Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacques David (homonymie) et David.

Jacques David
Biographie
Naissance
Saint-Aubin-la-Plaine (France)
Ordination sacerdotale
Décès (à 87 ans)
La Roche-sur-Yon (France)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Charles Paty
Dernier titre ou fonction Évêque émérite d'Évreux
Évêque d'Évreux
Évêque de La Rochelle et Saintes
Évêque titulaire de Girba
Évêque auxiliaire de Bordeaux

Blason
"Viens Seigneur Jésus"
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jacques Louis Antoine Marie David, né le à Saint-Aubin-la-Plaine (Vendée) et mort à La Roche-sur-Yon le [1], est un prélat catholique français.

Il a été successivement évêque de La Rochelle puis évêque d'Évreux. Il prend sa retraite aux Herbiers (Vendée) en 2006.

BiographieModifier

Jacques David est le frère du père Bernard David.

FormationModifier

Jacques Louis Antoine Marie David est le fils de Pierre David, exploitant agricole et d'Élisabeth Doyen. Originaire de Vendée, il a été élève à l'institution Richelieu de La Roche-sur-Yon, au petit séminaire de Chavagnes-en-Paillers, au grand séminaire de Luçon puis à l'Université pontificale grégorienne à Rome. Il est titulaire d'une licence de droit canonique. Il est ordonné prêtre le pour le diocèse de Luçon.

PrêtreModifier

Jacques David a été successivement secrétaire de l'évêque de Luçon (1959-1970)[2], curé d'Olonne-sur-Mer (1970-1972), curé doyen des Herbiers (1975-1977), secrétaire général adjoint de l'épiscopat chargé du Secrétariat national de l'opinion publique (1977-1981).

ÉvêqueModifier

Le , Jean-Paul II le nomme évêque auxiliaire de Bordeaux auprès de Mgr Marius Maziers, archevêque de Bordeaux. Il reçoit la consécration épiscopale le 26 septembre suivant, recevant le titre d'évêque in partibus de Girba.

Le , il est nommé évêque de La Rochelle et Saintes.

Le , il est transféré à Évreux et prend la difficile succession de Mgr Jacques Gaillot. En janvier 2006, ayant atteint l'âge de 75 ans, il remet sa démission au pape Benoît XVI. Il se retire aux Herbiers.

Il a été membre de la Commission épiscopale des mouvements apostoliques et des associations des fidèles, membre du Comité épiscopal de la mission en monde ouvrier et vice-président de la Conférence des évêques de France de 1996 à 1999.

AnnexesModifier