Jean-Luc Vasseur

footballeur et entraîneur français

Jean-Luc Vasseur
Image illustrative de l’article Jean-Luc Vasseur
Jean-Luc Vasseur, entraîneur de Reims en 2014.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Olympique lyonnais (féminines)
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (52 ans)
Lieu Poissy (France)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 19862001
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
1984-1986Drapeau : France Paris Saint-Germain
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1986-1992Drapeau : France Paris Saint-Germain022 0(0)
1992-1995Drapeau : France Stade rennais096 0(2)
1995-1996Drapeau : France AS Saint-Étienne013 0(0)
1996-1998Drapeau : France US Créteil 035 0(3)
1998-1999Drapeau : France RC France 92 014 0(0)
1999-2001Drapeau : France CM Aubervilliers
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2001-2011Drapeau : France Paris Saint-Germain rés.
2011-2014 Drapeau : France US Créteil-Lusitanos 28v 18n 22d
2014-2015 Drapeau : France Stade de Reims 10v 8n 16d
2015-2016 Drapeau : France Paris FC 3v 8n 11d
2017-2018 Drapeau : France LB Châteauroux 21v 13n 19d
2019- Drapeau : France Olympique lyonnais (F) 43v 2n 1d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 24 mai 2020

Jean-Luc Vasseur est un joueur de football français né le à Poissy en région parisienne. Il a été formé au Paris-Saint-Germain, et a joué au Paris-Saint-Germain, Stade Rennais, AS Saint-Étienne, US Créteil-Lusitanos, Racing Club de France. Il évoluait au poste de défenseur et milieu de terrain. Reconverti en entraîneur, il entraîne actuellement l'équipe féminine de l'Olympique lyonnais.

BiographieModifier

D'origine espagnole par sa mère, il vit à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, pendant son enfance. A 15 ans il entre au centre de formation du Paris Saint-Germain. Il joue son premier match professionnel à 17 ans sous les ordres de Gérard Houllier. Il intègre l'équipe de France dans la catégorie des moins de 16 ans à moins de 18 ans avec Didier Deschamps et Marcel Desailly, ainsi que l'équipe militaire. A l'arrivée de Canal+ il quitte le PSG en 1992 pour le Stade rennais puis l'AS Saint-Étienne, l'US Créteil-Lusitanos, et enfin le Racing Club de France.

Après sa carrière de joueur, Jean-Luc revient au centre de formation du Paris-Saint-Germain en 2001 en tant qu'éducateur. Responsable de la CFA2, il est en tête du classement du groupe A, quand il est appelé au chevet des U19 du Paris-Saint-Germain avec la mission de les qualifier pour les play-offs. Ce qu'il fera avant d'être éliminé par le vainqueur de l'épreuve, le Stade rennais.

Il dirige les U19 du Paris-Saint-Germain entre 2002 et 2005, et participe à l'éclosion de joueurs tels que David Ngog, Clément Chantôme et Mounir Obbadi.

Enfin en 2005, lors de la réorganisation du centre de formation, il est le seul à rester de l'ancienne équipe pour se voir attribuer les U17.

Jean-Luc se voit confier l'avenir des joueurs tels que Adrien Rabiot, Mamadou Sakho, Kingsley Coman, Mike Maignan, Hervin Ongenda, Presnel Kimpembe, Jean-Christophe Bahebeck et Neeskens Kebano. Trois fois finalistes du championnat de France des U17, il remporte avec son équipe la finale le à Tarbes contre l'Olympique de Marseille.

Le , il signe un contrat de deux ans avec une année en option en cas de montée, au club de National Créteil-Lusitanos, en remplacement d'Hubert Velud. Il réalise le meilleur départ de l' histoire du club avec 10 victoires lors des 11 premières journées du Championnat de France de football National 2012-2013. À l'issue de cette saison, il est sacré champion de France avec une accession en Ligue 2, et élu meilleur entraîneur de National par Foot national.

Lors de la saison 2013-2014, l'US Créteil-Lusitanos finit 11e du classement de Ligue 2.

En , Jean-Luc Vasseur est transféré et signe un contrat de deux ans pour diriger l'équipe première du Stade de Reims, qui évolue en championnat de Ligue 1, sans pouvoir être accompagné de son adjoint. Il finit 9e aux matchs aller avec 28 points. Les absents de la CAN se font sentir dès le début des matchs retour. Après une nouvelle défaite de son équipe face au LOSC lors de la 31e journée de Ligue 1, il est remercié par ses dirigeants le . Le club pointe alors à la 16e place du classement, avec 3 points d'avance sur le premier relégable[1]. Il est remplacé par l'adjoint au club dans l'encadrement technique depuis 2010.

À la suite du licenciement de Denis Renaud, il est engagé le par le Paris FC évoluant en Ligue 2. À la fin de la saison, il prend la décision de ne pas rester malgré une dernière année de contrat.

Le , il est nommé entraîneur principal du LB Châteauroux promu en Ligue 2. Lors de la saison 2017/2018, le club atteint son maintien dès , et finit la saison 9e du classement avec 60 points, record obtenu il y a 15 ans. Le , il est écarté de son poste, après deux défaites consécutives.

Entraîneur de l'Olympique lyonnais (F)Modifier

Le , il devient le nouvel entraîneur de l'équipe féminine de l'Olympique lyonnais. Il s'y engage pour deux saisons[2].

Pour la première fois en France, un technicien aura entraîné dans l’élite une équipe de football masculine et féminine, car Jean-Luc Vasseur présente la particularité d’avoir entraîné des équipes masculines en Ligue 2 et le Stade de Reims en Ligue 1.

Le 21 septembre 2019, Jean-Luc Vasseur et ses joueuses remportent la première édition du Trophée des championnes en battant le Paris-Saint-Germain aux tirs au but (4-3), quelques semaines auparavant le 18 août 2019 lui et ses joueuses remportaient la Women's International Champions Cup lors du tournoi de pré-saison de celui-ci.

Le 14 mai 2020, Jean-Luc Vasseur et ses joueuses remportent le Championnat de France, suite à la décision de la Fédération française de football pour l'arrêt définitif du championnat en raison de la pandémie de coronavirus.

Le 9 août 2020, Jean-Luc Vasseur et ses joueuses remportent la Coupe de France en battant le Paris-Saint-Germain aux tirs au but (4-3).

Le 15 août 2020, Jean-Luc Vasseur et ses joueuses remportent le Trophée Veolia Féminin lors du tournoi de celui-ci.

Le 30 août 2020, Jean-Luc Vasseur et ses joueuses remportent le premier Final 8 de l’histoire de la Ligue des champions féminines en battant les Louves de Wolfsburg (3-1) à Saint-Sébastien. Malgré l’absence majeure d’Ada Hegerberg, Ballon d'or féminin 2018, héroïne de la dernière finale avec un triplé express contre Barcelone (4-1), ses joueuses ont décroché un 7e titre en Ligue des champions, le 5e d’affilée. Comme la mythique équipe du Real Madrid de Di Stefano à la fin des années 1950 chez leurs homologues masculins. Pourtant, en face d’elles, les Lyonnaises retrouvaient leurs meilleures ennemies de Wolfsburg, contre qui elles disputaient leur quatrième finale de Ligue des champions. Pour un troisième succès, donc, de loin le plus maîtrisé comparé à la victoire aux tirs au but de 2016 (1-1, 4 tab à 3) ou celle en prolongation de 2018 (4-1).

Le , Jean-Luc Vasseur remporte le Prix UEFA de l'entraîneur d'équipe féminine de l'année pour la saison 2019/20[3].

Le 11 décembre 2020, Jean-Luc Vasseur est nommé dans les 3 finalistes pour le trophée The Best, Entraîneur de la FIFA du football féminin 2020.

Palmarès entraîneurModifier

  Olympique lyonnais (F) :

  Union sportive Créteil-Lusitanos

  Paris Saint- Germain

Distinctions personnellesModifier

Pays Distinctions Catégorie Date Résultats
  Suisse UEFA Awards Meilleur entraîneur d'équipe féminine de l'année[4] 2020 Lauréat
  Allemagne IFFHS Awards Meilleur entraîneur de club féminin du monde[5] 2020 Lauréat

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier