Ouvrir le menu principal

Hylas

personnage de la mythologie grecque, compagnon d'Heracles, enlevé par des nymphes
Page d'aide sur l'homonymie Pour le satellite, voir HYLAS.
Le rapt d'Hylas par les nymphes, panneau en opus sectile du IVe siècle provenant de la basilique de Junius Bassus sur l'Esquilin, palais Massimo alle Terme.

Dans la mythologie grecque, Hylas (en grec ancien Ύλας / Hulas) est le fils de Théodamas, roi des Dryopes, et l'éromène d'Héraclès.

MytheModifier

 
Hylas and the Nymphs de John William Waterhouse, 1896.

Hylas participe à l'expédition des Argonautes et fait une halte en Bithynie près des côtes de Mysie avec ses compagnons. Étant allé puiser de l'eau à la cascade, il est enlevé par les nymphes du lieu qui, éprises de sa beauté, l'entraînent dans les profondeurs à jamais.

Héraclès, inquiet de ne voir revenir Hylas, gémissant et l'appelant en vain, erre dans les bois, aidé par le Lapithe Polyphème, à la recherche de son amant disparu. Pendant ce temps, les Argonautes, profitant d'une brise favorable, ont levé l'ancre, sans attendre le retour des quelques héros descendus à terre.

Polyphème demeura dans le pays et fonda la ville de Cios, sur laquelle il régna. Héraclès, de son côté, promit aux Mysiens de les laisser en paix s'ils continuaient à rechercher Hylas.

La tradition se maintint aux époques historiques où l'on voyait chaque année des prêtres parcourir la campagne en criant à tous les échos le nom d'Hylas.

SourcesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • André Chénier, Hylas. Au chevalier du Pange, in Poésies, éd. L. Becq de Fouquières, 1872, « Poésie » Gallimard, 1994