Boma

ville de la République démocratique du Congo

Ville de Boma
Boma
Cathédrale ND-de-l'Assomption
Administration
Pays Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Communes Kabondo, Kalamu
Nzadi
+
territoire de Moanda
Province Kongo Central
Députés
de la ville
2
Maire Me. Marie José Niongo Nsuami
Démographie
Population 162 521 hab. (2012)
Densité 2 500 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 50′ 55″ sud, 13° 03′ 22″ est
Superficie 6 500 ha = 65 km2
Divers
Langue nationale Kikongo
Langue officielle français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo
Voir sur la carte administrative de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Ville de Boma
Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo
Voir sur la carte topographique de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Ville de Boma

Boma est une ville et un port de la République démocratique du Congo dans la province du Kongo-Central, situé sur la rive droite du fleuve Congo. La ville fut la capitale de l'État indépendant du Congo, puis du Congo belge, du 1er mai 1886 au 31 octobre 1929. Vivi fut la première capitale et Léopoldville lui succéda. Elle est parmi les 9 villes socio-économiques de la République Démocratique du Congo. Ces 9 villes socio-économiques du pays sont: Baraka , Bandundu, Beni, Boma, Butembo, Likasi, Mwene-Ditu, Uvira, et Zongo.

Boma est le siège du diocèse de Boma.

GéographieModifier

La ville est située à l'ouest de la RDC, sur la rive droite du fleuve Congo, elle est traversée par deux rivières, le Kabondo et le Kalamu.

Altitude : 19 m. Situation : à 117 km de Moanda, 125 km de Matadi, 140 km de Tshela et 470 km de Kinshasa.

HistoireModifier

 
Les neuf anciens rois de Boma (phot. H. A. Shanu, 1898)[1]
 
Fort de Shinkakasa
 
Ancienne cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption de Boma qui existe toujours. C'est la plus ancienne du pays
 
Résidence du gouverneur-général à Boma.

Boma signifie « fortin » en kikongo et en de nombreuses langues bantoues. Henry Morton Stanley dans son ouvrage Comment j'ai retrouvé Livingstone emploie d'ailleurs le terme tel quel en ce sens.

Boma est fondée dès le XVIe siècle par les Portugais. C'est un marché important des traites négrières aux XVIIe et XVIIIe siècles[2]. Stanley, parti de Zanzibar arrive à Boma en 1877[3]. Alexandre Delcommune prend possession du comptoir pour le compte de l'Association internationale africaine en avril 1884.

Boma fut la capitale de l'État indépendant du Congo, puis du Congo belge, de 1886 à 1929, succédant à Vivi et précédant Léopoldville. Elle a d’ailleurs été le premier camp militaire de l’État, qui a fonctionné de 1886 à 1956 sur le même site, aujourd’hui commémoré par un monument.

La cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption, la plus ancienne cathédrale du Congo-Kinshasa, a été achevée de construire le 2 septembre 1886 dans une usine de forgerie près de Charleroi en Belgique, et a été embarquée dans le bateau Africa le 26 septembre 1888, pour arriver à Boma le 21 septembre 1889. Elle desservait la mission des pères scheutistes[4]. Elle mesurait initialement 25 m de longueur, 12 m de largeur, et 15 m de hauteur. Elle a depuis été rétrécie pour faire place à la grande cathédrale actuelle[5].

Boma est à partir de 1899 la gare de départ de la ligne de chemin de fer du Mayombe, dont la dernière station était Tshela, localité natale de Joseph Kasa-Vubu. Elle est démantelée sous le régime de Mobutu Sese Seko pour être reconstruite dans la province de l'Équateur.

En 1916, un autre camp militaire, le camp Caporal, est construit à Boma.

ÉconomieModifier

Boma possède un aéroport (code AITA : BOA), de même qu'un port autonome : le port de Boma.

CuriositésModifier

 
L'épave de la première voiture de la RDC à Boma.

L'ancien quartier colonial est relativement bien préservé. S'y trouve notamment la plus ancienne église du pays, faite en acier. À proximité du port se trouve le baobab de Stanley. On peut retrouver dans le quartier Fischier, la première voiture ayant circulé dans la République démocratique du Congo.

AdministrationModifier

La ville de Boma est divisée en trois communes :

Liste des maires de Boma
Période Identité Étiquette Qualité
? ? Nicholson Longo Nzita   maire
? juillet 2005 Joachim Kwabi Mabiala   maire
13 juillet 2005 24 septembre 2008 Philippe Paku Mapangaha MLC maire
24 septembre 2008 - Marie José Niongo Nsuami PPRD maire[6]
Toutes les données ne sont pas encore connues.

[7]

CultesModifier

Avec sa cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption, la ville est le siège d'un diocèse de l'Église catholique depuis 1959.

UniversitéModifier

PersonnalitésModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Musée royal de l'Afrique centrale
  2. Khonde Ngoma Di Mbumba, 2005
  3. CRISP, Centre de recherche et d'information socio-politiques, Problèmes du Bas Congo, Bruxelles, 1960
  4. Où mourut le fameux Père De Deken (1852-1896)
  5. La ville de Boma : un site historique", RTNC (vidéo disponible sur Dailymotion)
  6. Ordonnance n°08/055 du 24 septembre 2008 portant nomination des maires et maires adjoints des villes. ]
  7. « Les nouvelles autorités municipales », Le Potentiel, 28 juillet 2005

BibliographieModifier

  • Côme Khonde Ngoma Di Mbumba, Boma : 1re capitale de l'état indépendant du Congo, 1885-1908, éditions l’Harmattan, 2005 (ISBN 2747586715)

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier