Ouvrir le menu principal

Séminaire des Carmes

séminaire situé à Paris, en France

Séminaire des Carmes
Image illustrative de l’article Séminaire des Carmes
Présentation
Culte Catholique romain
Type Séminaire (catholique)
Protection Logo monument historique Classé MH (1910, Église)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Paris
Coordonnées 48° 50′ 53″ nord, 2° 19′ 47″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Séminaire des Carmes

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Séminaire des Carmes

Géolocalisation sur la carte : 6e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 6e arrondissement de Paris)
Séminaire des Carmes

Le séminaire des Carmes est le séminaire universitaire de l'Institut catholique de Paris. Sa fondation date de 1919. Aujourd'hui, ce séminaire forme une vingtaine d'étudiants[1] qui se préparent à devenir prêtres de l'Église catholique et romaine. Ils sont originaires de nombreux diocèses de France.

L'église Saint-Joseph-des-Carmes est située en son sein.

Sommaire

HistoireModifier

Couvent des Carmes (1611-1790)Modifier

 
Couvent des Carmes déchaussés, rue de Vaugirard, angle de la rue Cassette
extrait du plan de Bullet et Blondel, 1676

Les locaux du séminaire des Carmes se situent au 21 rue d’Assas, dans le 6e arrondissement de Paris. Ces locaux ont une longue histoire : avant d'être un séminaire, ils abritaient un couvent. En 1610, le pape Paul V envoya à Henri IV deux religieux de l'ordre réformé de Notre-Dame du Mont-Carmel par lettres missives. Les Carmes arrivèrent à Paris peu après l'assassinat du roi et c'est Marie de Médicis qui les accueillit et les autorisa à s'installer non loin du Palais du Luxembourg où elle avait établi sa cour.

Les carmes installèrent leur couvent, le 22 mai 1611, dans une maison située à l’angle de la rue Cassette et du chemin de Vaugirard, donnée par Nicolas Vivien, maître des comptes, leur premier bienfaiteur.

Rapidement trop à l’étroit, les Carmes entament la construction du couvent et de la chapelle actuels en 1613. La chapelle qui fut construite reçut le premier dôme édifié dans Paris.

L'église du couvent est classé au titre des monuments historiques en 1910[2].

Les bouleversements de la Révolution (1790-1797)Modifier

Article détaillé : Prison des Carmes.

Les martyrs - Journée du 2 septembre 1792Modifier

Une centaine de prêtres y a été tuée lors des événements révolutionnaires de septembre 1792, (voir Massacres de Septembre),

Le retour à la vie religieuse (1797-1845)Modifier

Le séminaireModifier

Les séminaires diocésains forment les séminaristes en vue du ministère de prêtre par l'obtention du Baccalauréat Canonique de Théologie. Le séminaire des Carmes forme également des séminaristes se préparant à exercer un ministère ordonné ; cependant, en plus du Baccalauréat Canonique de Théologie, préparé en cinq ans, les séminaristes des Carmes présentent également la Licence Canonique de Théologie en deux années supplémentaires (équivalant à un niveau master) en parallèle de l'insertion diaconale en paroisse. Le système universitaire de l'Institut Catholique de Paris implique d'avoir fait des études supérieures pour pouvoir être envoyé au séminaire des Carmes (niveau BAC + 2 requis).

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités issues du séminaire des CarmesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier