Ouvrir le menu principal
Patinage de vitesse sur piste

Le roller de vitesse (ou course en roller) est un sport consistant à parcourir différentes distances (de 100 m à plus de 100 km) le plus rapidement possible. Les courses de roller de vitesse se pratiquent sur piste, circuit (patinodrome) ou route. Les types de courses sont inspirées de l'athlétisme et du cyclisme.

Les courses sont individuelles (contre-la-montre) ou collectives, elles engagent de quatre à plusieurs milliers de patineurs. Les compétitions majeures sont la World Inline Cup (coupe du monde des marathons en roller) et les championnats du monde de vitesse.

MatérielModifier

ChaussonModifier

 
Patins de vitesse.

La chaussure du roller de vitesse est une version très spécialisée du roller classique, elle est constituée d'une coque en composite carbone ou fibre de verre, recouverte d'un revêtement en cuir ou synthétique. Pour obtenir les meilleures performances, la chaussure doit s'ajuster au plus près de la forme du pied, aussi les chaussures de vitesse sont souvent thermoformables (elles peuvent être chauffées, elles s'amollissent alors et peuvent être partiellement modelées pour mieux se conformer à l'anatomie du patineur), ou directement produites à partir de moulages des pieds de l'athlète, pour un coût nettement supérieur à celui d'un patin de série.

PlatineModifier

La platine est constituée d'un alliage à base d'aluminium (ou nouvellement en carbone). Une platine peut recevoir, selon les modèles, de 3 à 5 roues d'un diamètre de 80 à 125 mm. Les règlements internationaux interdisant un train roulant de plus de 50 cm (de l'extrémité de la roue avant à l'extrémité de la roue arrière).

Au plan des innovations, des platines claps, présentant un système à ressort semblable à celui des patins de vitesse sur glace, ont été développées à la fin des années 1990 pour le roller, mais elles ont été abandonnées rapidement, ayant failli à faire la preuve d'un gain substantiel de performance par rapport aux platines classiques.

RouesModifier

Ces dernières années ont vu l'augmentation progressive du diamètre des roues, passant de 80 à 84 mm, puis de 100 à 110 mm et enfin 125 mm. La tendance actuelle chez l'élite internationale est aux platines à quatre roues de 100 à 110 mm, mais on peut trouver chez les compétiteurs un large éventail de configurations, allant de cinq roues de 80 mm, à cinq roues de 90 mm, en passant par des montages de trois roues de 100 mm avec une roue de 84 mm ou 90 mm.

En 2014 on voit arriver des platines de 3 roues de 125 mm, actuellement homologuées seulement pour les marathons et les très longues distances. Les roues de vitesse sont plus dures que les roues de loisir. Plus le revêtement est lisse et plus les roues employées sont dures. Ordinairement, on choisit pour les marathons des duretés de l'ordre de 83A à 86A, les compétitions sur piste ou en indoor permettant d'user de roues au-delà de 88A. Indépendamment de la dureté, les roues sont généralement conçues pour un emploi spécifique, présentant une combinaison de roulage, accroche et résistance à l'usure, propre à chaque surface.

L'utilisation des roues « spécial pluie » offre également une bonne accroche sur sol mouillé ou glissant, ce qui permet de maintenir une vitesse quasi identique à celle sur sol sec.

RoulementsModifier

Quant aux roulements, il en existe deux formats, les roulements traditionnels (type 608) et les micro-roulements (type 688). Le second modèle présente l'avantage d'un poids réduit, ce qui peut faire une différence sur les 16 ou 20 roulements que contiennent une paire de rollers, mais il exige des roues spécialement conçues pour le recevoir qui sont plus rares dans les grandes tailles (100 et 110 mm) aujourd'hui employées en compétition, ainsi que d'une plus grande fragilité à la poussière[1]. Des bagues d'adaptation permettent toutefois de monter des micro roulements sur des roues classiques.

TechniqueModifier

La technique du roller de vitesse est similaire à celle du patinage de vitesse sur glace, consistant en de longues poussées latérales, ainsi que des pas croisés pour les prises de virages. Cependant, dans les années 1990, le patineur américain Chad Hedrick introduisit une nouvelle technique appelée double-poussée. Ce mode de patinage ajoute à la technique classique une phase supplémentaire de poussée vers l'intérieur qui en accroît le rendement. La plupart des patineurs de niveau international ont très progressivement adopté la double-poussée, avec plus ou moins de succès.

Les virages sont plus difficiles à aborder avec des rollers de vitesse qu'avec des patins de loisir du fait de l'étendue de la platine ou de la taille des roues, impliquant un plus grand encombrement ainsi qu'une plus grande longueur de roues au sol, et donc une moindre maniabilité.

CompétitionsModifier

Championnat du mondeModifier

Année Pays Nations participantes

 

 

 

1986 I Adélaïde   Australie * / / /
1987 II Grenoble   France * / / /
1988 III Cassano d'Adda   Italie * / / /
1989 IV Hastings   Nouvelle-Zélande * / / /
1990 V Bello   Colombie 14   Italie   États-Unis   Colombie
1991 VI Ostende   Belgique * / / /
1992 VII Rome   Italie * / / /
1993 VIII Colorado Springs   États-Unis * / / /
1994 IX Gujan-Mestras   France *   États-Unis   France /
1995 X Perth   Australie * / / /
1996 XI Barrancabermeja   Colombie * / / /
1997 XII Mar del Plata   Argentine * / / /
1998 XIII Pampelune   Espagne * / / /
1999 XIV Santiago   Chili * / / /
2000 XV Barrancabermeja   Colombie 31   Colombie   États-Unis   Chili
2001 XVI Valence-d'Agen   France *   États-Unis   France   Espagne
2002 XVII Ostende   Belgique *   Colombie   Italie   États-Unis
2003 XVIII Barquisimeto   Venezuela *   États-Unis   Colombie   Italie
2004 XIX Abruzzes   Italie 39   Colombie   Italie   États-Unis
2005 XX Suzhou   Chine 31   Colombie   États-Unis   Italie
2006 XXI Anyang   Corée du Sud 46   Colombie   Corée du Sud   Nouvelle-Zélande
2007 XXII Cali   Colombie 42   Colombie   Corée du Sud   États-Unis
2008 XXIII Gijón   Espagne 57   Colombie   Corée du Sud   États-Unis
2009[2] XXIV Haning   Chine 42   Corée du Sud   Colombie   Taïwan
2010 XXIV Guarne   Colombie 34   Colombie   Corée du Sud   États-Unis
2011[3] XXV Yeosu   Corée du Sud   Colombie   Corée du Sud   Taïwan
2012 XXVI Ascoli Piceno   Italie 34   Colombie   Italie   Corée du Sud
2013 XXVII Ostende   Belgique 51   Colombie   Italie   Belgique
2014 XXVIII Rosario   Argentine 50   Colombie   France   Taïwan
2015 XXIX Kaohsiung   Taïwan * / / /
2016 XXX Nankin   Chine * / / /
2017 XXXI Nankin   Chine * / / /
2018 XXXII Heerde   Pays-Bas * / / /
2019 XXXIII Barcelone   Espagne * / / /
2020 XXXIV ...   Colombie * / / /

Marathons et longues distancesModifier

En France, les courses les plus populaires sont les marathons (épreuves de plus ou moins 42 km) de la French Inline Cup[4].

Au niveau international, il existe aussi un important circuit de marathons en roller, la World Inline Cup[5], qui donne lieu à des épreuves extrêmement disputées et très fréquentées (marathons de Séoul[6], Paris[7], Zurich[8], Berlin[9], Suzhou en Chine, etc.), où s'affrontent de grandes équipes sponsorisées.

Ces circuits de compétitions sont déclinés en coupes nationales des marathons, telles que les Swiss Inline Cup, Austrian Inline Cup, Italian Inline Cup, Univé World on Wheels (Pays-Bas), Sverige Inline Cup (Suède) ou Korean Inline Cup.

Il existe enfin des classiques parmi les courses rollers en France et dans le monde, parmi lesquelles on compte

  • Les 24 Heures Rollers, course d’endurance qui consiste en un nombre maximum de kilomètres en 24 heures. C'est à la fois compétition sportive exigeante et fête populaire ouverte à tous. En Europe, l'édition se déroule en France sur le circuit Bugatti du Mans. Cette épreuve attire chaque année 600 équipes, pour un total de près de 6 000 participants. En Amérique, il existe l'édition des 24h Roller Montréal (Québec, Canada) sur le circuit Gilles-Villeneuve. Ce circuit est très rapide, d'où la forte probabilité d'effectuer des records.
  • Le marathon d'Engadin, à Saint-Moritz, en Suisse, réputé le plus rapide du monde, avec une moyenne atteignant 50 km/h, et une longue descente où les meilleurs patineurs approchent des 100 km/h. Le décor de la course est magnifique, et le nombre de participants, près de 5 000, participe au prestige de l'épreuve.
  • Le marathon d'Incheon, en Corée, grande course sur le littoral coréen, 11 000 participants.
  • Aux États-Unis, la fameuse course Athens to Atlanta (140 km de ville à ville), une des plus éprouvantes épreuves du monde.
  • Le Roll'Athlon100, en France, magnifique et unique évènement, épreuve de 103km de ville à ville (Motz (73) à Seyssel (74)) en une boucle autour du Rhône, à cheval sur 3 départements (73,01,74) et traversant 27 communes. Dans une des plus belles régions française, parcours technique et varié dans un cadre exceptionnel entre Rhône,vignobles,marais et montagnes. Pascal Briand en est le parrain. C'est une étape de la Coupe de France des Marathons/lgue distance Roller.

Piste et indoorModifier

On pratique également des courses sur des pistes spécifiques au roller de vitesse, et sur des anneaux « routiers ». Chaque année se déroulent des championnats nationaux et mondiaux sur piste et route. Ces évènements ne sont pas sponsorisés.

Les pistes sont des circuits fermés de 150 à 400 m de circonférence. Le sol peut en être incurvé ou incliné afin de faciliter les virages.

À la différence de l'Europe, les pistes sont rares aux États-Unis, et les courses se déroulent le plus souvent en indoor, sur des rinks, dont le revêtement est du parquet de bois plastifié. Les rinks font en général 100 m de circonférence, les courses y sont très techniques.

Les Trois Pistes, qui comme son nom l'indique, se déroule sur trois pistes du sud de la France (Pibrac, Valence d'Agen et Gujan Mestras) est une des plus belles compétitions qui rassemble de nombreuses nations depuis de nombreuses années tous les ans le week-end de Pâques.

Les formats de course les plus fréquents sont les suivants :

  • course en ligne : course traditionnelle, le vainqueur est celui qui passe la ligne d'arrivée le premier ;
  • course à élimination : à chaque tour de piste ou tous les deux tours, on élimine le dernier patineur du peloton, les premiers et derniers tours se font généralement sans élimination, la fin de l'épreuve est donc une course en ligne avec un nombre réduit de compétiteurs (5 ou 6) ;
  • course à points : à chaque tour de piste, on attribue des points aux trois premiers patineurs à passer une ligne, le vainqueur est désigné par le total des points accumulés et par sa position à l'arrivée ;
  • course en relais à l'américaine : course par équipe de trois ou quatre patineurs, les relais s'effectuent en poussant son coéquipier pour lui donner une impulsion de départ ;
  • course contre-la-montre : épreuve individuelle où l'on doit parcourir une distance fixée (100, 200 ou 300 m) dans le temps le plus court possible, il existe aussi des contre-la-montre par équipe.

Spécialistes notablesModifier

 
Louis Fichaux, en 1941.

TactiqueModifier

Les tactiques employées pendant les marathons en roller de vitesse s'apparentent à celles du circuit cycliste. Le phénomène d'aspiration étant plus marqué encore en roller qu'en cyclisme, les patineurs forment des pelotons derrière un patineur de tête, épargnant ainsi leurs forces. Il est d'usage que la tête de peloton change régulièrement pour maintenir un train régulier, et ne pas imposer trop d'effort au même patineur. Il est considéré comme antisportif de ne jamais participer au relais.

Les membres d'une équipe ont souvent un rôle prédéterminé pour une course. Certains auront pour objectif de fatiguer le peloton en lançant des attaques successives. D'autres doivent mener des échappées, ou ralentir les adversaires pour permettre à une échappée de réussir. Enfin, on désigne un leader qui devra être protégé pendant la course, ne prenant pas de relais, afin qu'il ne fournisse aucun effort susceptible de le fatiguer avant le sprint final.

Transition roller de vitesse / patinage de vitesse sur glaceModifier

Le roller de vitesse est un sport olympique, mais n'a jamais fait partie des sports représentés, au même titre que le karaté ou le rugby, qui lui a été représenté une seule fois.

Un certain nombre de patineurs ont choisi de passer au patinage à glace afin de pouvoir concourir aux Jeux olympiques. Le premier à franchir le pas fut l'américain KC Boutiette en 1993. En 2002, trois anciens patineurs en roller (Jennifer Rodriguez, Derek Parra et Joey Cheek) récoltèrent cinq médailles aux Jeux olympiques d'hiver de Salt Lake City. En 2006, Chad Hedrick et Joey Cheek remportèrent tous deux une médaille d'or aux JO de Turin.

Le premier patineur de vitesse Français à participer au JO fut le Breton Pascal Briand.

Suivant leur exemple, de nombreux patineurs en roller s'entraînent désormais une partie de l'année sur glace dans la perspective d'une qualification pour les Jeux olympiques d'hiver.

Records mondiauxModifier

PisteModifier

Homme
Distance Skater Temps Date Lieu
300 Andres Jiménez   Colombie 23 s 669 11/10/2015 Guarne (Colombia)
500 Joey Mantia   États-Unis 40 s 088 16/09/2008 Texas (États-Unis)
1 000 Carlos Perez   États-Unis 1 min 21 s 719 24/07/2007 Nebraska (États-Unis)
1 500 Keith Carroll   États-Unis 2 min 07 s 770 01/08/2007 Ohio (États-Unis)
2 000 Chris Tees   États-Unis 2 min 54 s 560 28/05/2006 Nebraska (États-Unis)
3 000 Giuseppe de Persio   Italie 4 min 21 s 764 01/08/1980 Finale Emilia (Italie)
5 000 Mirko Giupponi   Italie 7 min 34 s 938 29/08/1987 Grenoble (France)
10 000 Diego Rosero   Colombie 15 min 10 s 630 25/08/2002 Zandvoorde (Belgique)
15 000 Alexis Contin   France 23 min 02 s 770 2008 Gijon (Espagne)
20 000 Paolo Bomben   Italie 30 min 52 s 792 29/08/1987 Grenoble (France)
30 000 Joey Mantia   États-Unis 1 h 20 min 17 s 737 26/09/2004 Nebraska (États-Unis)
50 000 Joey Mantia   États-Unis 1 h 20 min 17 s 736 29/08/2004 Ohio (États-Unis)
Mise à jour novembre 2007
Femme
Distance Skater Temps Date Lieu
300 Nicoletta Falcone   Italie 26 s 213 23/07/2007 Estarreja (Portugal)
500 Simona de Cesaris   Italie 44 s 404 28/08/1987 Grenoble (France)
1 000 Barbara Fischer   Allemagne 1 min 27 s 060 28/08/1988 Inzell (Allemagne)
1 500 Marisa Canafoglia   Italie 2 min 14 s 644 27/08/1987 Grenoble (France)
2 000 Nicola Malmstrom   Allemagne 3 min 02 s 025 28/08/1988 Inzell (Allemagne)
3 000 Marisa Canafoglia   Italie 4 min 38 s 464 29/08/1987 Grenoble (France)
5 000 Marisa Canafoglia   Italie 7 min 48 s 508 30/08/1987 Grenoble (France)
10 000 Marisa Canafoglia   Italie 15 min 58 s 022 30/08/1987 Grenoble (France)
15 000 Brigitte Méndez   Colombie 25 min 14 s 298 04/09/2004 L'Aquila (Italie)
20 000 Annie Lambrechts   Belgique 32 min 53 s 970 28/06/1985 Lovaina (Belgique)
30 000 Annie Lambrechts   Belgique 49 min 15 s 906 28/06/1985 Lovaina (Belgique)
50 000 Annie Lambrechts   Belgique 1 h 21 min 26 s 942 28/06/1985 Lovaina (Belgique)
Mise à jour mai 2009

RouteModifier

Homme
Distance Skater Temps Date Lieu
200 G.Duggento   Italie 16 s 209 06/09/2007 Anyang (Corée du Sud)
300 Chad Hedrick   États-Unis 23 s 681 02/08/2006 Barrancabermeja (Colombie)
500 Joey Mantia   États-Unis 38 s 660 07/09/2006 Anyang (Corée du Sud)
1 000 Ippolito Sanfratello   Italie 1 min 17 s 757 17/06/1999 Padua (Italie)
1 500 Chad Hedrick   États-Unis 1 min 57 s 698 17/06/1999 Padua (Italie)
2 000 Derek Downing   États-Unis 2 min 40 s 658 17/06/1999 Padua (Italie)
3 000 Fabio Marangoni   Italie 4 min 18 s 379 17/06/1999 Padua (Italie)
5 000 Arnaud Gicquel   France 6 min 43 s 900 30/07/2003 Padua (Italie)
10 000 Joey Mantia   États-Unis 13 min 46 s 801 06/09/2006 Anyang (Corée du Sud)
15 000 Chad Hedrick   États-Unis 22 min 11 s 960 02/08/2000 Barrancabermeja (Colombie)
20 000 Joey Mantia   États-Unis 29 min 01 s 955 07/09/2006 Anyang (Corée du Sud)
30 000 Derek Downing   États-Unis 48 min 42 s 179 28/08/1997 Road Rash Nationals(États-Unis)
42 195 (marathon) Bart Swings   Belgique 58 min 10 s 000 27/09/2014 Berlin (Allemagne)
50 000 Mauro Lollobrigida   Italie 1 h 21 min 29 s 102 28/08/1997 Grenoble (France)
84 390 Luca Presti   Italie 2 h 14 min 37 s 000 03/11/1999 Santiago (Chilie)
Mise à jour mai 2009
Femme
Distance Skater Temps Date Lieu
200 Jennifer Caicedo   Colombie 18,27 30/08/2007 Cali (Colombie)
300 Andrea González   Argentine 26 s 791 26/07/1999 Winnipeg (Canada)
500 Jennifer Caicedo   Colombie 43 s 478 07/09/2006 Anyang (Corée du Sud)
1 000 Marisa Canafoglia   Italie 1 min 28 s 014 28/08/1987 Grenoble (France)
1 500 Marisa Canafoglia   Italie 2 min 14 s 122 28/08/1987 Grenoble (France)
2 000 Luz Mery Tristán   Colombie 3 min 07 s 040 12/11/1990 Bello (Colombie)
3 000 Francesca Monteverde   Italie 4 min 55 s 506 29/08/1987 Grenoble (France)
5 000 Simona di Eugenio   Italie 7 min 40 s 530 30/07/2003 Padua (Italie)
10 000 Julie Brabant   Canada 13 min 28 s 00 ?/07/1998 Toronto (Canada)
15 000 Sheila Herrero   Espagne 24 min 57 s 820 02/08/2000 Barrancabermeja (Colombie)
20 000 Alexandra Vivas   Colombie 32 min 18 s 177 07/09/2006 Anyang (Corée du Sud)
21 097 (semi- marathon) Adelia Marra   Italie 35 min 02 s 930 28/08/1987 Pamplona (Espagne)
30 000 Marisa Canafoglia   Italie 52 min 38 s 640 28/08/1987 Grenoble (France)
40 000 Sheila Herrero   Espagne 1 h 18 min 01 s 000 03/10/1999 Santiago (Chilie)
42 195 (marathon) Cyndy Klassen   Canada 1 h 06 min 25 s 000 13/09/1998 Minnesota (États-Unis)
50 000 Marisa Canafoglia   Italie 1 h 28 min 16 s 852 28/08/1987 Grenoble (France)
Mise à jour juin 2012

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier