Université de St Andrews

université écossaise

L’université de St Andrews, sur la côte Est de l'Écosse, a été fondée en 1413. C'est la troisième plus ancienne université du monde anglophone après celles d'Oxford et de Cambridge. Elle fait partie des 20 plus vieilles universités du Monde[1]. L'université s'est régulièrement classée parmi les 3 meilleures universités britanniques.[2]

Université de St Andrews
University of St Andrews arms.svg
Blason de l'Université de St Andrews
Image dans Infobox.
Quadrilatère du United College de St Andrews.
Histoire et statut
Fondation
1410–1413
Type
Nom officiel
University of St Andrews
Régime linguistique
Fondateur
Président
Sally Mapstone
Recteur
Srđa Popović
Devise
ΑΙΕΝ ΑΡΙΣΤΕΥΕΙΝ
(en anglais « Ever to be the best », « Pour toujours exceller »)
Membre de
ORCID (d), Jisc (en), Digital Preservation Coalition (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
Environ 8 000Voir et modifier les données sur Wikidata
Budget
£256,6 millions (2019-20)
Localisation
Campus
Ville
Pays
Localisation sur la carte d’Écosse
voir sur la carte d’Écosse
Red pog.svg

HistoireModifier

L'université fut fondée en 1410 lorsqu'une charte royale fut conférée au prieuré augustinien de la cathédrale de St Andrews. La bulle pontificale vint du pape d'Avignon Benoît XIII. L'université était à l'origine entièrement masculine, mais a finalement permis aux femmes d'étudier à la fin des années 1800[3]. De la fin du XIXe siècle aux années 1930 existe pour elle le diplôme Lady Literate in Arts (LLA).

 
Quadrilatère du United College de St Andrews

Le , le dalaï-lama apporte son soutien à un projet de recherche important de cette université, qui vise à explorer le rapport étroit entre la religion et la politique au Tibet et est focalisé sur le bouddhisme tibétain entre 1931 et les premières années du XXIe siècle. Le projet est considéré comme le plus grand projet historique dans le monde sur le sujet, et est mené par Mario Aguilar (en)[4].

Le prince William de Cambridge y a notamment étudié la géographie, où il a rencontré son épouse Catherine Middleton, qui y étudiait l'histoire de l'art.

Liens avec les États-UnisModifier

Un certain nombre de personnalités américaines de premier plan ont été associées à St Andrews, notamment l'industriel américano-écossais Andrew Carnegie, qui était recteur. James Wilson, signataire de la déclaration d'indépendance, a également étudié à l'université. L'université propose plusieurs programmes d'échange de bourses prestigieux avec des universités américaines[5].

Ces liens historiques se sont poursuivis jusqu'à ce jour. L'université a commencé à recruter activement aux États-Unis dans les années 1980. En 2017, 1 étudiant sur 6 était Américain[6],[7]. Il y a plus de 10 000 anciens étudiants américains issus des 50 États[8].

ScientométrieModifier

Elle fait partie des universités les plus renommées d'Écosse et du Royaume-Uni, malgré sa petite taille. En 2020, l'université se classait 2ème du classement des universités britanniques[9].

L'université a un taux d'admission inférieur à 8 %, avec plus de 15 000 candidatures pour environ un millier de places pour 2010[10]. En 2020, St Andrews avait le deuxième plus haut niveau d'admission au premier cycle au Royaume-Uni, après l'Université de Cambridge, atteignant un tarif d'entrée UCAS moyen de 211 points.[11]

Position de l'Université de St Andrews dans le classement national des universités au cours des 3 dernières années
Année / Classement The Guardian University Guide The Times & Sunday Times Good University Guide The Complete University Guide
2021 2 3 3
2020 2 3 3
2019 3 3 3

L'université compte l'un des plus faibles pourcentages d'étudiants (13%)[12] issus de milieux à faible revenu, parmi tous les établissements d'enseignement supérieur du Royaume-Uni. Environ 40% des étudiants sont issus d'écoles privées[13] et l'université accueille la plus forte proportion d'étudiants financièrement indépendants (58%) au Royaume-Uni[14].

CampusModifier

L'Université de St Andrews est située dans la petite ville de St Andrews, dans la région rurale de Fife, en Écosse. L'université dispose d'installations d'enseignement, de bibliothèques, de logements étudiants et d'autres bâtiments répartis dans toute la ville. En général, les départements et les bâtiments universitaires sont concentrés sur North Street, South Street, The Scores et North Haugh. L'université a deux sites majeurs dans la ville. Le premier est le United College, St Andrews sur North Street, qui sert à la fois d'espace d'enseignement et de lieu pour des événements étudiants. Le second est St Mary's College, St Andrews, basé sur South Street. The Scores et North Haugh sont des campus plus récents qui sont plus éloignés de la ville.

