Ouvrir le menu principal

Jean-Baptiste de Latil

prélat catholique

Jean-Baptiste de Latil
Image illustrative de l’article Jean-Baptiste de Latil
L’archevêque lors du sacre de Charles X
Détail du tableau de François Gérard
Musée des beaux-arts de Chartres.
Biographie
Naissance
Île Sainte-Marguerite
Ordination sacerdotale
Décès (à 78 ans)
Gémenos (France)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Léon XII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Sisto
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr François de Pierre de Bernis
Fonctions épiscopales Évêque de Chartres (France) Archevêque de Reims (France)
Archevêque de Reims
Évêque de Chartres

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Baptiste Marie Antoine de Latil, comte puis duc de Latil, pair de France, ecclésiastique français, est né le dans l'Île Sainte-Marguerite et mort à Gémenos le (à 78 ans). Il est le dernier à avoir couronné un Roi de France en la personne de Charles X en 1825.

BiographieModifier

 
Entrevue du duc et de la duchesse d'Angoulême le 1er décembre 1823 au palais épiscopal de Chartres, par Garnier.

Fils d'Antoine de Latil et de Gabrielle Thérèse de Magny, Jean-Baptiste de Latil est né à l'île Sainte-Marguerite le . Ordonné prêtre en 1784, il officie en la paroisse Saint-Sulpice de Paris.

En 1791, il refuse de prêter serment à la Constitution civile du clergé. Emprisonné, il part ensuite pour Düsseldorf et, en 1799, il devient aumônier personnel du comte d'Artois, futur Charles X, qu'il suit dans son exil au Royaume-Uni au château d'Holyrood.

Revenu en France lors de la Restauration, il est nommé évêque in partibus d'Amiclée le 8 mars 1816 et ordonné le 7 avril 1816, puis nommé évêque de Chartres le 8 août 1817. Il est nommé pair de France le 31 octobre 1822.

Archevêque de Reims le 6 avril 1824, il élevé à la dignité de , chevalier de l'ordre du Saint-Esprit le 12 mai 1825. Il sacre le roi Charles X le puis est élevé à la dignité de cardinal lors du consistoire du , avec le titre de cardinal-prêtre de Saint Sixte.

Cependant, il accompagne Charles X dans son nouvel exil après la Révolution de 1830.

Il meurt à Gémenos (Bouches-du-Rhône) le et inhumé dans le caveau des archevêques dans la cathédrale de Reims.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier