Aleksandr Baryshnikov (URS) 23 juillet 1976 Montréal
21,35 m   Vladimir Kiselyov (URS) 30 juillet 1980 Moscou
22,02 m   Ulf Timmermann (GDR) 23 septembre 1988 Séoul
22,16 m   Ulf Timmermann (GDR) 23 septembre 1988 Séoul
22,29 m   Ulf Timmermann (GDR) 23 septembre 1988 Séoul
22,39 m   Randy Barnes (USA) 23 septembre 1988 Séoul
22,47 m   Ulf Timmermann (GDR) 23 septembre 1988 Séoul
22,52 m   Ryan Crouser (USA) 18 août 2016 Rio de Janeiro

FemmesModifier

PalmarèsModifier

Édition Or Argent Bronze
1948   Micheline Ostermeyer (FRA)   Amelia Piccinini (ITA)   Ine Schäffer (AUT)
1952   Galina Zybina (URS)   Marianne Werner (GER)   Klavdiya Tochenova (URS)
1956   Tamara Tyshkevich (URS)   Galina Zybina (URS)   Marianne Werner (EUA)
1960   Tamara Press (URS)   Johanna Lüttge (EUA)   Earlene Brown (USA)
1964   Tamara Press (URS)   Renate Culmberger (EUA)   Galina Zybina (URS)
1968   Margitta Gummel (GDR)   Marita Lange (GDR)   Nadezhda Chizhova (URS)
1972   Nadezhda Chizhova (URS)   Margitta Gummel (GDR)   Ivanka Hristova (BUL)
1976   Ivanka Hristova (BUL)   Nadezhda Chizhova (URS)   Helena Fibingerová (TCH)
1980   Ilona Slupianek (GDR)   Svetlana Krachevskaya (URS)   Margitta Pufe (GDR)
1984   Claudia Losch (FRG)   Mihaela Loghin (ROU)   Gael Martin (AUS)
1988   Natalya Lisovskaya (URS)   Kathrin Neimke (GDR)   Li Meisu (CHN)
1992   Svetlana Krivelyova (EUN)   Huang Zhihong (CHN)   Kathrin Neimke (GER)
1996   Astrid Kumbernuss (GER)   Sui Xinmei (CHN)   Irina Khudoroshkina (RUS)
2000   Yanina Korolchik (BLR)   Larisa Peleshenko (RUS)   Astrid Kumbernuss (GER)
2004   Yumileidi Cumbá (CUB)   Nadine Kleinert (GER)   Svetlana Krivelyova (RUS)
2008   Valerie Vili (NZL)   Natallia Mikhnevich (BLR)   Nadzeya Ostapchuk (BLR)
2012   Valerie Adams (NZL)[42]   Yevgeniya Kolodko (RUS)   Gong Lijiao (CHN)
2016   Michelle Carter (USA)   Valerie Adams (NZL)   Anita Márton (HUN)

Multiples médailléesModifier

Femmes
Rang Athlète Pays Période Or Argent Bronze Total
1 Adams, ValerieValerie Adams   Nouvelle-Zélande 2008–2012 2 1 0 3
2 Press, TamaraTamara Press   Union soviétique 1960–1964 2 0 0 2
3= Zybina, GalinaGalina Zybina   Union soviétique 1952–1964 1 1 1 3
3= Chizhova, NadezhdaNadezhda Chizhova   Union soviétique 1968–1976 1 1 1 3
5 Gummel, MargittaMargitta Gummel   Allemagne de l'Est 1968–1972 1 1 0 2
6= Khristova, IvankaIvanka Khristova   Bulgarie 1972–1976 1 0 1 2
6= Kumbernuss, AstridAstrid Kumbernuss   Allemagne 1996–2000 1 0 1 2
8= Werner, MarianneMarianne Werner   Allemagne 1952–1956 0 1 1 2
8= Neimke, KathrinKathrin Neimke   Allemagne de l'Est
  Allemagne
1988–1992 0 1 1 2

Record olympiqueModifier

Anciennes épreuvesModifier

Une épreuve de « lancer du poids à deux mains » s'est déroulée en 1912 à Stokholm[43]. Par ailleurs, l'épreuve du lancer du poids de 56 livres est apparue lors des Jeux olympiques de 1904 et 1920[44].

Lancer du poids à deux mainsModifier

Édition Or Argent Bronze
1912   Ralph Rose (USA)   Patrick McDonald (USA)   Elmer Niklander (FIN)

Lancer du poids 56 livresModifier

Édition Or Argent Bronze
1904   Étienne Desmarteau (CAN)   John Flanagan (USA)   James Mitchell (USA)
1920   Patrick McDonald (USA)   Patrick Ryan (USA)   Carl Johan Lind (SWE)

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. L'Ukrainien Yuriy Bilonoh, vainqueur de l'épreuve, est disqualifié pour dopage. L'Américain Adam Nelson récupère la médaille d'or en 2012
  2. Le Biélorusse Andrei Mikhnevich, initialement troisième de la finale, est déchu de sa médaille pour dopage. Le Canadien Dylan Armstrong récupère la médaille de bronze en 2013

RéférencesModifier

  1. (en)« Record olympique féminin », sur iaaf.org (consulté le 12 avril 2012)
  2. a et b Parienté et Billouin 2003, p. 689.
  3. (en) « Athletics at the 1896 Athina Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 30 mai 2019)
  4. (en) « Athletics at the 1900 Paris Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 30 mai 2019)
  5. (en) « Athletics at the 1904 St. Louis Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 30 mai 2019)
  6. (en) « Athletics at the 1904 St. Louis Summer Games: Men's 56-pound Weight Throw », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  7. (en) « Athletics at the 1908 London Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 30 mai 2019)
  8. (en) « Athletics at the 1912 Stockholm Summer Games:Men's Shot Put, Both Hands » (consulté le 30 mai 2019)
  9. (en) « Athletics at the 1920 Antwerpen Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 30 mai 2019)
  10. (en) « Athletics at the 1920 Antwerpen Summer Games:Men's 56-pound Weight Throw », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  11. (en) « Athletics at the 1924 Paris Summer Games:Men's Shot Put », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  12. (en) « Athletics at the 1928 Amsterdam Summer Games:Men's Shot Put », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  13. (en) « Athletics at the 1932 Los Angeles Summer Games:Men's Shot Put », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  14. (en) « Athletics at the 1936 Berlin Summer Games:Men's Shot Put », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  15. (en) « Athletics at the 1948 London Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 31 mai 2019)
  16. Parienté et Billouin 2003, p. 694.
  17. (en) « Athletics at the 1952 Helsinki Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 31 mai 2019)
  18. (en) « Athletics at the 1956 Melbourne Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 31 mai 2019)
  19. Parienté et Billouin 2003, p. 698.
  20. (en) « Athletics at the 1960 Roma Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 31 mai 2019)
  21. (en) « Athletics at the 1964 Tokyo Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 31 mai 2019)
  22. (en) « Athletics at the 1968 Ciudad de Mexico Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 31 mai 2019)
  23. Parienté et Billouin 2003, p. 706.
  24. (en) « Athletics at the 1972 Munchen Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 31 mai 2019)
  25. (en) « Athletics at the 1976 Montreal Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 31 mai 2019)
  26. (en) « Athletics at the 1980 Moskva Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 31 mai 2019)
  27. (en) « Athletics at the 1984 Los Angeles Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 31 mai 2019)
  28. (en) « Athletics at the 1988 Seoul Summer Games:Men's Shot Put », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  29. (en) « Athletics at the 1992 Barcelona Summer Games:Men's Shot Put », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  30. Parienté et Billouin 2003, p. 716.
  31. (en) « Athletics at the 1996 Atlanta Summer Games:Men's Shot Put », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  32. (en) « Athletics at the 2000 Sydney Summer Games:Men's Shot Put », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  33. (en) « Athletics at the 2004 Athina Summer Games:Men's Shot Put Final Round », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  34. (en) « Shot put champion stripped of Athens 2004 title as IOC catches up with cheats », sur insidethegames.biz, (consulté le 30 mai 2019)
  35. (en) « Athletics at the 2008 Beijing Summer Games:Men's Shot Put », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  36. (en) « Andrei MIKHNEVICH (BLR) – results annulled from August 2005 », sur iaaf.org, (consulté le 30 mai 2019)
  37. (en) « Athletics at the 2012 London Summer Games:Men's Shot Put » (consulté le 30 mai 2019)
  38. (en) « Report: men's shot put final – Rio 2016 Olympic Games », sur iaaf.org, (consulté le 30 mai 2019)
  39. (en) « Athletics at the 2016 Rio de Janeiro Summer Games:Men's Shot Put », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2019)
  40. (en) « The XXXI Olympic Games - Shot Put men », sur iaaf.org, (consulté le 30 mai 2019)
  41. (en)« Progression du record olympique du lancer du poids - hommes », sur trackfield.brinkster.net (consulté le 16 janvier 2016)
  42. Le 13 août 2012, Nadzeya Ostapchuk est déclassée pour un contrôle positif à la méténolone ((en) « Olympic champion Ostapchuk stripped of shot put gold after failing drugs test », dailymail.co.uk, 13 août 2012).
  43. (en) « Athletics at the 1912 Stockholm Summer Games:Men's Shot Put, Both Hands », sur sports-reference.com (consulté le 10 janvier 2015)
  44. (en) « Athletics at the 1904 St. Louis Summer Games:Men's 56-pound Weight Throw », sur sports-reference.com (consulté le 10 janvier 2015)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Robert Parienté et Alain Billouin, La Fabuleuse Histoire de l'athlétisme, Minerva, , 1021 p. (ISBN 978-2-8307-0727-4)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier