Ilse Garnier

poétesse française

Ilse Garnier, née Göttel, est une poétesse spatialiste française née en 1927 à Kaiserslautern en Rhénanie-Palatinat en Allemagne. Ilse est décédée le à Saisseval, dans la Somme, où elle est inhumée[1].

Ilse Garnier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
SaissevalVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Conjoint
Autres informations
Mouvement

En 1950, elle rencontre Pierre Garnier qui deviendra son mari.

BibliographieModifier

(voir les œuvres de Pierre et Ilse Garnier)

  • Blason du corps féminin, préface de Pierre Garnier, collection Spatialisme, André Silvaire, 1979 ; rééd. l'Herbe qui tremble, 2010
  • Rythmes et silence, Poèmes spatiaux, préface de Pierre Garnier, André Silvaire, 1980
  • Poème du i, Poème spatial (« Les Îles ou Le Voyage de St Brendan », « 7 fois ciel » et « Les Passages »)[2], préface de Martial Lengellé, André Silvaire, 1980]
  • (de) Fensterbilder, Ein Stundenbuch, préface de Pierre Garnier, Atelier Xavier Hénicaux, Calais, 1983 ; Fensterbilder, Un livre d'heures, rééd. l'Herbe qui tremble, 2010
  • Ermenonville, Partition pour un promeneur solitaire, Création d'un paysage sonore (leporello horizontal), collection Poésie spatiale, André Silvaire, 1984
  • (de) Das einfache Leben des Jens Sörensen Wand auf der Hallig und in Husum, Ein Fotoalbum, livre d'artiste, chez l'auteur, 1985
  • 7 Images de la mer du Nord, 50×65 cm sur Canson gris, chez l’auteur, 1985
  • (de) Quartett / ein Zahlentext (proposition d'une exposition : comment composer le carré), livre d'artiste, chez l'auteur, 1985
  • Album à colorier, préface de Pierre Garnier, collection Poésie spatiale, André Silvaire, 1986
  • Puzzle-Alphabet, Jeu de Cubes (26 cubes en 3 langues à couper et à coller), Quaternaire, Liège, 1988 ; rééd. l'Herbe qui tremble, 2010
  • (de) Eros und Psyche, livre d'artiste, chez l'auteur, 1989
  • La Meuse, Poème spatial, collection Spatialisme, André Silvaire, 1991
  • « Contes de l’Afrique Noire » (« Conte de la grande forêt », « Conte du petit éléphant » et « Conte de la reine noire »), livre d'artiste, chez l’auteur, 1991 ; rééd. in Pierre Garnier, L'Isola (avec un article de Patrizio Peterlini[3]), Fondazione Berardelli, Brescia, Italie, 2007
  • Les Jardins de l'enfance, préface de Pierre Garnier, collection Spatialisme, André Silvaire, 1994 ; rééd. en couleur dans La Vie est un songe de Pierre Garnier, coll. de l'Abreuvoir, éd. des Vanneaux, Montreuil-sur-Brêche, Oise, 2008
  • Abécédaire, André Silvaire, Paris, 1995
  • (de) Fibel, préface d'Heinz Gappmayr (de), André Silvaire, 1995
  • Poèmes spatiaux, Maison du livre d'artiste contemporain, Domart-en-Ponthieu, 1995
  • (de) Klangraum, livre d'artiste, chez l'auteur, 1995
  • (de) Winterlandschaft mit Vögeln, Alain Buyse, Lille, 1996
  • Voyage cosmique, Ciné-poème, livre d'artiste/projet de film, chez l'auteur, 1998
  • (de) Afrikanische Legenden, Hybriden, Berlin, 1998
  • Variations sur Léonard de Vinci, une lecture de Leonardo, livre d'artiste, chez l'auteur, 1998
  • (de) Transparente Landschaften, livre d'artiste, réalisation Richard Müller, édition Fundamental, Cologne, 2002
  • (de) Das Rasenstück, 14 Miniaturen, livre d'artiste, réalisation Richard Müller, édition Fundamental, Cologne, 2003
  • (de) Zehn Konstellationen, livre d'artiste (leporello), édition Fundamental, Cologne, 2003
  • (de) Der kleine Jahrmarkt, dix exemplaires peints à la main, chez l'auteur, 2004
  • Anima, livre d'artiste, bilingue allemand / français, réalisation Richard Müller, édition Fundamental, Cologne, 2006
  • L'Année dans les jardins flottants de la Somme, chez l'auteur, 2009 (repris dans le tome II : à Saisseval du coffret Japon de Pierre et Ilse Garnier)
Collaboration livre
  • « Voix, partition pour Marguerite Duras », dans Ilma Rakusa (ED.) : Marguerite Duras, éditions Suhrkamp, Francfort-sur-le-Main, 1988
  • « Définitions », dans Henri Deluy, une anthologie immédiate, éditions Fourbis, 1996

(voir aussi les œuvres en collaboration et les disques de poésie sonore réalisés avec Pierre Garnier)

Réédition en volume
  • Rythme et silence[4], bilingue allemand/français, Aisthesis Verlag, Bielefeld, 2008
  • Blason du corps féminin / Fensterbilder, Un livre d'heures / Puzzle-Alphabet, Jeu de Cubes[5], rééd. l'Herbe qui tremble, 2010
  • Jazz pour les yeux, Anthologie de poésie spatiale (« les Œuvres 1962-1971 », « les Œuvres 1973-2009 »[5]), préface de Philippe Lekeuche, postface de Philippe Blondeau, l'Herbe qui tremble, 2011

(voir aussi les rééditions d'œuvres de Pierre et Ilse Garnier)

Sur Ilse GarnierModifier

  • MOTS de et pour ILSE GARNIER[6], Josef Linschinger dir., textes de Gaby Gappmayr, Ilse Garnier et Pierre Garnier à l'occasion de l'exposition en hommage à Ilse Garnier pour ses 80 ans avec la reproduction des poésies visuelles et des présentations des artistes visuels intervenants, bilingue français / allemand, Bibliothek der Provinz, Allemagne, 2007
  • Ilse Garnier, Le Chant de l'espace, revue Chiendents n°22, éditions du Petit véhicule, 2012

(voir aussi la bibliographie du spatialisme et la bibliographie sur Pierre et Ilse Garnier)

Un colloque sur les œuvres de Pierre et Ilse Garnier a eu lieu en à l'université de Picardie Jules-Verne[7].

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier