Isabelle Muller-Quoy

juriste et femme politique française
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Quoy et Muller.

Isabelle Muller-Quoy
Illustration.
Isabelle Muller-Quoy en 2017.
Fonctions
Députée française

(4 mois et 26 jours)
Élection 17 juin 2017
Circonscription 1re du Val-d'Oise
Législature XVe
Groupe politique LREM
Prédécesseur Philippe Houillon
Successeur Antoine Savignat
Biographie
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Agen
Nationalité française
Parti politique LREM
Diplômée de Université de Picardie
Profession Juriste

Isabelle Muller-Quoy, née le à Agen, est une juriste et femme politique française, membre du mouvement La République en marche (LREM).

Maître de conférences en droit public à l'université d'Amiens, elle est députée de la première circonscription du Val-d'Oise du au , date de l'annulation de son élection par le Conseil constitutionnel.

BiographieModifier

Carrière professionnelleModifier

Docteure en droit public en 1994[1], Isabelle Muller-Quoy est maître de conférences en droit public à l'université d'Amiens[2].

Parcours politiqueModifier

Adjointe au maire de Champagne-sur-OiseModifier

Elle devient 3e adjointe au maire de Champagne-sur-Oise à la suite des élections municipales de 2014, puis adhère à La République en marche.

Mandat de députéeModifier

Elle se présente aux élections législatives de 2017 après avoir reçu le soutien de La République en marche. Elle est investie dans la première circonscription du Val-d'Oise, qui a connu deux députés classés à droite (UDF puis LR) depuis la création de la circonscription en 1988. Philippe Houillon, député LR sortant qui achève son cinquième mandat, ne se représente pas. Isabelle Muller-Quoy arrive en tête du premier tour au soir du , avec 13 817 voix, soit 35,93 % des suffrages exprimés. Antoine Savignat, candidat LR qui est par ailleurs son ancien élève[3], arrive deuxième et se qualifie également pour le second tour avec 17,75% des suffrages. Le , elle est élue députée avec 15 400 voix (54,23% des suffrages exprimés) contre 12 996 (45,77%) pour son adversaire[4].

Isabelle Muller-Quoy intègre l'Assemblée nationale le et rejoint le groupe La République en marche qui compte 308 élus au début de la mandature, soit 53,38% des sièges. Elle est ensuite nommée à la commission du Développement durable et de l'Aménagement du territoire.

Son élection est annulée le par le Conseil constitutionnel[5],[6] car son suppléant, Michel Alexeef, président du conseil de prud'hommes de Pontoise jusqu'en , était en cette qualité inéligible. En effet, le code électoral dispose que les présidents des conseils de prud’hommes sont inéligibles dans toute circonscription où ils exercent ou ont exercé leurs fonctions depuis moins d’un an à la date du scrutin[7].

Isabelle Muller-Quoy est réinvestie par La République en marche pour l'élection partielle remettant son siège en jeu et qui se tient les et . Ses principaux opposants du PS, de LR, du FN et de LFI se représentent face à elle lors de cette élection[8]. À l'issue du premier tour, elle arrive en tête en obtenant 29,28 % des voix face au candidat LR[9], mais perd son siège au profit du candidat LR, Antoine Savignat, au soir du second tour, avec 48,55 % des voix[10], et estime que « les électeurs de gauche se sont abstenus et les voix du FN se sont bien reportées sur LR[11] ».

Vie familialeModifier

Elle est mère de trois enfants[12].

BibliographieModifier

  • Isabelle Muller-Quoy, Droit des assemblées locales, L.G.D.J, , 200 p.
  • Isabelle Muller-Quoy (dir.) et Geneviève Koubi (dir.), Sur les fondements du droit public : De l'anthropologie au droit, Bruylant, , 294 p.

RéférencesModifier

  1. Sous la dir. de Jean-Pierre Théron, Le Juge administratif et l'autonomie des collectivités locales (thèse de doctorat en droit public), Toulouse, université Toulouse-I, , 434 p. (SUDOC 04381591X).
  2. « Isabelle Muller-Quoy », sur univ-droit.fr.
  3. Joseph Canu, « Législatives 1 circo. Isabelle Muller-Quoy, en Marche... sur les plates-bandes de son ex-élève », sur gazettevaldoise.fr, .
  4. « Val-d'Oise (95) - 1ère circonscription », sur elections.interieur.gouv.fr.
  5. « Décision n° 2017-4999/5007/5078 AN du 16 novembre 2017 », Les décisions, sur http://www.conseil-constitutionnel.fr (consulté le 17 novembre 2017).
  6. Marie Persidat, « Première circonscription du Val-d’Oise : l’élection de la député LREM Isabelle Muller-Quoy annulée : Le conseil constitutionnel a annulé ce jeudi l’élection de la député, en raison de l’inéligibilité de son suppléant. Les électeurs devront revoter », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ marie persidat (lire en ligne, consulté le 17 novembre 2017) « L’adjointe au maire de Champagne-sur-Oise retrouvera en face d’elle ses trois principaux adversaires : Antoine Savignat (LR), Leïla Saïb (FI) et Denise Cornet (FN). Ce sont eux qui avaient déposé des recours contre sa victoire, pointant du doigt l’inéligibilité de son suppléant. Michel Alexeef a en effet été président du conseil de prud’hommes de janvier 2016 à janvier 2017 ».
  7. Article LO 132 du Code électoral, sur Légifrance.
  8. IEJ3A, « Isabelle Muller-Quoy, portrait d’une « ex-député » », sur Institut Européen de Journalisme de Paris, (consulté le 24 décembre 2017).
  9. « Législative partielle / 1ère circonscription du Val-d'Oise : Isabelle Muller-Quoy en tête », sur France 3 Paris Île-de-France, .
  10. AFP, « Législatives partielles : deux candidats LR l’emportent dans le Val-d’Oise et à Belfort : Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, a qualifié cette double victoire de « désaveu » pour le chef de l’Etat, Emmanuel Macron », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 5 février 2018).
  11. Frédéric Naizot et Marie Persidat, « Législative partielle dans le Val-d’Oise : la droite reprend son siège perdu en juin : Sept mois après s’être incliné, Antoine Savignat le candidat des Républicains a battu, ce dimanche soir, son adversaire Isabelle Muller-Quoy (LREM) à l’occasion de l’élection sur la 1re circonscription », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 5 février 2018).
  12. Martine Bréson, « Législatives 2017 : qui est Isabelle Muller-Quoy la nouvelle députée REM du Val-d'Oise? », sur France Bleu, (consulté le 24 décembre 2017).

Liens externesModifier