BibliothèquesModifier

L'Université de St Andrews possède l'une des plus vastes collections de bibliothèques universitaires du Royaume-Uni, qui comprend d'importantes collections de livres, de manuscrits, de muniments et de photographies. La collection de la bibliothèque contient plus d'un million de volumes et plus de deux cent mille livres rares et anciens.[15]

HallsModifier

L'Université de St Andrews possède plusieurs Halls (lieux de résidence) où sont logés tous les élèves de première année ainsi qu'une partie des élèves plus âgés. En 2012, 52% de la population étudiante vit dans les halls universitaires.[16] Les salles varient considérablement en âge et en caractère; la plus ancienne, Deans Court, date du XIIe siècle, et la plus récente, Whitehorn Hall, construite en 2018[17]. Les résidences universitaires comprennent:

  • Agnes Blackadder Hall
  • Albany Park (démoli 2019-2021)
  • Andrew Melville Hall
  • Appartements David Russell
  • Appartements Fife Park
  • Gannochy House
  • Hamilton Hall
  • John Burnet Hall
  • McIntosh Hall
  • Powell Hall (Postgraduate seulement)
  • St Regulus Hall
  • St Salvator's Hall
  • University Hall
  • Whitehorn Hall (ajout au University Hall, 2018)
  • Angus and Stanley Smith Houses (Postgraduate seulement)
  • Deans Court (Postgraduate seulement)
  • St Gregory's (Postgraduate seulement)
  • Hepburn Hall
 
St Salvator's Hall est considérée comme la résidence la plus prestigieuse, accueillant William de Cambridge.

ChapellesModifier

L'Université a deux chapelles. La chapelle St Salvator a été fondée en 1450 par l'évêque James Kennedy et est aujourd'hui au centre de l'université[18]. La chapelle St Leonard's est située dans le parc de l'école St Leonards à proximité[19]. Il est le plus ancien bâtiment de l'université, certaines parties datant de 1144 et est la plus petite des deux chapelles.[20] St Salvator's et St Leonard's ont leurs propres chœurs, dont les membres sont issus du corps étudiant.

Personnalités liéesModifier

ProfesseursModifier

En dépit d'être une petite université, St Andrews a accueilli de nombreux universitaires écossais célèbres, dont six lauréats du prix Nobel[21].

 
L'aile Wardlaw du hall universitaire.

Anciens étudiantsModifier

 
Le prince William, duc de Cambridge et Catherine, duchesse de Cambridge ont obtenu ensemble en 2005 des diplômes en géographie et en histoire de l'art respectivement.

Les anciens de St Andrews comprennent de nombreux aristocrates, politiciens, acteurs et athlètes célèbres. Les étudiants récents les plus célèbres étaient le duc et la duchesse de Cambridge, qui se sont rencontrés pendant leurs études à St Andrews.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Jacques Verger, Volume 1, Universities in the Middle Ages., Hilde de Ridder-Symoens (ISBN 9780521541138, lire en ligne), p. 62–65, 68
  2. (en) « The best UK universities 2021 – rankings », sur the Guardian (consulté le )
  3. « Discovery in archives sheds new light on Jex-Blake’s campaign for medical education for women – Special Collections blog », sur special-collections.wp.st-andrews.ac.uk (consulté le )
  4. Dalai Lama backs major Tibet research
  5. (en) « Study at the University of St Andrews », sur www.st-andrews.ac.uk (consulté le )
  6. « University of St Andrews- Complete University Guide », sur www.thecompleteuniversityguide.co.uk (consulté le )
  7. (en-US) Howard Swains, « How Scotland's University of St. Andrews Became a Top Choice for American Students », sur Town & Country, (consulté le )
  8. « American Foundation - Alumni and supporters - University of St Andrews », sur www.st-andrews.ac.uk (consulté le )
  9. (en) « University league tables 2020 », sur The Guardian (consulté le )
  10. Marie McKeown, « University of St Andrews Acceptance Rate », sur hubpages.com, (consulté le ).
  11. (en) « University League Tables 2021 », sur www.thecompleteuniversityguide.co.uk (consulté le )
  12. (en) « Access agenda is now back on track », sur Times Higher Education (THE), (consulté le )
  13. (en) « Lowest state school intake », sur The Times, (consulté le )
  14. « Universities with the richest students (or parents) », sur www.telegraph.co.uk (consulté le )
  15. « University of St Andrews Library » (consulté le )
  16. « University guide 2013: University of St Andrews », The Guardian, London,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Whitehorn Hall | Student accommodation | University of St Andrews », sur www.st-andrews.ac.uk (consulté le )
  18. « St salvators chapel » [archive du ] (consulté le )
  19. Cheryl Peebles, « St Salvator's Chapel set to ring in changes », The Courier,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  20. « St leonards chapel » [archive du ] (consulté le )
  21. (en) « Scotland’s 10 Nobel Prize winners », sur www.scotsman.com (consulté le )

Article connexeModifier

Lien externeModifier