Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schur.
Ne doit pas être confondu avec Friedrich Schur.

Issaï Schur (en russe : Исай Шур), né à Moguilev le et mort à Tel-Aviv le , est un mathématicien d’origine russe qui a surtout travaillé en Allemagne. Son nom est aussi transcrit Issaï Chour (transcription du russe en français).

BiographieModifier

Issaï Schur a étudié à Berlin sous Frobenius, a obtenu son doctorat en 1901 et est devenu chargé d'enseignement en 1903. Il est devenu professeur à Bonn en 1919.

On a donné son nom à plusieurs concepts et théorèmes mathématiques :

On lui doit la notion de transfert en théorie des groupes[1].

Schur a dirigé les thèses de doctorat de nombreux étudiants, dont Richard Brauer, Bernhard Neumann, Heinz Prüfer, Richard Rado, Alfred Brauer (le frère de Richard Brauer), Robert Frucht et Helmut Wielandt. D'autres étudiants ont egalement étudié sous la direction de Schur, dont Kurt Hirsch, Walter Ledermann (en), Hanna Neumann et Menahem Max Schiffer (en).

Comme juif, il perdit peu à peu la plupart de ses postes dans l'Allemagne nazie mais ne se résigna à émigrer en Palestine qu'en fin de vie, en 1939, où il meurt le 10 janvier 1941, le jour de son 66e anniversaire[2].

Il est inhumé au cimetière Trumpeldor de Tel Aviv.-Yaffa

 
Tombe Issaï Schur à Tel Aviv.

Notes et référencesModifier

  1. (de) I. Schur, « Neuer Beweis eines Satzes über endliche Gruppen », dans Sitzungsberichte der Königlich Preußischen Akademie der Wissenschaften zu Berlin, 1902, p. 1013-1019 ; rééd. dans I. Schur, Gesammelte Abhandlungen, Springer, 1973, vol. 1, p. 79-85. Références données par J. S. Rose, A Course on Group Theory, rééd. Dover, 1994, p. 234 et 298.
  2. J J O'Connor et E F Robertson, « Issai Schur », sur MacTutor History of Mathematics Archive,

Voir aussiModifier