Hippolyte Carrie

missionnaire français, fondateur du Vicariat apostolique de Loango

Hippolyte Carrie (1842-1904), missionnaire français de la Congrégation du Saint-Esprit, fut le fondateur et le premier évêque responsable du vicariat apostolique du Congo français.

Hippolyte Carrie, CSSp.
Image illustrative de l’article Hippolyte Carrie
Mgr Hippolyte Carrie, premier Vicaire Apostolique du Congo français
Biographie
Nom de naissance Antoine-Marie-Hippolyte Carrie
Naissance
Propières (France)
Ordre religieux Congrégation du Saint-Esprit
Ordination sacerdotale
Décès (à 62 ans)
Loango
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale
Dernier titre ou fonction Vicaire apostolique émérite du Bas-Congo (Congo Français inférieur)
Préfet apostolique du Congo
Vicaire apostolique du Congo Français
Évêque titulaire de Dorylaëum
Vicaire apostolique du Bas-Congo (Congo Français inférieur)

Blason
Travaillons, nous avons l'éternité pour nous reposer[1]
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

BiographieModifier

Antoine-Marie-Hippolyte Carrie est né le à Propières, petit village des monts du Beaujolais, non loin de Lyon, de Roanne et d'Ars.. Il est mort le à Loango.

Né dans une modeste famille de cultivateurs, il est le fils de Jean Carrie et de Louise Foussemagne.

En , il entre au grand séminaire de Lyon et le , reçoit la tonsure. Le 15 aoút 1865, il adresse sa demande d'admission au Três Révérend Père Schwindenhammer, Supérieur General de la Congrégation du Saint-Esprit.

Trois mois après son ordination sacerdotale le , il est envoyé à Santarém au Portugal, afin de mettre en place le Séminaire du Congo, un établissement en vue de l'évangélisation des colonies portugaises pour le compte de la congrégation du Saint-Esprit. Le , en compagnie du père Dhièvre, il quitte le Portugal et débarque à Luanda.

Le , alors que son supérieur, le père Charles Duparquet va fonder la nouvelle mission dans la Cimbébasie, le révérend père Carrie le remplace à la tête de la Préfecture apostolique du Congo, avec Lãndana comme centre important de la mission.

En 1883, il fonde la mission catholique de Loango.

À la suite du passage à Landana, en 1880, de Pierre Savorgnan de Brazza de retour de son expédition au Stanley-Pool, le Père Carrie envoie le Père Prosper Augouard fonder la mission catholique de Linzolo, en .

Le , est créé le vicariat apostolique du Congo français et Mgr Hippolyte Carrie en devient le premier titulaire, avec son siège à Loango. Landana restant le chef-lieu (plus tard transféré à Boma) de la préfecture apostolique du Bas-Congo.

Il a été consacré évêque le , dans la chapelle de la maison mère de la congrégation du Saint-Esprit, à Paris, des mains du futur cardinal François Richard de La Vergne, archevêque de Paris, assisté de Mgr de Briey, évêque de Meaux et de Mgr Duboin, ancien vicaire apostolique de Sénégambie[2],[3].

En 1890, Rome décide de diviser le vicariat apostolique du Congo français en créant le vicariat apostolique du Haut-Congo et de l'Oubangui, confié à Mgr Augouard, avec Brazzaville comme cité épiscopale.

 
Carte du voyage de Mgr Carrie de Loango à l'Ubanghi

Notes et référencesModifier

  1. « Loango site de la première église catholique romaine au Congo », (consulté le )
  2. David M. Cheney, « Bishop Antoine-Marie-Hippolyte Carrie [Catholic-Hierarchy] », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le )
  3. Jean DELCOURT, « Au Congo avec Brazza et Stanley », Imprimerie Saint-Paul,,‎ , p. 188 (lire en ligne)

Liens externesModifier