Ouvrir le menu principal

Jean-Pierre Lacroix (haut fonctionnaire)

préfet français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean-Pierre Lacroix.
Jean-Pierre Lacroix
Jean-Pierre Lacroix (Préfet).jpg
Fonctions
Conseiller communautaire de Morvan Sommets et Grands Lacs (d)
depuis le
Préfet du Loiret
jusqu'au
Préfet du Rhône
-
Michel Besse (d)
Préfet de la Corse-du-Sud
-
Dominique Dubois (d)
Préfet du Morbihan
jusqu'au
inconnu
Joël Lebeschu (d)
Préfet du Val-d'Oise
depuis le
Conseiller municipal de Lormes (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (77 ans)
AvignonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

Jean-Pierre Alain Lacroix, né le à Avignon (Vaucluse), est un haut fonctionnaire français, préfet de région (successivement Guyane, Corse, Centre, Rhône-Alpes).

BiographieModifier

Lyonnais par ses parents, après une licence de droit, il entre à l'Institut d'études politiques de Paris dont il devient diplômé en 1967. Après son service militaire, il est admis à l'ENA en 1970 et en sort en 1972 (promotion "Charles de Gaulle") en tant qu'administrateur civil de 2e classe, affecté au ministère de la défense.

Nommé en 1974 sous-préfet, directeur de cabinet du préfet du Haut-Rhin, il devient en 1976 secrétaire général de la préfecture du Lot, puis en 1978 sous-préfet de l'arrondissement de Saint-Gaudens, avant de devenir en 1980 secrétaire général de la préfecture de l'Eure, en 1982 secrétaire général pour les Affaires régionales d'Auvergne et en 1984 secrétaire général de la préfecture du Pas-de-Calais.

Promu en 1988 préfet, il est affecté à Cayenne comme préfet de la région Guyane.

En 1990, il est directeur des affaires politiques, administratives et financières au ministère de l'Outre-mer, où il devient un an plus tard directeur du cabinet du ministre, puis haut fonctionnaire de défense du même ministère.

Il réintègre le ministère de l'Intérieur en 1992 comme directeur central de la police territoriale à la DGPN avant d'être nommé préfet de l'Ain de novembre 1992 à août 1995, puis du Morbihan en 1995 et du Val-d'Oise en 1998.

À la suite de l'affaire des paillotes en 1999, Jean-Pierre Chevènement, alors ministre de l'Intérieur, lui confie la délicate mission de succéder à Bernard Bonnet comme préfet de la Région Corse, préfet de la Corse-du-Sud.

En septembre 2001, il est nommé préfet de la région Centre, préfet du Loiret avant d'obtenir son dernier poste en 2004, comme préfet de la Zone de défense sud-est, préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône.

La question de son départ reste toutefois légèrement ambiguë, sinon politique[réf. nécessaire] ; en effet, en avril 2007 il a refusé d'organiser un service de sécurité particulier en vue d'un déplacement de Nicolas Sarkozy, pressenti houleux, à la Croix-Rousse, le quartier étant occupé par des militants anarchistes protestant contre le candidat UMP pour la présidentielle, alors en campagne électorale, mais non plus ministre de l'intérieur à ce moment. Sa secrétaire Des témoins rapportent[Qui ?] un violent entretien téléphonique entre les deux hommes, Jean-Pierre Lacroix refusant toujours de mobiliser des forces de police supplémentaires afin de disperser les manifestants, en dépit de colère de Nicolas Sarkozy, Nicolas Sarkozy est entré en fonction officiellement le 6 mai 2007 et Jean-Pierre Lacroix a été admis deux jours plus tard à faire valoir ses droits à la retraite. Il est toutefois resté en fonction jusqu'au dernier jour statutairement possible, c'est-à-dire le 30 juin 2007.

Jean-Pierre Lacroix est, par ailleurs, président de l'Association Henri Bachelin qui a pour objet de faire connaître l'œuvre de cet écrivain morvandiau né à Lormes (Nièvre) en 1879. Il est premier adjoint au maire de Lormes depuis mars 2008.

Depuis mai 2008, il est vice-président du Comité pour la Transalpine Lyon-Turin

Par arrêté du 29 mai 2009, Jean-Pierre Lacroix est nommé président de la commission de sélection des candidatures à l’entrée en classe préparatoire intégrée au concours d’inspecteur du travail. Afin de diversifier l'accès à l'emploi, la commission de sélection présidée par Jean-Pierre Lacroix a admis le 9 juin 2010.

Jean-Pierre Lacroix est un ancien président de l'association ARALIS[Quand ?] (Association Rhône-Alpes pour le logement et l’insertion sociale), créée en 1951.

DistinctionsModifier