Ouvrir le menu principal

Jean-Charles Taugourdeau

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taugourdeau.

Jean-Charles Taugourdeau
Illustration.
Jean-Charles Taugourdeau en 2017.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(16 ans, 11 mois et 25 jours)
Élection 16 juin 2002
Réélection 10 juin 2007
17 juin 2012
18 juin 2017
Circonscription 3e de Maine-et-Loire
Législature XIIe, XIIIe, XIVe et XVe
Groupe politique UMP puis LR
Prédécesseur Christian Martin (UDF)
Maire de Beaufort-en-Anjou
(anciennement Beaufort-en-Vallée)

(26 ans, 4 mois et 18 jours)
Réélection 11 mars 2001
9 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Roger Serreau (UDF)
Successeur Serge Maye
Conseiller général de Maine-et-Loire
Élu dans le Canton de Beaufort-en-Vallée

(11 ans, 2 mois et 21 jours)
Prédécesseur Roger Serreau (UDF)
Successeur Marie-Pierre Martin (UMP)
Biographie
Date de naissance (65 ans)
Lieu de naissance Dreux (Eure-et-Loir)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Les Républicains
Père Martial Taugourdeau
Profession Ancien Chef d'entreprise

Jean-Charles Taugourdeau, né le à Dreux (Eure-et-Loir), est un homme politique français.

Sommaire

BiographieModifier

Jean Charles Taugourdeau est le fils de Martial Taugourdeau (1926-2001), ancien sénateur et président du conseil général d'Eure-et-Loir (1986-2001).

Il est maire de Beaufort-en-Vallée depuis février 1991 (à la suite du décès de son prédécesseur Roger Serreau).

Il est élu député le , pour la XIIe législature (2002-2007), dans la troisième circonscription de Maine-et-Loire. Il fait partie du groupe Union pour un mouvement populaire (UMP), qui deviendra ultérieurement Les Républicains.

Il est réélu député en juin 2007 et en juin 2012. Il est depuis membre de la commission des affaires économiques et Président du groupe d'études Artisanat et métiers d'art.

Lors des débats concernant le projet de loi sur la transparence de la vie publique, en 2013, il présente 120 000 amendements pour dénoncer la distinction de traitement entre les maires suivant leur nombre d'administrés. Qualifiée de « farfelue » par la gauche et d'« individuelle » par la droite, cette initiative a suscité un certain intérêt médiatique[1],[2],[3],[4].

Il soutient Jean-François Copé pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[5].

Jean-Charles Taugourdeau est réélu député de la troisième circonscription de Maine-et-Loire en juin 2017 51,88 % face à une candidate La République en marche ![6],[7]. Le , il est candidat à la présidence de l'Assemblée nationale[8] ; il recueille 94 voix et est battu dès le premier tour par François de Rugy.

Il parraine Laurent Wauquiez pour le congrès des Républicains de 2017, scrutin lors duquel est élu le président du parti[9].

Activités professionnellesModifier

Jean-Charles Taugourdeau a créé une entreprise horticole de production de plants potagers et aromatiques en 1981 qui est devenue la SAS JCT Plants en 2006. Il a transmis cette entreprise, sujette à des difficultés financières, à Fleuron d'Anjou, une coopérative locale, le [10],[11]. Il a accompagné son entreprise jusqu'en juin 2011[réf. nécessaire]. À présent, il ne peut pas créer de société de conseil en production et en distribution de plants potagers, le conseil constitutionnel ayant décidé qu'il pourrait y avoir conflit d'intérêts avec son activité de parlementaire (journal officiel du 14 juillet 2011)[12].

Détail des fonctions et des mandatsModifier

Mandats locaux
Mandats parlementaires

Commissions parlementairesModifier

Commissions permanentes :

Commission des affaires culturelles et de l'éducation :

  • membre du 20 novembre 2012 au 07 décembre 2012

Commission des affaires économiques :

  • membre du 26 juin 2002 au 19 juin 2007
  • membre du 27 juin 2007 au 30 juin 2009
  • membre du 1er juillet 2009 au 19 juin 2012
  • membre du 20 novembre 2012 au 07 décembre 2012

Commissions spéciales et commissions ad'hoc

Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi pour l'initiative économique

  • membre du 20 décembre 2002 au 21 juillet 2003

Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi pour la croissance et l'activité

  • membre du 13 décembre 2014 au 7 octobre 2015

Commission spéciale pour l'examen du projet de loi relatif à la simplification de la vie des entreprises

  • membre du 03 juillet 2014 au 19 décembre 2014
  • secrétaire du 08 juillet 2014 au 19 décembre 2014

Commissions d'enquêtes

Commission d'enquête chargée d'étudier les difficultés du monde associatif dans la période de crise actuelle

  • membre du 6 juin 2014 au 20 novembre 2014

Commission d'enquête sur l'impact sociétal, social, économique et financier de la réduction progressive du temps de travail

  • membre du 23 juin 2014 au 6 janvier 2015

Notes et référencesModifier

  1. « Jean-Charles Taugourdeau dépose 120 000 amendements contre la loi sur la transparence », Angers !nfo,‎ (lire en ligne)
  2. Éric Feferberg, « Transparence: un député UMP dépose 120 000 amendements », L'Express,‎ (lire en ligne)
  3. « Un député dépose 120.000 amendements », Europe 1,‎ (lire en ligne)
  4. « Transparence : un député UMP dépose 120.000 amendements », Le Nouvel Observateur,‎ (lire en ligne)
  5. Ludovic Vigogne, « Primaire à droite: la liste des premiers soutiens parlementaires », lopinion.fr, 20 avril 2016.
  6. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  7. « Législatives. Saumur-nord. Jean-Charles Taugourdeau bat Anne Barrault », sur ouest-france.fr,
  8. « Suivez l'élection du Président de l'Assemblée nationale », sur lcp.fr, .
  9. Ludovic Vigogne, « La liste des 136 parrains de Laurent Wauquiez », lopinion.fr, 11 octobre 2017.
  10. « Déclaration d’intérêts et d’activités », sur hatvp.fr, Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, (consulté le 27 juin 2017)
  11. « Horticulture. La filière s'interroge après la vente de JCT Plants », sur lejournaldesentreprises.com,
  12. « Décision n° 2011-29 I du 12 juillet 2011 », sur legifrance.gouv.fr, Conseil constitutionnel, (consulté le 9 juin 2019)

Voir aussiModifier