Jean-François Arrighi

prélat catholique

Jean-François Arrighi
Biographie
Naissance
Vico (France)
Ordination sacerdotale
Décès
Rome (Italie)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le card. Édouard Gagnon
Dernier titre ou fonction Évêque in partibus de Vico Equense
Vice-président du Conseil pontifical pour la famille au Vatican

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-François Arrighi, né le à Vico en Corse et mort le à Rome (Italie), est un évêque catholique français, évêque in partibus de Vico Equense de 1985 à 1998. Il est vice-président du Conseil pontifical pour la famille au Vatican de 1985 à 1992. Il est le frère de Pascal Arrighi, résistant, homme politique, juriste et universitaire français.

Monseigneur Jean-François Arrighi était un des rares pasteurs latins à pouvoir célébrer la liturgie grecque. Durant toute sa vie d'homme d'Église, il a servi l'église grecque de Cargèse avec l'Archimandrite Monseigneur Florent Marchiano

Repères biographiquesModifier

PrêtreModifier

Après avoir été formé au séminaire des Carmes - Institut catholique de Paris (Licence en théologie et en droit canonique), il est ordonné prêtre le pour le diocèse d'Ajaccio.

Jean-François Arrighi est économe de Saint-Louis-des-Français (1949-1954), nommé administrateur des Pieux Établissements de la France à Rome et Lorette (1954). Il devient attaché à la Congrégation pour les Églises orientales (1955-1960) puis sous-secrétaire du Secrétariat pour l'unité des chrétiens (1960-1985). Il est nommé recteur de l'église et abbaye de la Trinité-des-Monts en 1974.

ÉvêqueModifier

Le pape Jean-Paul II le nomme évêque titulaire de Vico-Equense et vice-président du Conseil pontifical pour la famille au Vatican le . Jean-François Arrighi est consacré le de la même année par le cardinal Édouard Gagnon. Il reste en poste jusqu'à sa retraite en 1992, où en décembre il est nommé par le pape Jean-Paul II membre du conseil pontifical pour l'unité des chrétiens[1]. Il décède le à Rome.

Les obsèques sont célébrées le en la Trinité-des-Monts dont il fut le recteur, et furent présidées par le cardinal Roger Etchegaray. Mgr André Lacrampe, évêque d'Ajaccio, y représente la Conférence des évêques de France et le diocèse d'Ajaccio, son diocèse d'origine. L'inhumation suit dans l'église de son village natal de Vico en Corse, après une autorisation de dérogation à la loi Portalis.

Monseigneur Jean-François Arrighi était un des rares pasteurs latins à pouvoir célébrer la liturgie grecque. Durant toute sa vie d'homme d'Église, il a servi l'église grecque de Cargèse avec l'Archimandrite Monseigneur Florent Marchiano.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Congrégation pour les causes des saints : décrets », La Documentation catholique, vol. 90, no 2065,‎ , p. 148 (ISSN 0012-4613)