Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Né le à Criquetot-l'Esneval[1], en Seine-Maritime, fils d'un notaire[2], Philippe Deslandes est ancien élève de l'École navale, de l'École d'application des enseignes de vaisseau, et de l'École nationale d'administration (promotion Pierre-Mendès-France, 1976-1978)[3]. À l'ENA, il est « très copain » avec Philippe de Villiers[2].

Après avoir été marin dès l'âge de 18 ans, il entame une carrière de haut fonctionnaire[2]. Proche de Charles Pasqua, dont il est directeur de cabinet en 1986-88[2]. Pendant quatre ans et demi, à partir de 1988, il fait une « parenthèse » dans le privé, chez Alcatel[2]. À la même époque, il est adhérent au Rassemblement pour la République[2]. Il occupe par la suite, entre autres postes, ceux de préfet d'Eure-et-Loir (1994-1995), du Val-d'Oise (1995-1998) et de la Marne (2006-2008).

Envoyé à Monaco, est conseiller de gouvernement pour l'Intérieur de 1998[4] à 2006.

À l'occasion de la primaire de la droite et du centre de 2016, il représente Alain Juppé au sein de la commission départementale d'organisation du Loir-et-Cher[2].

RéférencesModifier

BibliographieModifier