Jeux olympiques de la jeunesse de 2026

Jeux olympiques de la jeunesse d’été de 2026
Logo.

Pays hôte Sénégal
Ville hôte Dakar
Ouverture officielle par X
Participants
Pays X
Athlètes 3016[1] (1508 masculins et 1508 féminins)
Compétition
Nombre de sports 35
Nombre d’épreuves 244
Symboles
Serment olympique X
X
Flamme olympique de la jeunesse X
X
Mascotte X

◄ 2018 Jeux olympiques de la jeunesse 2030 ►

Les Jeux olympiques de la jeunesse d'été 2026 seront la quatrième édition des Jeux olympiques de la jeunesse d'été et la septième édition des Jeux olympiques de la jeunesse. Ils auront lieu au Sénégal, à Dakar, Diamniadio et Saly. Il s'agit du premier événement olympique se tenant sur le continent africain.

Sélection de la ville hôteModifier

Initialement prévus pour 2022, le Comité international olympique a décidé, lors de sa 127e session à Monaco, de décaler l'organisation des futurs JOJ à une année non olympique[2], à savoir 2023. Mais lors de la 132e session organisée en marge des Jeux de Pyeongchang 2018, la commission exécutive du CIO décide finalement de redéplacer les JOJ en 2022[3].

Le processus de sélection de la ville hôte est simplifié[4]. La phase de dialogue s'étend du printemps à l'été 2018. Le rapport de faisabilité est rendu en et les invitations à se porter candidat sont envoyées par le CIO en .

La phase de candidature se déroule de la fin de l'été à l'automne 2018. Le rapport de la commission d'évaluation est rendu en et l'élection de la ville hôte est organisée lors de la 133e session du CIO à Buenos Aires les 8 et suivant[5]. Le Sénégal est désigné comme pays-hôte le [6]. Le contrat liant le CIO et la ville hôte est signé dans la foulée.

Villes candidatesModifier

Thomas Bach s'est clairement montré favorable à l'organisation de ces JOJ sur le continent africain[7],[8]. Le , une liste de quatre villes africaines est annoncée par le CIO[9] et officialisée le suivant[10].

  •   Gaborone (Botswana)
  •   Dakar (Sénégal)
  •   Abuja (Nigeria)
  •   Tunis (Tunisie). La candidature de la Tunisie a été rétablie en juillet 2018 après que le CIO ait suspendu l'évaluation de la candidature en mai en raison de sa discrimination à l'encontre des athlètes israéliens puisque les tribunaux en Tunisie ne permettraient pas aux athlètes israéliens de participer à une compétition de taekwondo.

En septembre, la commission exécutive du CIO devait ne retenir pas plus de deux candidats pour établir ses recommandations par la commission d'évaluation lors de la soumission du rapport final en octobre. Finalement, seul le projet Dakar 2022 sera proposé en session, un « projet jugé visionnaire, ambitieux et techniquement solide qui répond aux objectifs à long terme du pays[11]. Le Sénégal compte une grande population de jeunes et considère les JOJ comme un catalyseur pour engager les jeunes et développer la politique du sport et de la jeunesse du pays. Des investissements importants sont déjà faits en faveur de la jeunesse et du sport dans le cadre du cadre global du pays «Plan Sénégal émergent», qui expose la vision du président à l'horizon 2035 ».

D'autres villes ont manifesté un intérêt mais n'ont pas été retenue sur le critère géographique

La ville avait déjà été candidate à l'organisations des Jeux olympiques de la jeunesse d'été de 2018, qui seront finalement accueillis par Buenos Aires[16].

OrganisationModifier

Le , le CIO et le Sénégal décident d'un commun accord le report des JOJ à 2026 à cause des conséquences de la pandémie de Covid-19, qui a entraîné un report massif des événements sportifs, dont les Jeux olympiques de Tokyo 2020. La décision est motivée afin d'éviter la surcharge des fédérations face au nouveau calendrier. Il n'y aura donc pas de JOJ d'été organisés en 2022[19],[20].

Sites des compétitionsModifier

Les sites proposés pour accueillir les épreuves sont situés à la capitale Dakar, dans nouvelle ville de Diamniadio et dans la station balnéaire Saly[21]

DakarModifier

DiamniadioModifier

Par ailleurs, le stade olympique de Diamniadio, non présenté dans le dossier de candidature, sera utilisé.

SalyModifier

Nations participantesModifier

CompétitionModifier

Sports au programmeModifier

Les Jeux olympiques de la jeunesse d'été de 2026 comprendront 244 épreuves dans 35 sports[22]. Il y aura une égalité parfaite entre le nombre de femmes et d'hommes.

Le breakdance, le skateboard, l'escalade, le surf et le karaté rejoindront les 28 sports de base[23]. Il y aura 13 épreuves par équipes mixtes, 1 épreuve ouverte (équestre), 115 épreuves masculines et 115 épreuves féminines. Le baseball et le wushu ont ensuite été ajoutés[24].

CalendrierModifier

Notes et référencesModifier

  1. prévu en décembre 2019 sans compter le baseball5 et le wushu
  2. [PDF] Agenda olympique 2020 (Recommandation 25).
  3. « La commission exécutive achève ses travaux le regard tourné vers PyeongChang 2018 et au-delà », sur olympic.org, (consulté le ).
  4. « Un processus simplifié pour sélectionner l'hôte des Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2022 en Afrique », sur olympic.org, (consulté le ).
  5. « 3es Jeux Olympiques de la Jeunesse d'été 2018 à Buenos Aires, Argentine - Procédure d'accréditation et informations aux médias », Actualités olympiques,‎ (lire en ligne).
  6. « CIO: le Sénégal désigné pour organiser les JOJ-2022 », sur lesechos.fr, (consulté le )
  7. (en) Robert Livingstone, « IOC Seeks African City To Host Youth Olympic Games in 2022 », Games bids,‎ (lire en ligne).
  8. (en) Nick Butler, « IOC to target African country to host Summer Youth Olympic Games », Inside the Games,‎ (lire en ligne).
  9. « Jeux Olympiques de la jeunesse 2022 en Afrique - l'idée fait son chemin », Actualités olympiques,‎ (lire en ligne).
  10. Botswana, Nigeria, Senegal and Tunisia Remain In Race To Host 2022 Youth Olympics After Tunisian Suspension Lifted
  11. YOG – Host Selection 2022; Dakar to host 2022 Youth Olympic Games
  12. (en) « Youth Olympics perfect for Hong Kong, says former federation official Pang Chung », sur South China Morning Post.
  13. (en) « Interest Growing To Host 2023 Youth Olympic Games In Munich », sur gamesbids.com, (consulté le ).
  14. Exclusive: Budapest targeted as host of Summer Youth Olympic Games, sur insidethegames.biz
  15. « Les Pays-Bas envisagent d'organiser les Jeux de 2018 ou 2022 », sur Le Parisien, (consulté le ).
  16. (en) « Rotterdam To Study 2023 Youth Olympic Games Bid », sur Games Bids
  17. « В Казани могут пройти юношеские Олимпийские игры 2023 - Новости Казани и Татарстана »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  18. (en) « Monterrey, Mexico Abandons 2023 Youth Olympic Games Bid », sur gamesbids.com, (consulté le ).
  19. « Le Sénégal et le CIO conviennent de reporter à 2026 les Jeux olympiques de la jeunesse de Dakar 2022 », Actualités olympiques,‎ (lire en ligne).
  20. « Pour avoir les Jeux, l'Afrique devra attendre jusqu'en 2026 », sur FrancsJeux,  : « Thomas Bach ne s'en est pas caché : la crise sanitaire n'explique pas à elle seule le report à l'année 2026. Certes, la pandémie a retardé la préparation de l'événement, initialement prévu du 22 octobre au 9 novembre 2022. Mais un décalage d'une année aurait pu suffire. Le président du CIO l'a expliqué : maintenir les JOJ d'été en 2022 aurait provoqué un embouteillage d'événements olympiques difficile à surmonter pour l'ensemble du mouvement. Le CIO et ses comités nationaux olympiques auraient été contraints d'enchaîner cinq rendez-vous en une période de trois ans : les Jeux de Tokyo en 2021, les Jeux d'hiver de Pékin et les Jeux de la Jeunesse de Dakar en 2022, les Jeux de la Jeunesse d'hiver de Gangwon et les Jeux de Paris en 2024. »
  21. David Kalfa, « Où en est le Sénégal, à trois ans des Jeux olympiques de la jeunesse 2022 ? », sur rfi.fr, (consulté le )
  22. Youth Olympic Games Dakar 2022 - Sports and Events Programme
  23. Karate and four sports set for Paris 2024 inclusion confirmed on Dakar 2022 programme
  24. https://www.insidethegames.biz/articles/1088873/baseball5-wushu-added-to-dakar-2022 Baseball5 and wushu added to Dakar 2022 programme as IOC announce date change